Maroc/Israël : Amir Peretz conduit une délégation parlementaire à Rabat

Amir Peretz est de nouveau au Maroc. Reçu, le 17 février 2006, par le roi Mohammed VI, le voilà qui conduit une délégation israélienne venue participer à une conférence à Rabat

Les militants anti-normalisation avec Israël sont vent debout contre la présence au siège de la Chambre des conseillers d’Amir Pertez, considéré comme «criminel de guerre» par plusieurs associations marocaines, arabes et internationales.

L’ancien ministre de la Défense conduit une délégation israélienne qui prend part, ce dimanche et demain, à une conférence organisée par l’Assemblée parlementaire de la Méditerranée en partenariat avec l’Organisation mondiale du commerce sur le thème : «Faciliter le commerce et les investissements dans la région méditerranéenne et africaine».

En plus de la traditionnelle réprobation du Groupement national d’action pour la Palestine, trois groupes à la Chambre haute du parlement marocain, à savoir ceux du PJD, l’Union marocaine du travail et la Confédération démocratique du travail, ont dénoncé dans un communiqué la présence d’Amir Peretz. Les signataires du texte rappellent qu’elle constitue une «violation de la décision de la Ligue arabe de boycotter Israël».

L’appel à des sit-in à l’intérieur de la Chambre des conseillers est boudé par les parlementaires

Pour autant, les trois groupes n’ont pas programmé de protestations, tels des sit-in ou le boycott de la réunion. Le Groupement national d’action pour la Palestine a pourtant invité tous les parlementaires marocains à observer des sit-in à l’intérieur de la Chambre des conseillers. Un appel qui a peu de chance d’être entendu. En revanche, l’ONG peut manifester à l’extérieur, devant le siège du Parlement à Rabat.

Pour mémoire, trois avocats marocains, Mes Abderrahim Jamaï, Khalid Sefiani et Abderrahmane Benameur, avaient déposé en 2006 à la Chambre criminelle près la Cour d’appel de Rabat une plainte contre Amir Pertez, le natif de Bejaâd, pour «crimes de guerre». Une requête restée sans suite. La présence de l’ancien ministre de la défense israélien à la conférence de l’Assemblée parlementaire de la Méditerranée en est d’ailleurs la preuve.

Le 17 février 2006, Amir Peretz, à l’époque chef du Parti Travailliste, avait été reçu par le roi Mohammed VI. En adhérant à toutes les instances méditerranéennes, le Maroc est tenu d’accueillir des délégations israéliennes lors des conférences qu’il organise sur son territoire entrant dans ce cadre.

Source yabiladi

Soutenez Tribunejuive.info

Chers amis lecteurs,

Voilà déjà 5 ans que nous sommes là, pour vous donner la meilleure information : culturellement ouverte, politiquement variée, axée sur Israël et la communauté, mais attentive à la politique nationale et internationale. Oui mais, malgré tous nos efforts, malgré notre volonté forcenée de rester avec vous, nous nous essoufflons financièrement, et nous avons besoin de vous pour continuer. Alors si vous voulez nous aider, rien de plus simple : un clic sur "Faire un don", et d'avance MERCI à vous.


Powered by WPNewsman

Tagués avec : , ,
Publié dans israël

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Powered by WPNewsman

SOUTENEZ TRIBUNEJUIVE.INFO


Chers amis lecteurs,

Voilà déjà 5 ans que nous sommes là, pour vous donner la meilleure information : culturellement ouverte, politiquement variée, axée sur Israël et la communauté, mais attentive à la politique nationale et internationale. Oui mais, malgré tous nos efforts, malgré notre volonté forcenée de rester avec vous, nous nous essoufflons financièrement, et nous avons besoin de vous pour continuer. Alors si vous voulez nous aider, rien de plus simple : un clic sur "Faire un don", et d'avance MERCI à vous.