Republier les abjects pamphlets anti-juifs de Céline ?

Il est probable que le Premier Ministre n’a pas lu une seule page de ces abjects pamphlets anti-juifs. Sinon il n’aurait pas utilisé l’argument de la  » place centrale  » de Céline dans la littérature française pour accepter la publication de ces pamphlets  » soigneusement accompagnés « . Si un Prix Nobel de médecine français écrivait un pamphlet recommandant la mise à mort systématique des nourrissons handicapés et des vieillards séniles en expliquant tous les avantages qu’en retirerait la France, le Premier Ministre n’accepterait certainement pas la publication et la diffusion de cet ouvrage même  » soigneusement accompagné « . Le Premier Ministre ne se rend-il pas compte qu’il accepte dans son principe la diffusion de textes de Céline lequel prône la mise à mort des Juifs sans exception ; mise à mort qui a été suivie d’effet avec la complicité de l’Etat Français de l’époque.

publicitÉ


Par contre le Président de la République a certainement lu ces textes de Céline et au Vélodrome d’Hiver, le 16 juillet dernier, lors de la commémoration du 75e anniversaire de la rafle, il a déclaré :  » Il faut toujours que nous ayons à l’esprit que l’Etat Français de Pétain et Laval ne fut pas une aberration imprévisible née de circonstances exceptionnelles. C’est parce que Vichy dans sa doctrine fut le moment où purent enfin se donner libre cours ces vices qui, déjà entachaient  la IIIe République : le racisme et l’antisémitisme  … C’est la France de  » Je Suis Partout « , de  » Bagatelle pour un Massacre « , c’est la France où Louis Darquier de Pellepoix peut, sans être inquiété une seconde, proclamer en 1937 :  »  » nous devons résoudre de toute urgence le problème juif soit par l’expulsion soit  par le massacre « .

Aujourd’hui, alors que les attentats et les actes anti-juifs se sont multipliés, que des enfants juifs sont assassinés de sang-froid, il n’est pas envisageable que la société politique française accepte la diffusion de tels textes nocifs et talentueux d’incitation à la haine raciale et à l’extermination des Juifs.

En 1938 Céline a écrit dans  » L’Ecole des Cadavres « :

 » Si vous voulez dératiser un navire,  dépunaiser votre maison, vous n’allez pas dératiser à demi, dépunaiser seulement votre premier étage ? Vous seriez certains d’être envahi dans un mois, par dix fois plus de rats, vingt fois plus de punaises. Les déjudaïsations à l’italienne, à la Maurras, à la circonlocution, ne me disent rien qui vaille. Ce ne sont que désinfections littéraires, non efficaces, irréelles. Je suis même persuadé qu’elles font aux Juifs beaucoup plus de bien que de mal. Toute l’histoire ancienne et contemporaine nous prouve que ces simulacres, ces semblants d’action contre les Juifs réussissent admirablement ! Voyez les résultats ! Deux qui sortent par la porte, trente-six mille rentrent par la fenêtre. Et les demi-juifs ? Pourquoi par les demi-microbes ? Les quarts de microbes ? Il faut savoir ce que vous voulez. Vous voulez vous débarrasser des Juifs, alors pas trente-six mille moyens, trente-six mille grimaces ! « 

Nous ne laisserons pas republier de tels textes qui ont mené nos parents à la mort.

Serge Klarsfeld   Président des FFDJF  

Les Fils et Filles des Déportés Juifs de France
Militants de la Mémoire      

Soutenez Tribunejuive.info

Chers amis lecteurs,

Voilà déjà 5 ans que nous sommes là, pour vous donner la meilleure information : culturellement ouverte, politiquement variée, axée sur Israël et la communauté, mais attentive à la politique nationale et internationale. Oui mais, malgré tous nos efforts, malgré notre volonté forcenée de rester avec vous, nous nous essoufflons financièrement, et nous avons besoin de vous pour continuer. Alors si vous voulez nous aider, rien de plus simple : un clic sur "Faire un don", et d'avance MERCI à vous.


Powered by WPNewsman

Tagués avec : , , , , , ,
Publié dans antisémitisme
5 commentaires pour “Republier les abjects pamphlets anti-juifs de Céline ?
  1. penina ELBAZ dit :

    Une littérature qui prône le crime, même avec la meilleure prose, reste un délit qui est celui de l`incitation à la haine qui amène à tuer des personnes parce qu`elles sont Juifs. Obtenir l`interdiction totale au tribunal. Cette offense est pire que les caricatures de Charlie Hebdo, qui n`a jamais incité aux crimes envers les musulmans. Si le tribunal ne protège pas les Juifs et autorise cette publication, que doit-on faire? On ne peut pas bruler Gallimard, tuer ses employés mais on peut poursuivre Gallimard sans relâche et même le gouvernement français et ses tribunaux. On peut protester sur la scène internationale que la France publie des textes d`incitation aux crimes antisémites. Salir publiquement la France qui permet cela. Céline n`est qu`une crapule d`assassin psychopathe. Est-ce que la France de Macron veut vanter l`écrivain ? Nous devrions dénoncer les crimes envers les Juifs dans l`histoire de France sans oubli ni pardon.

  2. Jg dit :

    Celine le representant d une france a la derive.
    Il sera un des ecrivains traduit en arabe pour devenir une icone planetaire !

  3. Benjamin Levy dit :

    Petit fils de deporté, je suis totalement d’accord avec vous, excepté un point : Louis-Ferdinand Céline a effectivement une place centrale dans la littérature française, de même que Wagner (je suis musicien) est un immense compositeur.

    • André dit :

      Non c’est faux. En fait c’est surtout un truc d’écrivain, cette caste qui se croit au-dessus des autres en France et qui réclame en permanence révérence, prébende, gloire et…irresponsabilité artistique !

      En réalité il n’est pas ou très peu lu et étudié à l’école et à l’université dans les sections littéraire. En France il est loin derrière de nombreux autres écrivains comme Voltaire, Baudelaire, Maupassant, Hugo, Camus etc… et quasi inconnu à l’étranger.

      Son fameux style fait de phrases hachées et de simple mots entrecoupés de trois petits points finit par lasser. Un seul ouvrage se distingue nettement du reste et c’est « Voyage au bout de la nuit ». Est-ce suffisant pour en faire « la place centrale » de la littérature et d’en profiter pour éditer ses livres antisémites prônant l’extermination, en bon nazi qu’il était ?

      Les juifs de France sont poussés doucement vers la sortie. En douceur avec la rééditions d’ouvrages antisémites des uns et violemment par la terreur assassine des autres…

    • N’exagérons pas, Benjamin Lévy ! Je suis mélomane comme tant et tant d’autres, et cependant je peux fort bien me passer de Wagner, comme tant et tant d’autres.
      Le répertoire de la musique classique est suffisamment vaste et varié, pour ne pas se sentir frustré et en manque si d’aventure on décidait de l’exclure des programmes d’écoute en publique, comme c’est le cas d’ailleurs en Israël, où vivent encore un certain nombre de rescapés de la Shoah durablement traumatisés par l’antisémitisme affiché de Wagner de son vivant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by WPNewsman

SOUTENEZ TRIBUNEJUIVE.INFO