Biens à l’étranger saisis et comptes gelés, Trump accentue la pression sur l’Iran

Comme il l’avait annoncé, le président américain a décrété lundi de nouvelles sanctions contre l’Iran, et cette fois-ci, en visant directement la tête du pouvoir. Principal visé, l’ayatollah Ali Khamenei et des proches dont des biens à l’étranger seront saisis et des avoirs bancaires gelés. Parmi les hauts responsables concernés, les commandants de l’armée de l’air et de la défense anti-aérienne, responsables de l’abattage du drone américain jeudi dernier.

publicitÉ


Le président américain a expliqué que l’ayatollah Khamenei est le principal responsable de l’attitude hostile de l’Iran dans la région, qu’il est très aimé dans le pays et qu’il est le chef de tous les instruments cruels du régime parmi eux les Gardiens de la Révolution.

Le président américain a une nouvelle fois laissé une porte entrouverte espérant que les autorités iraniennes reviendront un jour à la table des négociations pour signer un nouvel accord, « afin que les sanctions soient levées et que l’Iran redevienne une nation prospère et recherchant la paix ». « Cela peut-être demain ou seulement dans des années », a rajouté le locataire de la Maison-Blanche.

Selon le secrétaire d’Etat Mike Pompeo, les biens et avoirs qui sont concernés par ce sanctions s’élèvent à des milliards de dollars, dont un fonds de « bienfaisance » appartenant directement à l’ayatollah et qui constitue pratiquement un budget parallèle à celui de l’Iran. Ce fonds servirait notamment à financer des activités terroristes.

Par ailleurs, le secrétaire au Trésor, Steve Mnuchin a promis de s’attaquer personnellement dans les jours qui viennent au ministre iranien des Affaites étrangères Muhamad Jawad Zarif, l’un des principaux acteurs de « l’opération sourires » lancée par le régime depuis l’élection du président Hassan Rohani.

L’Iran réagit à la décision de Donald Trump

Le régime iranien a réagi à cette annonce par la voix du chef de sa diplomatie Muhamad Jawad Zarif qui a accusé les Etats-Unis et leurs alliés dans la région de « piétiner la diplomatie » et d’être « assoiffés de guerre »…

Source : lphinfo.com

Tagués avec : , , , ,
Publié dans international
Un commentaire pour “Biens à l’étranger saisis et comptes gelés, Trump accentue la pression sur l’Iran
  1. Le despotic government Iranian a dure trop longtemps. Un changement de regime plus democratic doit etre installe au plus tot pour le bien des Iranians et du monde entier. Une loi internationale doit intervernir pour stopper ce pouvoir criminal et arrogant.

Répondre à GINETTE z COHEN Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter
Droits d’auteur des photographies
Nous respectons les droits d’auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d’auteur sur nos photographies. Si vous avez identifié une photo sur laquelle vous possédez des droits, vous pouvez nous contacter et demander de cesser d’utiliser cette photo. Écrivez nous ici
Montgeron
KLARSFELD
Auvergne
Les Lilas
Kavod
Montrouge
Opej
Enghien-les-Bains
MJLF