Musée d’art Ein Harod : exposition Jacques Grinberg

Du 18 juillet au 30 septembre 2015, le Musée d’art Ein Harod présente la première exposition du peintre franco-israélien Jacques Grinberg.

Premier bâtiment construit en Israël pour être un musée, Ein Harod est entièrement conçu pour capter la lumière naturelle. Il a, à ce titre, inspiré des architectes internationalement reconnus tels que Renzo Piano pour la construction de la Menil Fondation à Houston. Sa collection permanente est composée à la fois d’art juif de différentes époques et de nombreux objets culturels.

publicitÉ


le Musée d'art Ein Harod

le Musée d’art Ein Harod

Première exposition du peintre franco Israélien

Né en Bulgarie en 1941, Jacques Grinberg émigre à l’âge de 13 ans en Israël, et étudie pendant 3 ans a l’Avni Art Institute à Tel-Aviv, auprès des professeurs Argov, Mokady, Streichman,Steimatzky et Krize., une chance pour Grinberg.

Il expose pour la première fois en 1959 à la Katz Gallery puis à la Chemerinsky Art Gallery.

A l’âge de 23 ans, il rejoint Paris et entre à la galerie Schoeller. Promoteur d’une approche figurative   renouvelée, il impressionne les critiques d’art qui voient en lui une des forces vives de la nouvelle figuration.

Le soleil dans la tête (env. 1970) huile sur toile

Le soleil dans la tête (env. 1970) huile sur toile

Jacques Grinberg qui signait « Jacques » a poursuivi ses recherches en rejetant la conformité et les répétitions. Il a renouvelé continuellement ses sources d’inspiration (politiques, philosophiques, culturelles et spirituelles).

Caractérisée par des couleurs vives, une lumière jaillissante, des lignes souples et
maîtrisées, l’œuvre de Jacques Grinberg captive l’attention du spectateur.

Spontanéité et violence, lucidité et mélancolie, enthousiasme et humour composent et irradient une œuvre aux multiples facettes.

Le musicien(env.2005) Huile sur toile

Le musicien(env.2005) Huile sur toile

Travailleur infatigable, jacques Grinberg est l’auteur d’une œuvre  considérable composée de milliers de peintures et de dessins.

Présentant un large panorama et réinscrivant jacques Grinberg dans l’histoire de l’art israélien, le Musée d’art Ein Herod offrira aux visiteurs un univers pictural original.

L’événement  est organisé en collaboration avec l’association française l’homme bleu et avec l’aide de la fondation Jacqueline de Romilly qui soutient les échanges franco israéliens.

Un catalogue avec des textes de Galia Bar Or, directrice du Musée, du poète Meir Wieseltier et du jeune commissaire Nimrod Reitman

Après Israël, plusieurs expositions se tiendront dans des musées en Bulgarie ainsi qu’en France, notamment au Musée d’Art Moderne de la ville de Paris.

Une exposition à ne pas manquer Musée Ein Harod
Du dimanche au jeudi de 10h à 16h30 vendredi de 9h à 13h30 et samedi de 10h à 16h30.

Sylvie Bensaid

Passionnée d'information, Sylvie Bensaid diplômée en marketing et communication, commence sa carrière dans le Groupe Havas. Elle rejoint le magazine Tribune Juive aux côtés de Jacquot Grunewald puis d’Ivan Levai où elle prend la tête de plusieurs rubriques et participe au développement du magazine. Très impliquée dans la vie de la Cite, Sylvie Bensaid participa aux municipales dans le douzième arrondissement avec Jean Marie Cavada et Christine Lagarde. Elle est aujourd'hui la rédactrice en chef adjointe du site tribunejuive.info.

Tagués avec : , , , , , , , ,
Publié dans expositions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter