Naïveté et incompétence face au terrorisme islamiste. Céline Pina

Le terroriste de Londres qui a tué deux personnes était un prisonnier condamné pour… terrorisme… Quand la dangerosité du fanatisme islamiste est renforcée par la naïveté et l’incompétence des autorités, cela donne ce type de drame. Quand les européens comprendront-ils que le danger que représente la propagande islamiste sur notre sol et le refus d’en prendre la mesure et d’agir contre est ce qui nous expose à ce type de passage à l’acte ?

Quand comprendront-ils qu’un individu qui rentre dans ce type de logique violente et sans issue fait rarement marche arrière ? Des spécialistes ont pourtant écrit sur la difficulté de sortir de l’emprise totalitaro-religieuse. Mais c’est à croire que ceux qui devraient connaître ces problématiques s’en moquent.

Ces islamistes qui se présentent comme quiétistes en Europe tout en partageant l’idéologie violente des jihadistes

Or ce terrorisme de proximité, ces massacres de voisinage sont liés à l’influence de ces islamistes qui se présentent comme quiétistes en Europe tout en partageant l’idéologie violente des jihadistes. Ils répandent la haine et la volonté de déstabilisation politique à travers leurs reseaux de mosquées, leur entrisme institutionnel, universitaire et associatif, leur main-mise sur les quartiers. Mais se lavent les mains des conséquences de leur propagande voire s’en dédouanent en exprimant des regrets hypocrites à chaque attentat pour mieux, une fois la corvée expédiée, en profiter pour tenter de faire oublier les morts en présentant la communauté musulmane comme première victime.

Plus que l’Etat Islamique, ce sont eux qui sèment, arrosent et cultivent ces assassins qui sont nos voisins, voire parfois qui sont censés être des compatriotes.

S’attaquer aux sources de la radicalisation islamiste…

Il y aurait plus de sens à s’engager dans des conflits extérieurs, comme au Mali, alors que nous sommes confrontés à nos limites de moyens, si nos gouvernements s’attaquaient déjà aux sources de la radicalisation islamiste, asséchaient leurs sources de financement, mettaient des limites à l’impérialisme turc, interdisaient sur le sol européen les frères musulmans et les salafistes, se donnaient les moyens de fermer les mosquées sous influence islamiste (qui représentent une part significative du nombre de mosquées existantes) et tordaient le bras en diplomatie au Qatar, à l’Arabie saoudite et à la Turquie. On en est loin. Combien d’entre nous devrons encore mourir pour que nos représentants, qui sont eux protégés, daignent ouvrir les yeux sur la menace installée sur notre sol ?

Combien d’entre nous devrons mourir pour que nos dirigeants, informés par leurs services de renseignements, prennent la mesure de la menace qu’ils laissent prospérer jusqu’au coeur de nos institutions, comme l’attentat à la préfecture de Paris l’a montré ?

Combien d’entre nous devrons mourir avant que nos gouvernements n’interdisent et n’expulsent les prédicateurs et semeurs de haine qui se multiplient dans les quartiers et les mosquées?

Combien d’entre nous devrons mourir pour que nos dirigeants acceptent de faire leur travail?

J’aimerais croire que les morts de Londres seront les derniers, mais ce serait mentir. J’aimerais croire que la prise de conscience de nos élus est enfin là, mais ce serait encore mentir. La voie sanglante se nourrit de leur peur d’agir, de leur surestimation de la menace des islamistes mais aussi de leur regard sur les musulmans.

Là où nous savons que la moitié d’entre eux ne souhaitent pas le régime d’oppression et la charia que les islamistes veulent imposer, nos dirigeants ne voient que l’emprise des islamistes sur la population des cités.

Nombre de personnes d’origine arabo-musulmane aspirent à l’universalisme, à l’égalité, à la liberté, à la laïcité…

Certes nombre de musulmans sont sous influence et ce ne sont pas qu’une minorité; mais nombre de personnes d’origine arabo-musulmane aspirent aussi à l’universalisme, à l’égalité, à la liberté, à la laïcité. Pour qu’elles deviennent plus visibles et plus entendues, il va peut-être falloir choisir un jour entre Blanquer et Taché, arrêter le « en même temps », ostraciser toutes ces associations et interlocuteurs proche des islamistes qui essaient d’investir les cercles du pouvoir et arrêter d’être naïf sur l’offensive politique sur le voile, le hallal…

Si au lieu des femmes voilées, on voyait plus les Abnousse Shalmani, les Zohra Bitan, les Zineb Al Rhazoui, les Djemila Benhabib, les femmes sans voile d’Aubervilliers, cela changerait l’histoire.

Si au lieu de s’acoquiner avec un Yassine Bellatar et d’encenser le très ambigu Ladj Ly, Emmanuel Macron montrait de l’admiration pour le courage d’un Kamel Daoud, d’un Boualem Sansal et mettait à l’honneur les héritiers de Salman Rushdie, les Français seraient sans doute plus en confiance.

On en est encore très loin et on ne sait combien il faudra encore de morts avant la prise de conscience. On se demande même, devant les cadavres qui s’amoncèlent de par le monde, ce qu’il leur faut encore pour dessiller leurs paupières. Surtout que s’obstiner dans un tel aveuglement est le moyen le plus efficace d’aider l’extrême-droite et les mouvements populistes à accéder au pouvoir. Ce que le progressisme dit pourtant vouloir éviter plus que tout. C’est ainsi que la politique en mode En Marche est devenu le meilleur accélérateur des mouvements identitaires vers le pouvoir. En effet, aux manettes, le progressisme sauce En Marche sert involontairement le totalitarisme islamiste par son inconscience, son inexpérience politique, sa prétention et son incompétence. Du coup, il est de plus en plus rejeté. Sauf qu’au vu de l’atomisation des partis, il ne reste plus que l’extrémisme de droite pour avoir des chances de rassembler une majorité. Et ce scenario s’étend bien au-delà de la France. Voilà donc vers quoi se dirige l’Europe si nos représentants ne retrouvent pas un peu de courage, de dignité, de sens politique.

Qu’ils arrêtent avec le déshonneur permanent, à défaut de les conduire à leur perte immédiatement, il nous conduit à la nôtre. Et nous payons régulièrement des intérêts de sang.

Céline Pina

Céline Pina, essayiste et chroniqueuse, a fondé en 2016 Viv(r)e la République, dont elle est le porte-parole.

Droits d’auteur des photographies. Nous respectons les droits d’auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d’auteur sur nos photographies. Si vous avez identifié une photo sur laquelle vous possédez des droits, vous pouvez nous contacter et demander de cesser d’utiliser cette photo. Voici l’adresse e-mail: am@tribunejuive.info

Publié dans europe, Islamisme
2 commentaires pour “Naïveté et incompétence face au terrorisme islamiste. Céline Pina
  1. Nelson Melody dit :

    Très juste analyse. Et s’illustrent les propos imbéciles de Jean-Paul Delevoie, qui vient de comparer les musulmans d’aujourd’hui aux juis d’hier : ce genre d’ineptie fait partie de la rhétorique islamiste, comme on l’a vu le 10 novembre avec l’étoile jaune récupérée honteusement par des islamistes. Honte à ce gouvernement. Honte à la classe politique dans son ensemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter
Droits d’auteur des photographies
Nous respectons les droits d’auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d’auteur sur nos photographies. Si vous avez identifié une photo sur laquelle vous possédez des droits, vous pouvez nous contacter et demander de cesser d’utiliser cette photo. Écrivez nous ici
Montgeron
KLARSFELD
Auvergne
Les Lilas
Kavod
Montrouge
Opej
Enghien-les-Bains
MJLF