Michel Dray. Après Rushdie… à qui le tour?

michel dray - Analyste géopolitique Méditerranée - Président de Think-Thank  "Convergence Méditerranéenne" - Chez Moi | LinkedIn

Les islamistes, sont des gens pas si fous que cela ; pour dire les choses, leur attachement aux symboles, leur connaissance du Coran (1) sont autant d’éléments qui prouvent qu’ils n’assassinent jamais sans raison. Rushdie est le résultat d’une fatwa (2) vieille de plus de trente ans et qui indirectement (traducteurs ou éditeurs) a déjà tué quelques 37 personnes(3). Un couteau planté au cou dans le seul but de trancher net la carotide, voilà bien la signature de l’islamiste aguerri. Cette tentative d’attentat est le long et tragique continuum de tous les crimes perpétrés au nom d’Allah et je crains fort que d’autres suivront tôt ou tard.
Salman Rushdie est l’un des hommes parmi les plus protégés du monde ce qui n’a pas empêché l’islamiste de monter sur scène, au vu et au su des gardes du corps, de perpétrer son crime avant d’être arrêté. Curieusement personne ne s’est demandé s’il n’y avait pas eu carence dans le système de protection, voire la possibilité de complicité.

Etait-il en train d’écrire un de ces brûlots qui donnent de l’urticaire aux islamistes ? A-t-il été sacrifié — pour des raisons qu’on ne connaîtra sans doute jamais — sur l’autel des négociations nucléaires avec l’Iran ? Nous ne saurons jamais la vérité soyez-en sûr.

Rushdie a fait la Une de CNews, plusieurs papiers dès le jour de l’attentat sur BFM tandis que le 12 août, jour de l’agression, France 2 ne se fend que d’une info d’une minute 12 secondes et choisit de se gausser durant de longues minutes sur les splendeurs sur les balades pédestres dans les Pyrénées.

Il ne fait aucun doute que l’agression contre l’auteur des Versets Sataniques fasse partie d’un plan plus large, plus travaillé, forcément plus mortifère, visant à cibler tous ceux qui défendent leur identité face à celle que l’Islamisme entend nous imposer. Vous verrez qu’on évitera de lire l’ouvrage phare de Rushdie dans le métro ou dans le bus de crainte de se faire agresser par le premier salafiste venu.

Pour l’heure, je pense attendre longtemps quelque manifestation de musulmans pour dénoncer publiquement cet ignoble attentat. En tous les cas ne comptez pas sur Mélenchon et ses amis dont les cris de Allah Akh Bar résonnent encore quand on passe devant le Bataclan.

L’islamisme politique a de beaux jours devant lui. La dernière motion de la NUPES traitant Israël de pays d’apartheid et signée par des politicards accrochés à leur circonscription comme les moules à leur rocher n’est que la suite d’un anti-occidentalisme qui trouve sa source en février 1979 avec l’avènement en Iran de la république islamique. Depuis 40 ans l’Oumma (4) est l’alpha et l’oméga de toute pensée totalitaire.

Mais on n’est pas à une lâcheté près comme Edwy Plenel soudainement atteint d’aphonie politique. On n’est pas à une lâcheté près quand, au lendemain de la prise de Kaboul, on se rappelle des larmes de crocodiles d’un Occident perclus d’hypocrisie.

Sur l’islamisme on ergote, on analyse, on décrypte, on émet des hypothèses. On autopsie une civilisation sans comprendre que c’est la nôtre qu’on a placée sur la table du médecin-légiste.

Depuis 40 ans, Sansal et beaucoup d’autres ne cessent d’alerter; on les écoute avec respect, on lit leurs livres avec déférence, mais combien ont le courage d’aller jusqu’au bout de l’engagement ?

Votre identité n’est pas moulée dans le canon islamiste ? Alors vous êtes une cible. Un homme se fait poignarder dans la rue ? Ça n’arrive qu’aux autres ces choses-là, et puis des déséquilibrés, on en trouve à tous les coins de rues ! Fait divers ce pauvre prêtre normand décapité ? Fait divers ces enfants juifs tués à bout portant alors qu’ils ne faisaient que commencer leur vie ? Fait divers ces soldats français musulmans assassinés à Toulouse et préférant mourir debout et pour la France plutôt que de finir à genoux ? Faits divers ces 130 existences raflées à Paris, dont beaucoup n’avaient pas 25 ans ? Fait divers ce gendarme se proposant comme otage pour sauver d’autres vies face à un islamiste déchaîné ?

Ces gens-là n’ont pas tous la légion d’honneur à titre posthume. Dans mon cœur il l’ont bien davantage méritée que ces stars pataugeant dans la célébrité la plus fade. L’abêtissement généralisé, le wokisme à toutes les sauces, les publicités au messages subliminaux d’embrigadement, les réseaux sociaux — nouveau territoire de l’Etat Islamique — tout cela procède d’une dictature qui établit lentement mais sûrement ses fondations.
“Veilleur, où en est la nuit?” disait déjà en son temps le prophète Isaïe. Pour ma par je dirais qu’il est minuit et que l’aurore n’est pas près de se lever sauf si nous relevons la tête. La France l’a écrit le grand historien, fusillé par les Allemands : “J’avais lu bien des livres. Connaissais-je vraiment au sens plein du terme le verbe connaître, connaissais-je par le dedans, l’atroce nausée de la défaite? Oui, il faut rester debout même si on doit mourir” (5)
Plus on sera des veaux et plus on sera mangés tout crus.

Michel Dray

Historien, Analyste en géopolitique méditerranéenne, Michel Dray travaille depuis de longues années avec des universités, des écrivains, des acteurs de la société civile et des chercheurs dans le cadre d’un Think Thank hors des Réseaux sociaux sur les analyses géopolitiques en Méditerranée. Il fut Président du Jury du Festival International Cinéma Mémoire commune en novembre 2021 au Maroc.

NOTES
(1) Les fondamentalistes disposent d’une vision de l’Histoire, ce que nous sommes incapables d’avoir, tout à notre matérialisme trivial qui obéit aux combines électorales, aux mafias de l’argent, au cynisme économique, à la tyrannie de l’instant médiatique. (Cf Michel Onfray penser l’Islam, livre de poche, ( p152-153) A noter également qu’il est pratiquement impossible d’avoir une transcription du Coran identique d’une édition à l’autre, car le plus souvent les passages scabreux sont mis sous silence.
(2) Le principe essentiel de la fatwa est qu’en aucun cas elle est révocable quel que soit la date de sa publication.
(3) Le plus spectaculaire fut l’assassinat de l’historien japonais et traducteur des Versets Satanique le 7 juillet 1991.
(4) Oumma ; nom donné à la communauté arabe de par le monde. L’oumma étant une sorte d’International de l’islamisme radical et l’un des bastion des Frères Musulmans (toujours autorisés en France alors qu’il ne l’est plus dans certains pays comme l’Autriche)
(5) Marc Bloch assassiné en 1944. Texte recueillis par son fils Etienne Bloch et qu’on peut lire avec profit dans Marc Bloch, compilation Histoire, la guerre, la Résistance (édition Gallimard, Quarto, 2006)

Suivez-nous et partagez

RSS
Twitter
Visit Us
Follow Me

1 Comment

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*