Ouzi Landau, le ministre du tourisme israélien, sonne la relance

Il faut venir en Israël au moins une fois dans sa vie

Ouzi Landau

Ouzi Landau

L’industrie touristique israélienne, durement frappée au plus fort de la saison haute par l’opération « Bordure protectrice », a payé un lourd tribut au conflit. Ouzi Landau, le ministre du tourisme a confié à Kathie Kriegel pour Tribune Juive, la série de mesures qu’il envisage pour relancer ce secteur d’activité. Il en a profité pour remercier la communauté française de sa fidélité à Israël et s’est dit confiant dans la reprise.

Tribune Juive : L’industrie du tourisme a-t-elle beaucoup souffert du dernier conflit

publicitÉ


Ouzi Landau : Bien sûr, c’est un des secteurs d’activités les plus touchés par l’instabilité géo politique. Nous avons accusé une chute d’un tiers de l’activité touristique et les pertes enregistrées se chiffrent à 2 milliards de dollars. Il y a eu beaucoup d’annulations. Selon le Bureau Central des Statistiques on a enregistré 182.000 visiteurs en août 2013, soit 36% de moins qu’en août 2013. Mais il faut relativiser car c’est quand même 49% de plus qu’en août 2006 pendant la seconde guerre du Liban. Pour autant, ce n’est pas rien. Mais nous savons aussi par expérience que la reprise est toujours étonnamment rapide. Une fois que les armes se sont tues, la routine reprend comme s’il ne s’était rien passé. Nous avons déjà pu observer ce phénomène par le passé.

Tribune Juive : Quels sont les touristes qui viennent en Israël

Ouzi Landau : Ce sont les chrétiens qui représentent le plus grand nombre de touristes puisqu’ils sont 58% en moyenne, surtout au printemps et en automne. Ils sont moins nombreux en été. Sur les 3,5 millions de touristes que nous avons accueilli en 2013, 650 000 sont venus des Etats-Unis et 350 000 de Russie. La communauté juive de France arrive en troisième position. C’est aussi la plus fidèle. Nous l’avions déjà constaté lors des conflits précédant et ça s’est encore vérifié pendant l’opération « Bordure protectrice ». La baisse de fréquentation en provenance de France n’a été que de 13%. C’est vrai que cette année, les français ont préféré Netanya à Ashdod, car cette localité était moins exposée, mais ils sont venus. Et nous comptons beaucoup sur cette communauté juive de France pour la relance. D’ailleurs beaucoup de voyages de soutien sont déjà prévus pour les semaines à venir.

La Traviata à Masada

La Traviata à Masada

Tribune Juive : Comment envisagez-vous cette relance

Ouzi Landau : Nous allons disposer d’une rallonge de budget de 491 millions de shekels. Une partie biens sûr viendra compenser le manque à gagner pendant l’opération Bordure Protectrice et servira à dédommager ceux qui ont subi le plus de pertes. Une autre servira à la relance de l’industrie touristique. Nous allons investir dans la rénovation des hôtels qui offriront un meilleur standing et dans le développement des infrastructures, notamment les transports.

Tribune Juive : Israël est encore une destination chère réservée à une clientèle argentée

Ouzi Landau : C’est vrai. Et de ce fait malheureusement, les touristes restent moins longtemps dans le pays et dépensent moins pendant leur séjour car tout leur budget passe dans l’hébergement. En août, 10% des touristes ont été des visiteurs d’un jour. Nous allons développer un service d’accueil moins onéreux comme les auberges de jeunesse, les campings, les Zimmers et chambres d’hôtes. Nous allons moins concentrer nos efforts sur les groupes qui viennent en voyage organisé et encourager une population plus modeste à venir en Israël. Nous voulons cibler les globe-trotteurs. Pour la saison automne hiver nous allons lancer une campagne qui vise justement les touristes à petits budgets.

Tribune Juive : Quel type d’activités touristiques allez-vous favoriser

Opéra à Masada

Opéra à Masada

Ouzi Landau : Nous voulons encourager le tourisme culturel pour attirer d’autres touristes qui ne sont pas forcément juifs d’ailleurs. Nous voulons leur donner envie de venir pour les marathons de Jérusalem et de Tel Aviv, l’opéra de Massada, la Gay Pride de Tel- Aviv, le festival de jazz à Eilat, etc. Des événements qui attirent un autre profil de touristes qui ne seraient pas venu en Israël pour une autre raison.

