La bourse de Tel Aviv connait son "Black Sunday"

De Tokyo à New-York, les bourses mondiales ont connu de fortes baisses la semaine dernière, notamment en raison de la dévaluation du Yen ( monnaie chinoise ) et en raison de craintes concernant la santé économique de la Chine et de ses répercussions sur la conjoncture mondiale. A Wall Street vendredi, après plusieurs fortes baisses depuis le début de l’été, le Dow Jones est tombé à son plus bas niveau de l’année.bourse_tel_aviv_black_sunday
Cette dégringolade suivait celle des bourses en Asie et en Europe, qui ont toutes clôturé en forte baisse Vendredi.
Dés l’ouverture des bourses lundi, la tendance aux fortes baisses devrait se poursuivre.
La reprise aux Etats-Unis et, dans une moindre mesure, dans la zone euro et au Japon, sera contrebalancée par le ralentissement de la Chine. La Chine, deuxième économie mondiale, reste au centre de toutes les attentions. De nombreuses valeurs de la Bourse de Londres, notamment celles des compagnies minières et du groupe de luxe Burberry, sont très sensibles à la conjoncture chinoise.
A Tokyo, l’essoufflement chinois rend les investisseurs nerveux car en période de turbulences, le yen joue généralement le rôle de valeur refuge. Or un yen plus fort face au dollar est une mauvaise nouvelle pour les exportateurs japonais car cela nuit fortement à leur compétitivité à l’étranger.
Le Fonds monétaire international ( FMI ) prévoit toujours une croissance de 6,8% cette année pour la Chine mais de nombreux analystes doutent des chiffres officiels transmis par la Chine. Les déboires de la Chine pèsent aussi sur le marché des matières premières, dont les prix ont fortement baissé, pénalisant particulièrement les pays émergents, notamment l’Amérique latine.
En Europe, la croissance a légèrement ralenti au deuxième trimestre est se situe à 0,3% (contre 0,4% au premier trimestre), en bonne partie à cause de la contre-performance de la France restée à l’arrêt et en raison de l’Allemagne, qui a fait moins bien que prévue.
Du coup, la bourse de Tel Aviv est en fort recul, le TA-75 et les banques sont en baisse d’environ 5%. La Banque d’Israël ne va pas pouvoir rester indifférente aux difficulté mondiales et devrait réduire ses taux. Le marché a enregistré aujourd’hui pour 1.3 milliards de shekels de transactions !
L’indice phare TASE a perdu 3,3% et la grande majorité des actions sont en baisse, par exemple, Gazit Globe perd 4,6%, Mizrahi Tefahot perd 4,3%, Delek Group perd 4,2% , Elbit Systems et Israël Corp perdent tout deux 4%, la banque Hapoalim perd 4,5%, la Banque Discount perd 5,9%, Cellcom perd 7.2% etc…
http://koide9enisrael.blogspot.fr/2015/08/la-bourse-de-tel-aviv-connait-son-black.html
 

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*