Lettre envoyée à “La Croix” par le BNVCA

Lettre envoyée à La Croix par le BNVCA

                                                                                                                                        Paris, le 3 janvier 2023 Le Président Sammy GHOZLAN 

Président-fondateur du BNVCA

Commissaire de police honoraire

Chevalier de la Légion d’Honneur

à

Monsieur Jérôme Chapuis

Directeur de la Rédaction du Journal de la Croix

Monsieur le Directeur de la Rédaction,

Mon Bureau a été saisi par de très nombreuses personnes qui ont été choquées et scandalisées par l’article de Mme Marie-Armelle Beaulieu publié le vendredi 16 décembre 2022 dans votre journal. Celui-ci appelle les observations suivantes :

1.       “Jésus était Palestinien”. Non, Jésus était un Judéen, un juif né dans le Royaume de Judée où il a été circoncis selon le rite juif. A cette époque, en l’an 0,  la Palestine n’existait pas. Cette région s’appelait le Royaume de Judée qui fut renommé en 135 précisément après Jésus-Chrst. par l’Empereur Hadrien Palestina afin d’effacer l’histoire juive ancrée en Judée. Il faut attendre 135 après Jésus-Christ et la fin de la révolte de Bar Kochba pour que l’Empereur Hadrien décide en mesure de sanction de renommer cette région Palestina, nom issu de Philistins, les ennemis des Hébreux. L’empereur Hadrien a voulu, par ce changement de nom,  effacer toute trace juive.   Du temps de Jesus, le christianisme n’existait pas et moins encore l’Islam.    Il y a tant de causes  à défendre, pourquoi cette fascination  pour les palestiniens sinon un antisémitisme enfoui que révèle cet article  truffé de mensonges. 

2.       “Jésus, prophète de la cause palestinienne”. Comment Mme Marie-Armelle Beaulieu peut-elle écrire une telle aberration. Il n’y avait pas de Palestine, pas de cause palestinienne, il y avait une cause juive. Cette posture inique et complaisante offre un tremplin de choix à tous ceux qui diabolisent les Juifs et Israël, appelés également antisémites.

3.       Le BNVCA refuse de perdre son temps à décortiquer ce tissu de contre-vérités historiques et religieuses. Ces mots vont de surcroît alimenter les discours haineux et mensongers qui stigmatisent les Juifs, comme c’est le cas depuis l’époque d’Hadrien jusqu’à aujourd’hui.

Monsieur le Rédacteur en Chef, comment un tel article a-t-il pu trouver son chemin dans votre journal ? Un journal catholique et réputé sérieux. S’agit-il d’un lamentable dérapage ou d’une nouvelle ligne éditoriale ?

Au titre de notre déontologie, il nous semble inconvenant que le droit de réponse demandé par Arno Klarsfeld lui ait été refusé. Nous ne doutons pas , néanmoins, que vous publierez ce courrier dans le cadre de notre droit de réponse.

Nous adressons copie de ce courrier à Terre Sainte Magazine et nous nous réservons le droit d’intervenir au plus haut niveau de la hiérarchie épiscopale.

Très sincères salutations

 © Sammy Ghozlan

Suivez-nous et partagez

RSS
Twitter
Visit Us
Follow Me

1 Comment

  1. Il me semble que les chrétiens devraient réagir officiellement et dénoncer les mensonges et les énormités de ce journal à propos de Jésus. Journal qui ne mérite certes pas son nom et qui, plutôt que La Croix devrait plutôt s’appeler Le Croissant.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*