Moti Kfir nous en dit plus sur Sylvia du Mossad

Sylvia Rafael, une icône du Mossad

Entretien avec Moti Kfir, co-auteur avec Ram Oren du livre » Sylvia Rafael, une vie au cœur du Mossad », Nouveau Monde Éditions.
sylvia_Couv
Nous vous avons récemment parlé de cette biographie et dit tout le bien que nous en pensions. Une histoire vraie qui se lit comme un roman d’espionnage, la vie d’une héroïne des temps modernes qui consacra sa vie au Mossad et à son pays.
A l’occasion de sa sortie en France, nous avons eu envie de poser quelques questions subsidiaires sur les femmes de ce Service toujours cité en référence, à l’un des auteurs, Moti Kfir, lui-même ancien membre, recruteur et formateur de « l’Agent Sylvia ». Non sans quelques difficultés et pas seulement du fait de la distance entre Paris et Tel Aviv… Chassez le naturel, il revient au galop : même sorti des rangs, les agents de ce corps d’élite israélien se montrent… naturellement peu bavards…

Moti-SAM-rev-0290
Moti Kfir

Une histoire des femmes dans le Mossad reste donc à écrire.

« Quand les secrets d’hier ne seront plus ceux de demain ».

 
Q Sylvia Rafael est décédée en 2005 des suites d’un cancer. Pourquoi avoir attendu huit ans avant de publier cette biographie ?
M.K. J’ai rencontré Anneaus, son mari, qui fut auparavant son avocat dans l’affaire de Lillehammer que nous racontons dans le livre, pendant les funérailles de Sylvia au Kibbutz Ramat Hkovesh où elle est enterrée. Nous avons ce jour-là partagé notre chagrin. A un moment, il m’a dit : “j’espère qu’un jour quelqu’un écrira la biographie de Sylvia”. Sur le moment, je ne lui ai pas répondu mais à cet instant même, j’ai su que c’était un défi pour moi et que je voulais le relever.
Et puis les années ont passé. En 2007, j’ai rencontré Ram Oren à qui j’ai parlé de ce projet qui ne m’avait jamais quitté et il m’a vivement encouragé à me mettre au travail. La vie est ainsi faite, avec ses aléas. Et puis les secrets d’hier ne sont pas forcément ceux de demain… Sylvia est devenue un héritage et un modèle de combattante. Toutes les nations, toutes les organisations y compris le Mossad ont besoin de symboles pour les générations à venir.
Il m’a fallu environ trois ans pour écrire le livre et six mois de plus pour obtenir les autorisations des autorités de divulguer les faits que nous relatons dans le livre.

sylvia photo

 Q – Y-a-t-il eu d’autres femmes aussi emblématiques que Silvia Rafael au sein du Mossad ? Combien sont-elles aujourd’hui ?
M.K. Je le suppose et je l’espère. Je ne peux vous dire exactement combien elles sont, mais elles sont nombreuses.
 Q – Y-a-t-il eu une évolution du profil de recrutement ?
 M.K. La vie a changé et continue de changer. De nouveaux ennemis apparaissent, de nouvelles cibles, de nouvelles techniques sophistiquées sont mises au point… Il faut s’adapter sans cesse.
 Q – Quelles sont les qualités que vous recherchiez chez les agents femmes ?
 M.K. Nous recherchions dans le recrutement des candidats potentiels un équilibre optimal entre les qualités des uns – ou des unes- et des autres de façon à ce qu’ils soient toujours complémentaires entre eux. Aujourd’hui, les femmes jouent un rôle important dans tous les métiers, dans tous les domaines, et dans le renseignement aussi.
Q – Quelles sont leurs tâches ?
M.K. Elles n’ont pas de tâches spécifiques.
Q -Y a-t-il des missions qui leurs sont interdites ou impossibles ?
M.K. Pas que je sache.
Q – Qu’apportent-elles ?
 M.K. Les compétences et la motivation.
Q – Avez-vous d’autres exemples, dont on puisse parler bien sûr, de missions importantes menées à bien par une agent du Mossad ?
M.K. Par définition, je ne peux pas en parler
Q – Comment ce livre a-t-il été accueilli en Israël ?
M.K. Avec intérêt et un grand respect pour Sylvia.
Q – Qu’est-ce que Sylvia aurait pensé de ce livre, à votre avis ?
M.K. Je présume qu’elle l’aurait accueilli avec satisfaction.
 
Propos recueillis par Brigitte Thévenot
 

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*