Israël : le mariage d'une juive et d'un musulman

EN IMAGES – Les forces de l’ordre ont arrêté quatre des quelque 200 membres d’un groupe d’extrême droite israélien venus scander «mort aux Arabes» lors de la cérémonie.

Protesters hold signs and shout slogans against the wedding of groom Mahmoud Mansour, 26, and bride Maral Malka, 23, outside a wedding hall in Rishon Lezion, near Tel Aviv

Signe de l’extrême tension entre communautés juive et arabe en Israël depuis l’opération «Bordure protectrice», plus de 200 manifestants d’extrême droite ont tenté d’empêcher un mariage entre une Israélienne juive et un Israélien arabe près de Tel-Aviv.
Dimanche, plusieurs dizaines de policiers ont formé une chaîne humaine pour contenir des militants d’un groupe appelé «Lehava» à distance du lieu de la cérémonie de mariage.Les forces de l’ordre israéliennes ont arrêté quatre manifestants.
Les membres de Lehava reprochent à Maral Malka, juive de 23 ans, de s’être convertie à l’islam et de se marier avec un musulman, Mahmoud Mansour, 26 ans. Vêtus pour nombre d’entre eux de chemises noires, ces militants ont notamment scandé à l’adresse des mariés «mort aux Arabes» ou «que votre village brûle»

Des manifestations dénoncées

par le président

L’avocat du jeune couple avait tenté, en vain, d’obtenir une interdiction de la manifestation. La police lui a toutefois assuré qu’elle maintiendrait les opposants au mariage à 200 mètres de la salle de noces, à Rishon Lezion, dans le sud de Tel-Aviv. La cérémonie a par ailleurs obtenu les encouragements de quelques dizaines de contre-manifestants, qui ont brandi des fleurs, des ballons et affiché des messages de paix.
Le nouveau président israélien Reuven Rivlin, qui a succédé à Shimon Peres fin juillet, a également apporté son soutien aux jeunes mariés.
Sur sa page Facebook, l’homme d’État du Likoud (droite) a accusé la manifestation de Lehava de «saper les bases de notre coexistence en Israël, un pays qui est à la fois juif et démocratique». Enfin, un membre du gouvernement de Benyamin Nétanyahou, la ministre de la Santé Yael German, a même tenu à se rendre sur place pour assister au mariage. Elle a affirmé à la presse qu’elle percevait cet événement, mais également la manifestation d’opposition, comme autant d’«expression[s] de la démocratie».
La population israélienne comprend environ 20% d’Arabes, selon les chiffres officiels, dont la plupart sont de confession musulmane.
 http://www.lefigaro.fr/international/2014/08/18/01003-20140818ARTFIG00114-israel-le-mariage-d-une-juive-et-d-un-musulman-dechaine-la-colere-d-extremistes.php
PHOTOS :WAD/REUTERS

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*