Mini-pogrom à Tunis, le 5 juin 1967- Claude Sitbon

Le 5 juin 1967, éclate la troisième guerre israélo-arabe, appelée communément la guerre des Six jours. Le même jour, une foule de barbares déferlait dans les rues de la capitale tunisienne, aux cris de « Mort aux Juifs » (« atbah el youd ») incendiant les magasins juifs, l’usine de galettes de la rue Arago ; ils mirent le feu à la Grande synagogue de l’Avenue de Paris, jusqu’à même lacérer les Sifrei Torah.

publicitÉ


Quand on sait que la caserne des pompiers se trouve à 800 mètres et qu’ils ne sont jamais arrivés pour éteindre l’incendie…… cela illustre, si besoin était, l’incapacité des autorités. Le Ministre de l’Intérieur , qui est l’actuel président de la Tunisie, Béji Caid Essebssi, n’a rien fait pour arrêter cette manifestation de haine. Toutefois il faut rappeler que des Arabes tunisiens ont caché leurs amis Juifs, les sauvant ainsi de la haine des manifestants. Tous ces évènements ont été sans aucun doute la cause du dernier départ des Juifs tunes de leur pays natal.

Colette Fellous, qui fut témoin de ces évènements, a écrit dans son livre : « J’ai compris en quelques secondes que j’étais une étrangère dans ce pays, ce pays que je croyais être le mien »

Claude Sitbon

Tagués avec : , , ,
Publié dans histoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter