Barbara. Khaled Slougui

Humeur du jour. Qui es-tu femme énigmatique ? Adressé à celle qui me fait rêver, Barbara.

Barbara (1965) – Wikipédia

Ma chère amie, l’amitié c’est toujours malgré… C’est jamais à cause de… Et c’est dans cette acception de l’amitié que je m’adresse à toi.

publicitÉ


J’en ai rien à foutre! Tu pourrais m’envoyer balader, en trouvant peut-être prétentieux que je m’adresse à toi de cette façon : qui suis-je pour me le permettre ?

Barbara – 1970

Voici toute la vérité : Hier, j’ai fait un rêve étrange et pénétrant à ma façon, j’ai vu un aigle noir qui avait une apparence humaine, féminine, dois-je préciser.

Un beau jour ou peut-être une nuit
Près d’un lac, je m’étais endormi
Quand soudain, semblant crever le ciel
Et venant de nulle part surgit un aigle noir…

Je n’ai pu m’empêcher de l’interpeller : qui es-tu femme énigmatique ? Or, il se trouve que c’est toi, celle qui m’a toujours fait rêver.

Je rêvais simplement d’être ton ami. Pas d’amour, les histoires d’amour finissent mal en général.

Rappelles-toi De Musset et Georges Sand, une très belle histoire, mais qui n’a quand même pas duré, même si elle a été à l’origine d’une création littéraire fabuleuse.

Donc de l’amitié, toute l’amitié, rien que de l’amitié ! Ma chère amie.
Celle qui vient souvent par hasard, qui nous prend au détour d’un lieu bizarre, qui n’est pas négociable, qui n’est la possession de personne (putain, je déteste ce mot), celle qui exprime l’être et non l’avoir, le plaisir de partager, et non la joie de posséder, celle qui est de l’ordre de l’infini, et n’a de limite dans l’espace, ni dans le temps…

Je te fais une confidence, dernièrement, une amie a posté une photo de toi avec Brel, Votre sourire à deux était bouleversant.

Tu veux que je te dise ! J’ai été jaloux d’une telle proximité, d’une telle complicité. Vous étiez beaux !

Ma belle, je dois partir retrouver des détenus pour philosopher avec eux sur Dieu et la laïcité.

Ma supplique : te retrouver, et te poser une question que l’immense Aragon a posée dans un de ses meilleures poèmes :  » Que sais-tu des plus simples choses ?  »
Une curiosité !

Je t’embrasse tendrement !

Au lecteur : suite à ma lettre à Brel, j’avais prévu de rééditer l’exercice avec d’autres auteurs, chanteurs… C’est fait !

Une bonne journée !

Et au prochain délire.

Khaled Slougui

Soutenez Tribune Juive

Tribune Juive a besoin du soutien de ses lecteurs pour continuer d’exister. Un don minime, même de 5€, nous montrera votre adhésion et entraînera notre reconnaissance.

Tagués avec : , , ,
Publié dans portrait
2 commentaires pour “Barbara. Khaled Slougui
  1. Julius dit :

    Une apparence humaine, certes, mais dans l’univers angoissant et sublimé de Barbara, plutôt une apparence masculine.

  2. Nelson Melody dit :

    Les histoires d’amour finissent mal en général…oui, mais pas toutes. Il existe quand même de nombreux exemples d’histoires amoureuses qui finissent bien. Peut-être cette vision pessimiste est-elle due au fait que, la plupart du temps, on qualifie d’amour ce qui n’en est pas, ce qui contribue à fausser notre vision des rapports amoureux. Tout ce qui est beau est rare.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez notre Newsletter

SOUTENEZ TRIBUNE JUIVE

FAITES UN DON et DÉDUISEZ 66% DE VOS IMPOTS

Pour 100 Euros versés à Tribune Juive, vous recevrez une attestation CERFA qui vous permettra de déduire 66 Euros du montant de votre impôt. Ainsi votre don ne vous aura coûté que 34 Euros.