Le Billet d’Eber Haddad. “Go woke, go broke”

Il y a un nouveau slogan aux États-Unis « Go woke, go broke », en gros toutes les entreprises qui épousent le « wokisme », subissent des pertes considérables. On n’insulte pas impunément la moitié de ses clients et le dernier en date n’est autre que Netflix. Il a perdu aujourd’hui plus de $50 milliards de sa valeur boursière en chutant de 36,5 %. Netflix, à l’instar de Disney qui veut rééduquer l’enfance et la jeunesse américaine, a choisi le chemin de la gauche « woke » et en paye le prix à présent. Ça sera encore plus cher pour Disney, maintenant sous l’attaque du gouverneur de Floride, et qui est en train de perdre non seulement tous les avantages fiscaux octroyés depuis plus de 50 ans mais aussi des lois protégeant cette société à tous les niveaux dans cet état ont été abolies ce soir à une grande majorité en Floride, l’état le plus lucratif pour eux. C’est la reconquête à l’américaine…  

Le logo Netflix sur son immeuble à Hollywood le 2 mars 2022
afp.com/Chris DELMAS


Netflix nous impose des films et des séries télévisées bien-pensante et, pour la première fois depuis 10 ans, annonce, tout comme Disney, une nette baisse des souscriptions. C’est encore Netflix qui a payé $150 millions à Obama pour qu’il nous sorte, avec sa très « creative » épouse Michelle, des court-métrages aussi mièvres qu’ennuyeux qui ont fait un flop retentissant. Même les plus grands metteur en scène de l’histoire du cinéma n’ont jamais autant été payés à l’avance ! Peut-être que cet agent distribué généreusement n’est que la pointe visible de l’iceberg Soros… je n’arrête pas d’en rire ! Et ce n’est qu’un début.

© Eber Haddad

Suivez-nous et partagez

RSS
Twitter
Visit Us
Follow Me

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*