Georges Benayoun. LFI/Nupes: Un fort courant antisémite est entré à l’Assemblée

Aucune description de photo disponible.

Nous sommes le 13 juillet 2022. Une semaine auparavant, la présidente du groupe LFI, porte flingue parlementaire de Melenchon, a traité la première ministre de « rescapée », insulte infâme compte tenu de l’histoire personnelle d’Elisabeth Borne.

Trois jours plus tard, le 16 juillet, la même Mathilde Panot détournera la commémoration de la rafle du Vel d’hiv avec un tweet de basse besogne très pensé, accompagné du silence complaisant de tout son groupe. Sans même mentionner la mémoire des victimes juives assassinées.

Le 13 juillet donc, en pleine préparation de la loi sur le pouvoir d’achat, des députés Nupes dont encore et toujours la sinistre Panot, Quatremens, Roussel (PC), n’ont rien d’autre à penser et faire que d‘élaborer une proposition de résolution visant à condamner « l’institutionnalisation par Israël d’un régime d’apartheid à l’encontre du peuple palestinien ».

Monte depuis quelques jours dans quelques médias la conscience fragile et troublée que cette gauche dénaturée a un problème avec l’antisémitisme.

Tout en répétant qu’on ne saurait, « bien sûr », accuser Melenchon et LFI d’être antisémites.

Ben si.

Oui Melenchon, Pinot, Quatremens, Simonnet, Obono, Autin, etc, sont profondément antisémites. Clairement. Et de plus en plus. A en rendre inoffensifs sur le sujet, les députés d’extrême droite.

Mais n’est-ce pas l’une des pires conséquences de la stratégie du chaos de Melenchon -après moi le déluge- que d’accélérer la banalisation du Rassemblement national, ces « fachos fâchés »?

Nous avons clairement averti nos amis qui appelaient à voter LFI/Nupes aux législatives qu’ils encourageaient ainsi l’entrée d’un fort courant antisémite à l’Assemblée.

Nous y sommes. Complices en conscience. Comme disent les américains, live with it.

© Georges Benayoun


Producteur de cinéma et de télévision, Georges Benayoun est auteur et réalisateur de documentaires pour France Télévisions.

A son actif, L’assassinat d’Ilan Halimi. France, terre d’accueil : Profs en territoires perdus de la République ? Complotisme: les alibis de la terreur , avec Rudy Reichstadt. Chronique d’un antisémitisme nouveau, en 2019.

Suivez-nous et partagez

RSS
Twitter
Visit Us
Follow Me

10 Comments

  1. Oui Melenchon, Pinot, Quatremens, Simonnet, Obono, Autin, etc, sont notoirement antisémites.
    Et s’ils le sont, il faut alors porter plainte, mais qui va le faire ? Le Crif, le Consistoire, le FSJU, qui, qui qui ?
    Car comme le dit Georges Bensoussan “Seule compte la répression réelle de l’antisémitisme qui commence par désigner les antisémites, et, sans effet d’annonce grandiloquent, réprime cet antisémitisme nouveau qui insulte et blesse et qui, lorsqu’il tue, s’épargne les assises et appelle à la haine sur les réseaux sociaux.”
    Et encore, “Parce que l’antisémitisme passe aujourd’hui par le rejet du principal signe juif vivant qu’est l’État d’Israël (lequel regroupe la moitié des Juifs du monde, contre 5 % en 1948), ce n’est pas seulement la société française qui «n’en a pas fini avec l’antisémitisme». Sous couvert du refus d’une politique, c’est du rejet de l’existence même d’un État dont il est question, un rejet qui plonge ses racines archaïques dans l’inconscient collectif d’une partie de l’humanité héritière de l’antique message juif.
    Voilà où nous en sommes avec des antisémites notoires à l’Assemblée Nationale !

  2. Le diable est entré à l’Assemblée nationale, LFI et sa cohorte islamo gauchiste, il ne pouvait rien nous arriver de pire ,sans compter ce qui se passe et ce qui se passera dans les rues de France.

  3. La gauche dénaturée c’est l’extrême droite véritable ! Le fait d’agir l’épouvantail d’un fascisme imaginaire permet au véritable fascisme de la NUPES de briser le plafond de verre. N’oubliez pas que ceux qui répètent jour après jour que RN=extrême droite ou Zemmour = extrême droite sont eux-mêmes presque tous racistes et antisémites… Ne s’agirait-il pas d’une volonté d’inverser les rôles ?…

    Par ailleurs je vote blanc ou je m’abstiens au second tour des élections nationales mais au moins je ne vois pas l’extrême droite là où elle n’est pas et je la vois là où elle est réellement.

  4. essayons de nous organiser pour faire battre aux futures élections ce ramassis d’antisemites islamo gauchistes en faisant comme nos frères américains : en aidant leurs opposants les plus crédibles et lorsqu’ils seront battus ils comprendront qu’ils payent le prix de leur aversion d’Israël et des juifs…

  5. On peut contester la forme du mot apartheid que je remplacerait par segregation institutionnelle mais il est insupportable,indigne et malhonnête de qualifier les députés LFI et autres qui ont signé ce texte d’antisemite! Ce texte est contre la politique colonialiste et militaire du gouvernement israélien n’en deplaisent à certain.es. Ce qui est totalement faux. L’antisémitisme à l’assemblée nationale est plus à chercher du côté du RN qui ne disparaîtra jamais complètement. S’il existe un antisemitisme chez les islamistes, sur l’échiquier politique il est toujours d’extrême droite au RN (Le Pen père et Gollnisch)et chez Reconquête.

  6. Il y a plus de racistes et antisémites pathologiques dans la NUPES que dans TOUS les autres partis politiques français réunis _ RN et LREM inclus. Un vrai essaim de crânes rases dessous leurs perruques.

1 Trackback / Pingback

  1. Georges Benayoun. LFI/Nupes: Un fort courant antisémite est entré à l’Assemblée – Tribune Juive – Tribune Juive – Euror

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*