Découverte d’un cimetière qui livre les secrets du peuple de Goliath

La légende biblique qui entoure les Philistins, le peuple du géant Goliath, a commencé à être bousculée après la découverte d’une tombe à Ashkelon dans le sud d’Israël.

Illustration of David Killing Goliath by Anton Robert Leinweber --- Image by © Lebrecht Authors/Lebrecht Music & Arts/Corbis

Les archéologues y avaient découvert à l’intérieur le squelette d’une Philistine, enterrée avec une fiole de parfum en terre cuite, soudée au reste de son crâne. « Avec 145 corps découverts, nous espérons non seulement comprendre leurs rites funéraires, mais collecter avec leurs ossements des indices permettant de comprendre comment ils vivaient« , s’enthousiasme l’archéologue Daniel Master, de l’Université de Harvard, qui participe aux fouilles sous la direction de l’Autorité israélienne des Antiquités.

Une étude à grande échelle concernant les Philistins

La découverte de ce cimetière philistin est une grande première sachant que plusieurs archéologues espéraient depuis 30 ans pouvoir réaliser une étude à grande échelle sur le mode de vie de cette population mystérieuse citée dans la Bible. D’après Daniel Master, les Philistins se trouvaient surtout sur une mince bande côtière allant de l’actuelle Gaza à Tel-Aviv entre 1.200 et 600 av. J.-C.. Ils étaient donc, en quelque sorte, un peuple de la mer. « Ce qui est sûr, c’est qu’ils étaient des étrangers dans cette région sémite« , a expliqué le scientifique.

En contradiction avec la description de la Bible

Les os retrouvés dans les tombes à Ashkelon ont donc révélé que les Philistins parlaient une langue d’origine indo-européenne, ne pratiquaient pas la circoncision et consommaient du porc et du chien. Dans la Bible, ils sont réputés pour être les principaux ennemis des Israélites, comme le témoigne l’affrontement entre David et Goliath. Sur cette dernière partie, les scientifiques attendent des analyses plus profondes. Une chose est toutefois sûre, les Philistins n’avaient pas « un physique particulièrement repoussant« . Par ailleurs, ils avaient une « taille normale » et aucun « géant » sur le modèle de Goliath n’a été retrouvé.

Source linfo

Soutenez Tribunejuive.info

Chers amis lecteurs,

Voilà déjà 5 ans que nous sommes là, pour vous donner la meilleure information : culturellement ouverte, politiquement variée, axée sur Israël et la communauté, mais attentive à la politique nationale et internationale. Oui mais, malgré tous nos efforts, malgré notre volonté forcenée de rester avec vous, nous nous essoufflons financièrement, et nous avons besoin de vous pour continuer. Alors si vous voulez nous aider, rien de plus simple : un clic sur "Faire un don", et d'avance MERCI à vous.


Powered by WPNewsman

Tagués avec : , , ,
Publié dans histoire
5 commentaires pour “Découverte d’un cimetière qui livre les secrets du peuple de Goliath
  1. André dit :

    falestinien = philistin = étranger. CQFD !

  2. zebulon dit :

    J’adore votre humour involontaire:

    « Les os retrouvés dans les tombes à Ashkelon ont donc révélé que les Philistins parlaient une langue d’origine indo-européenne, ne pratiquaient pas la circoncision et consommaient du porc et du chien »

    Tout ce qu’on peut découvrir avec des os, qui parlent, qui ne sont pas circoncis et qui mangent du porc et du chien !

  3. NO COMMENT dit :

    Quoi qu’il en soit, les philistins de cette époque ne sont sûrement pas les ancêtres des palestiniens d’aujourd’hui !
    Seul le nom de la terre de cette région peut justifier une racine commune dans la dénomination de 2 peuples totalement différents.
    C’est ce qui est à l’origine d’une grande confusion dans l’esprit des gens, alors que les arabes de cette région s’y sont implantés à l’époque des invasions arabes, qui les ont amenés d’Arabie jusqu’à Poitiers, en passant par le Maroc et l’Espagne. Ils ont aussi pris la direction de la Turquie, vers le nord. Ces invasions se sont faites après Mohamed et le début de l’hégire.

  4. Caisou-Rousseau dit :

    Oui, les os ne parlent pas. Donc on ne peut pas determiner leur langue à partir de leurs os. Mais leur DNA peut éventuellement être relié à des peuplades qui, à l’époque, parlaient des langues indo-européennes. Dans la region immediate, cela ne pourrait être que le grec ou des langues anatoliennes. Qu’ils n’aient pas été circoncis, la Bible le confirme du livre des Juges aux livres de Samuel où ils sont appelés incirconcis. David reçoit de Saul la promesse d’un mariage avec l’une de ses filles contre 100 prepuces de Philistins. Est-ce parce qu’on a retrouvé des os de porcs et de chiens qu’on conclut qu’ils mangeaient des porcs et des chiens? Ils mangeaient peut-être tout simplement des porcs et enterraient leurs chiens, comme l’ont fait des tas de peuples européens. La Bible révèle le nom d’une de leurs idoles, Dagon. Dagos semble avoir signifié « bon » en celtique, d’où « da » en gallois et « da » dans cette signification dans des expressions figées en Breton. Dans plusieurs langues européennes, le mot « dieu » est lié à une notion comme « bien » (germanique) ou « abondance » (slave) ou lumière diurne (italique) …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

SOUTENEZ TRIBUNEJUIVE.INFO


Chers amis lecteurs,

Voilà déjà 5 ans que nous sommes là, pour vous donner la meilleure information : culturellement ouverte, politiquement variée, axée sur Israël et la communauté, mais attentive à la politique nationale et internationale. Oui mais, malgré tous nos efforts, malgré notre volonté forcenée de rester avec vous, nous nous essoufflons financièrement, et nous avons besoin de vous pour continuer. Alors si vous voulez nous aider, rien de plus simple : un clic sur "Faire un don", et d'avance MERCI à vous.


Powered by WPNewsman