Tribune Juive : Vous allez donc aussi investir dans la communication

Ouzi Landau : C’est indispensable. Nous allons consacrer 3 million de dollars à une vaste campagne publicitaire sur les chaînes de télévision internationales et sur le net. 61% des touristes qui viennent en Israël s’y rendent pour la 1ere fois et 39% d’entre eux y retournent en vacances. C’est ce qui a inspiré le base line de cette campagne publicitaire de grande ampleur qui sera lancée notamment sur Eurosport TV : « Il faut aller en Israël au moins une fois dans sa vie.

Tribune Juive : Pensez-vous qu’à part la communauté juive, les français soient une cible pour le tourisme en Israël

Ouzi Landau : Nous savons que l’antisémitisme est en hausse en France. Néanmoins nous attendons des retombées positives de cette campagne publicitaire et nous comptons sur 100.000 potentiels touristes français supplémentaires, pas forcément juifs.

Opéra à Masada

Opéra à Masada

Tribune Juive : Au regard des menaces islamiques et dans le contexte de l’intervention de la coalition internationale contre Daesh, le Conseil de vigilance du Quai d’Orsay a classé Israël sur la liste des 40 pays à risque, craignez-vous des retombées négatives sur le tourisme

Ouzi Landau : Israël n’est pas dangereux pour les touristes. Il va falloir les rassurer sur ce point et les convaincre qu’ils n’ont pas à craindre pour leur sécurité. Mais bien sûr, c’est une fois qu’ils sont venus qu’ils s’en rendent compte. D’où l’importance de les attirer au moins une fois. Quand ils viennent, les gens sont surpris de voir qu’on peut se promener sans crainte dans les rues de Tel Aviv à n’importe quelle heure du jour et de la nuit. D’ailleurs Lady Gaga que nous avons accueillie à Tel Aviv pour un concert cet été s’en est étonnée. Il faut le faire savoir.

Tribune Juive : Vous allez continuer à encourager le « Ciel Ouvert »

Ouzi Landau : Bien sûr. Nous avons tout intérêt à favoriser le « Ciel Ouvert », puisqu’il a été prouvé que cela permet à plus de touristes de choisir Israël comme destination, qui devient de fait plus compétitive. Et comme je vous l’ai dit, nous voulons encourager les petits budgets et ce qu’on appelle les City Breaks (Escapades de peu de jours voir de weekends). Nous savons aussi que les français espèrent voir Easy Jet ouvrir une ligne Paris-Tel Aviv. Mais le problème vient de la France qui voit cette concurrence à Transavia et Air Méditerranée d’un mauvais œil. Mais Easy Jet va revenir à la charge en 2015, et je pense qu’il sera alors difficile de leur refuser cette liaison.

MARATHON DE JERUSALEM

Marathon de Jérusalem

Tribune Juive : Êtes-vous optimiste pour la reprise et l’avenir du tourisme en Israël

Ouzi Landau : Evidemment. Et j’ai raison de l’être. Nous savons déjà que les fêtes de Tichri ont fait pratiquement le plein de touristes. Les israéliens ont été encouragés à se rendre dans le sud du pays, ce qu’ils ont fait massivement pour montrer leur solidarité à la région. Je vous rappelle que les chiffres du début de l’année 2014 indiquaient une progression de 15% du tourisme, et d’ailleurs le tourisme français y contribuait pour une large part. Nous attendons donc une hausse par rapport à 2013 pour la fin de l’année aussi ce qui pourrait combler la baisse enregistrée cet été. On note déjà que le nombre de chrétiens venus pour les fêtes de Souccot a été en très nette augmentation par rapport à l’année dernière. Nous allons continuer sur cette lancée.

Propos recueillis par Kathie Kriegel

 

 

 

 

Il faut venir en Israël au moins une fois dans sa vie

Tagués avec : , , , , , ,
Publié dans tourisme israël

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter