Alexandre Feigenbaum. L’univers tordu d’Hassan Iquioussen illustre l’étroite collaboration entre nazis et Frères Musulmans

Alexandre Feigenbaum

Hassan Iquioussen : prédicateur de l’islamo-nazisme ?

Hassan Iquioussen, le prédicateur en vogue des “Musulmans de France”, adepte de la confrérie des Frères musulmans, a diffusé pendant des années des théories trafiquées et complotistes. Nous examinons ici quelques aspects de son “enseignement” diffusé dans la célèbre vidéo de 2004, intitulée “Palestine, histoire d’une injustice”.

Cette conférence avait fait scandale dans la presse, notamment L’Humanité et Le Figaro. Dhimmi Watch vient de publier le lien vers le texte intégral de cette vidéo. C’est un bréviaire de haine antijuive destiné à endoctriner des jeunes Musulmans.
Tout d’abord attardons-nous sur le récit de la seconde guerre mondiale, version Iquioussen ; un récit digne de la propagande nazie. Nous verrons ensuite son soutien au Hamas, organisation terroriste ayant repris dans sa charte des thèmes nazis.
Dans cette vidéo de 2004, Iquioussen reprenait longuement l’histoire biblique. Les Juifs sont traités avec un mépris particulier et le récit incite à la rancœur : ils ont toujours été pervers, “la nuque raide”. Iquioussen va chercher son inspiration auprès des Pères de l’Église antijuifs.

Un négationnisme qui récupère la shoah

Dans sa version de l’histoire, Iquioussen rejette la responsabilité de la shoah sur les Juifs eux-mêmes. Ce thème des Juifs responsables de leurs propres malheurs et des persécutions endurées se trouvait dans les “Protocoles des Sages de Sion” : les Juifs seraient prêts à sacrifier une partie de leur propre peuple si cela peut favoriser leur projet de domination du monde. Les Juifs ne seraient donc jamais victimes, même quand ils sont massacrés. Adolf Eichmann, l’homme qui avait organisé minutieusement la shoah, avait prétendu la même chose devant ses juges :
C’était la juiverie Internationale qui, par une manœuvre diabolique, dans le but de s’assurer dans le futur un avenir national, avait poussé la naïve, la simple Allemagne à détruire les Juifs. C’était une machination diabolique et bien juive, menée avec l’aide de certains services secrets pour que la Juiverie obtienne son territoire après 2000 ans d’errance : les Juifs ont fait le sacrifice de leur propre sang pour s’assurer une existence nationale

Le récit d’Iquioussen perfectionne ce thème, en inventant deux “races juives” : les Juifs et les sionistes. Dans ce fantasme, le “projet” machiavélique des sionistes est d’occuper la Palestine,. C’est pour cela qu’ils auraient sacrifié des millions de Juifs dans la shoah :
Et après la [première] guerre mondiale, les Juifs redoublent de méchanceté. Et qu’est-ce qu’ils font en Europe, ce que je vais vous dire va vous choquer, mais c’est les textes aujourd’hui qui le disent, ils vont être de connivence avec Hitler, les sionistes. Ils vont être avec Hitler.

Pourquoi ? Pour pousser les Juifs à quitter l’Allemagne. Parce que les Juifs allemands ne voulaient pas quitter l’Allemagne.

Pourquoi ils vont quitter l’Allemagne ? C’est leur pays, ils sont là depuis mille ans. Ils sont chez eux, ils ont leurs biens, qu’est-ce qu’ils vont aller faire dans une terre qu’ils ne connaissent pas et où il faut tout recommencer à zéro ?

Donc les Juifs ne voulaient pas quitter la France, l’Angleterre, l’Allemagne. Alors les sionistes on dit : il y a qu’une manière. Vous savez comment ? Il faut qu’il y ait en Europe quelqu’un qui fasse du mal aux Juifs pour dire aux Juifs: « Sauvez vous, sinon vous allez voir ce qui va vous arriver. Les Européens vous détestent, ils ne vous aiment pas ». C’est pour ça Itzhak Shamir, vous savez, tous ces hommes, là, qui étaient des ministres etc. qui ont créé des groupuscules fanatiques intégristes, l’Irgoun, la Haganah qui tuaient, qui posaient des bombes, qui ont massacré des musulmans, ce sont tous des gens qui ont offert leurs services à Hitler. Pourquoi ? Pour justement qu’Hitler tue des Juifs pour utiliser cela pour que les Juifs quittent l’Europe.

Iquioussen relate ici l’histoire de la seconde guerre mondiale sans parler des assassinats industriels et massifs de Juifs commis par les Allemands.

Pas vraiment de shoah selon Iquioussen. Même pas de nazis, ni même d’Allemands.

Dans sa version, il ne reste que deux protagonistes, alliés : Hitler, référence du mal absolu pour les Européens, et ses amis, les “sionistes”. La responsabilité des malheurs du monde incomberait donc bien à ces sionistes, c’est-à-dire aux Juifs eux-mêmes.

Les discours des racistes sont issus de leurs fantasmes et n’ont pas besoin d’être cohérents. Mais nous, qui cherchons à comprendre, devons relire plusieurs fois ces passages pour réaliser le tour de passe-passe d’Iquioussen : la shoah n’est pas mentionnée, elle n’existerait donc pas pour Iquioussen. Le pays des Juifs, ce serait l’Allemagne “depuis 1000 ans”, donc ils n’auraient rien à voir avec Israël. Iquioussen efface ainsi la présence permanente des Juifs en Eretz Israël depuis 3000 ans.

Rappelons qu’en 1948, les Juifs se sont libérés de 15 siècles de colonisation brutale de leur pays par divers royaumes et empires islamiques. Tout cela est passé sous silence par Iquioussen. Les victimes des sionistes sont les Juifs expulsés d’Europe et surtout les Musulmans palestiniens “occupés“. Le terrorisme est inversé : il l’attribue à l’Irgoun et la Hagana.
Accuser les Juifs de nazis permet de masquer l’étroite collaboration entre les nazis et les Frères Musulmans [auxquels Iquioussen témoigne toute sa sympathie]. Donc les victimes de la shoah qui n’aurait pas vraiment eu lieu, ce sont, dans l’univers tordu d’Iquioussen, les Arabes palestiniens. Shimon Samuels, directeur du centre Simon Wiesenthal, qualifiait ce discours de « déjudaïsation de la shoah ».

Iquioussen s’est-il amendé depuis 2004 ?

Dans une vidéo de 2014, Iquioussen exprime à nouveau son admiration pour Hassan el Banna, le fondateur de la confrérie des Frères musulmans. Le message d’Iquioussen est resté le même en substance, il utilise toujours les mêmes procédés et enveloppe son public dans un univers truffé de complots. Ainsi, concernant le génocide des Arméniens, il prétend, affirme que cela n’aurait pas eu lieu :
Il n’y a pas eu de génocide, et j’ai les preuves historiques, il n’y a pas de génocide.  
Dans une autre vidéo récente, il reprend les mêmes thèmes et fait toujours l’apologie des Frères musulmans et du Hamas :
Certains nous diront « vous importez le conflit » entre citoyens français de confession musulmane et citoyens de confession juive.… Nous, nous venons au secours de l’opprimé [celui que Iquioussen présente comme “opprimés”]. Les Palestiniens souffrent, nous venons au secours de leur souffrance…. Malheureusement les ennemis du peuple palestinien ne veulent pas du dialogue, parce qu’ils savent qu’ils ont tort. …. Les gens de Gaza sont prêts à tout perdre tant qu’ils ne perdent pas leur dignité, leur liberté… On ne peut que s’incliner devant cette force, cette grandeur d’âme [là il parle du Hamas, organisation terroriste islamiste et nazie].

Même les leaders des pays musulmans étaient engagés dans ce complot imaginaire. Nasser, Assad auraient été des agents de la CIA ou du Mossad :
Assad a passé son temps à exécuter des Palestiniens, pas n’importe lesquels, ceux que le Mossad lui demandait d’exécuter.

Les déclarations complotistes et démagogiques d’Iquioussen enferment les Musulmans qui l’écoutent dans un processus sectaire

Ces déclarations sont mensongères, complotistes, démagogiques. Elles enferment les Musulmans qui l’écoutent dans un processus sectaire : ils se sentent menacés et n’ont plus confiance dans les medias, dans l’école, dans les institutions.

Seuls les Musulmans sont victimes
Après que les nazis (allemands) ont dépouillé les Juifs de leur vie, Iquioussen les dépouille de ce qui reste : il récupère ce statut de victimes de la shoah au profit des Musulmans, ou plus exactement, de sa propagande propalestinienne. Ce grand mensonge est bricolé à partir de thèmes des Protocoles des Sages de Sion. Il ne faut pas s’étonner que des jeunes Musulmans qui ont entendu de tels prédicateurs refusent des cours d’Histoire où l’on parle de shoah. Des prédicateurs comme Iquioussen leur ont enseigné un amalgame de religion et de négationnisme. Ils leur ont enseigné qu’ils sont les victimes, ce qui ne peut que décupler leur détermination contre les “ennemis de l’islam”.

L’apologie du terrorisme palestinien

Dans un autre passage, Iquioussen racontait l’indépendance d’Israël à sa manière. Rappelons le contexte, c’est toujours utile quand on lit la prose d’Iquioussen. En tant que grand mufti de Jérusalem, Amin al Husseini organisait en 1947 la lutte contre l’indépendance d’Israël. Il accueillit à Jérusalem Saïd Ramadan, gendre de Hassan el Banna et futur père de Tariq Ramadan, venu former des bataillons de “résistance” aux Juifs
Ainsi, Hassan Al Banna a réagi après la deuxième guerre mondiale, et un jour, il fait une sadakha. Il envoie 10 000 hommes, des Égyptiens en Palestine. Allez ! Allez combattre en Palestine auprès de vos frères contre l’envahisseur. Et ils gagnent, ils gagnent la guerre. Qu’est ce que vous croyez, vous ! Vous ne pouvez pas arrêter quelqu’un qui combat pour une cause juste.

Dans la réalité, les Israéliens ont pris in extremis le dessus, évitant ainsi l’extermination que leur réservait Amin al Husseini. Bien entendu, Iquioussen présente cette victoire juive comme un acte colonialiste et diabolique :
Et ils gagnent, mais comme ils gagnent, vite il faut intervenir. Qui intervient, les puissances occidentales qui font pression sur les chefs d’État arabes de l’époque, les dictateurs de l’époque, et le roi Farouk en l’occurrence. Et lui disent : « Écoute, tu vois cet homme, c’est un danger. Ces soldats qu’il a envoyés là-bas c’est un danger. Alors tu nous débarrasses de cet homme. Hassan Al Banna est assassiné. Et les Moujahidins sont arrêtés et mis en prison. Et le complot est réalisé. Le seul obstacle qui restait, c’était qui ? C’étaient les vrais musulmans qui combattaient pour une cause juste. Et d’ailleurs les Juifs dans les années 50, ils avaient fait des posters avec la photo de Hassan Al Banna, avec un texte en dessous où il est dit « cet homme – en résumé́ – c’est le danger pour l’État d’Israël. Il a failli remettre en cause le projet de la création de l’État d’Israël. Lui et tous les siens sont des ennemis ». Ah oui, parce que c’était le seul qui avait compris. D’ailleurs de l’Irak, de la Syrie, ils étaient venus de toute part, les Moujahidin pour aider.

Conclusion : la vidéo, c’est la vision du monde des Frères musulmans
Devant un texte où Iquioussen piège chaque mot, il est utile de rappeler la réalité. Les Arabes palestiniens descendent, en très grande majorité, de réfugiés ayant fui l’Europe orientale ou l’Algérie au 19ème et au 20ème siècles, par suite de l’effritement de l’empire ottoman et des conquêtes coloniales de la France et de l’Angleterre. D’autre part, des Juifs ont toujours vécu là sans discontinuer depuis 3000 ans et ont engagé leur lutte de libération, grâce au renfort de nouveaux immigrants. Le conflit israélo-arabe dure depuis 70 ans, parce que les islamistes ne veulent pas négocier. Négocier serait se mettre au même niveau que les dhimmis juifs, et de cela il n’est pas question pour les Frères musulmans dont Iquioussen nous  a exposé l’idéologie. Ils ne conçoivent que le jihad pour recoloniser des pays comme Israël, mais aussi la Grèce, Chypre, l’Espagne, le Kosovo… Le récit d’Iquioussen permet de comprendre pourquoi le cas d’Israël est devenu tellement emblématique : à cause de l’antijudaïsme de tels prédicateurs. Antijudaïsme parfaitement expliqué et détaillé dans la conférence de 2004 qui a fait l’objet de la présente analyse. En transmettant son antijudaïsme, son négationnisme, Iquioussen et ses semblables ont importé le conflit en France, entraînant une génération vers le jihad.
Le contenu de cette vidéo, c’est l’idéologie des Frères musulmans. L’audience est très importante : selon Wikipedia, sa chaîne youtube comptait en novembre 2020 près de 29 millions de vues, toutes vidéos confondues. Il aurait ainsi réussi à enfermer son public, “les vrais Musulmans” dans un monde imaginaire où tout le monde (les Juifs et même les leaders arabes à leur solde) complote contre eux, contre l’islam. C’est donc en toute bonne foi qu’ils se révoltent contre la France, ses institutions. Ce discours peut fanatiser des jeunes en révolte et les rend prêts à basculer dans le terrorisme, dans le jihad contre des dhimmis pervers. Combien d’autres imams prêchent ce discours ?

© Alexandre Feigenbaum

Alexandre Feigenbaum est Président de Dhimmi Watch, l’Observatoire International de la Dhimmitude
https://dhimmi.watch/

Suivez-nous et partagez

RSS
Twitter
Visit Us
Follow Me

8 Comments

  1. La shoah, encore et encore. Les larmes de crocodiles, encore et encore. Ouin Ouin regardez nous les juifs ont est des victimes. Au moins de ce que je vois les musulmans ne rejouent pas la carte de la victime après plus de 60 ans. Vous donnez même plus envie de vous défendre tellement vous êtes hypocrite..

    • Et vous êtes froidement anti juif ! 6 millions de juifs tués par les allemands , la moitié des juifs et ça ne vous suffit pas ? Vous êtes un vrai salopard d’anti juif ! Et quant aux Arabes qui jouent au peuple palestinien leur sort est meilleur que dans n’importe quel pays arabe ! Vous comprenez pauvre raciste ?

    • Thomas Lejeun “Les musulmans ne rejouent pas la carte de la victime”… (!) Quand vous parlez ainsi des champions du révisionnisme et de la victimisation, c’est de l’humour ? C’est supposé être drôle ?

  2. Les pires ennemis des arabes en général et des palestiniens en particulier ce sont ces ignorants qui jouent à l’historien et qui maintiennent dans leurs esprits des illusions. Il suffit de voir l’etat de délabrement de presque tous les pays arabes qui se sont saigne à mort pour défendre les palestiniens. Il faut qu’un jour ils fassent le bilan d’un siècle perdu

  3. J’aurais aimé un peu de compassion des intellectuels juifs pour ce peuple palestinien martyrisé chaque jour. Imaginez que vous êtes né palestinien et un jour au 21ème siècle des européens blancs avec des yeux bleus frappent à votre porte pour vous dire “Nous allons détruire votre maison parce qu’elle est construite sur une terre qui a été offerte par Dieu aux juifs. Et vous n’en êtes pas un”.
    Votre Dieu est vraiment raciste. Et le droit universel de la propriété qu’est-ce qu’on en fait ? Et les droits de l’homme ? Les palestiniens sont eux aussi des hommes.
    Les islamistes et les sionistes sont deux faces de la même pièce. Vivement un monde sans idéologies religieuses moyenâgeuses.

    • Il y avait près d’un million de juifs dans les pays arabes. Il n’en reste que deux mille environ . Imaginez vous que ceux qui ont chassé leurs colonisateurs ont chassé également les juifs de leur pays . Le peuple palestinien est une invention des russes . Il n’y avait aucun état palestinien et personne ne voulait l’y édifier. Il y avait une province turque confiée aux anglais . Ils en ont fait la Jordanie et ont prévu deux territoires dont un pour les juifs . Les Arabes ont refusé et ont perdu toutes leurs guerres . Ils continueront à vouloir un État «  de la rivière à la mer «  qu’ils n’auront jamais ! Israël se renforcera tous les jours et construira des frontières inviolables .sinon la solution serait que les Arabes acceptent ce que les israéliens et le monde entier leur conseillent de se contenter .

      • J’aurais aimé que vous soyez un palestinien pour savoir ce que c’est d’être chassé de votre terre par des colons européens.

        • Mon père est parti de Tunisie chassé par ses amis musulmans . Il n’a rien dit et il s’est mis à travailler en France et il redevenu riche !

1 Trackback / Pingback

  1. Hassan Iquioussen, étude de texte (A Feigenbaum) – Dhimmi Watch

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*