Yana Grinshpun réagit à l’édito surprenant de Natacha Polony

L’éditorial du 20 mai 2021 (ici) a surpris de nombreuses personnes qui connaissaient l’éthique professionnelle et les compétences de Natacha Polony. C’est bien la première fois qu’on lit sous sa plume tant d’inexactitudes, tant de faits historiques pervertis et tant de slogans chantés à la façon de mauvais tubes de supermarché par les hypocrites médiatiques et les détracteurs d’Israël, à gauche et à droite.

Il s’agit de la manière dont la journaliste a présenté une situation politique et historique qu’elle semble ignorer, ce qui ne serait pas dramatique si son influence médiatique ne jouait un rôle important dans la formation de l’opinion publique.

Je reprends ici rapidement l’essentiel de son texte en rétablissant quelques faits

1.La phrase d’ouverture de son éditorial met en scène les enfants ensevelis  sous les maisons bombardées par les israéliens. Outre le fait que cette ouverture recrée, peut être involontairement, le topos usé de l’armée israélienne tueuse d’enfants, elle oublie de préciser qu’Israël exerce le droit de défense de ses citoyens qui lui est octroyé par le droit international. Une réponse militaire est admise par tous les codes militaires afin de protéger ses citoyens. La revue française Défense Nationale précise :  « A ennemi global, réponse globale : au sein de la réponse de l’État, les armées mettent en œuvre une stratégie d’équilibre entre la défense de l’avant et la protection du territoire national qui est d’autant plus efficace qu’elle s’appuie sur des principes clairs, la valorisation des spécificités et des aptitudes des armées ainsi que des modes d’action cohérents et coordonnés. »[1].

Or, Hamas est l’ennemi global à la fois des Israéliens, mais aussi de Palestiniens opprimés par le totalitarisme meurtrier et anti-démocratique de cette organisation. Malheureusement, la réponse globale ne lui a pas encore été donnée. Quant aux enfants, le Hamas les utilise sans vergogne, sans morale, sans éthique, comme une chair à canon, comme des ouvriers gratuits. L’avenir de ces enfants n’intéresse les dirigeants de cette organisation que comme celui des soldats de l’armée de « résistance ».

L’armée israélienne prévient les civils gazaouis des attaques à venir, pour qu’ils évacuent les zones qui doivent être bombardées. Et si des enfants sont tués, c’est parce qu’ils sont souvent utilisés comme boucliers humains que le Hamas n’hésite pas à sacrifier pour se présenter comme victimes des méchants juifs. Il est d’ailleurs, étonnant que Marianne, qui a publié un grand nombre de textes que Pierre-André Taguieff a consacrés à la propagande palestinienne, publie un article qui paraît n’en rien savoir. Il est aussi significatif qu’une journaliste aussi informée ne fasse pas une recherche plus approfondie et accessible en consultant les sites qui traduisent les discours des dirigeants du Hamas, comme MEMRI et Palwatch pour se rendre compte, sans médiateurs, de ce qui se dit tant à Gaza qu’au sein de l’Autorité Palestinienne.

2.La remarque finale sur la religion témoigne de l’incompréhension de la dynamique des rapports entre l’islam et le judaïsme, et du rôle du religieux dans cette partie du monde. Natacha Polony raisonne comme une bonne universaliste laïque nichée dans le 5ème arrondissement de Paris, qui ne connaît ni l’histoire, ni le terrain, ni l’arabe, ni la tradition juive, ni la tradition islamique. Ce n’est pas un crime pour un journaliste, qui ne peut pas être spécialiste de tous les sujets, mais cela n’excuse pas une professionnelle qui a décidé de régler le problème par trois clichés et deux poncifs. Il faut rappeler que les événements ont commencé pendant le Ramadan, or le Ramadan, dans la tradition musulmane, est un mois de jihad et de martyr. C’est ce que rappellent des savants musulmans très clairement :

https://www.memri.org/reports/international-union-muslim-scholars-iums-funded-qatar-and-turkey-urges-muslims-wage-jihad

L’incompréhension n’est pas un crime, mais son affirmation induit en erreur les lecteurs du journal. Polony écrit à la fin de son éditorial : « Mais l’espoir ne reviendra que quand on reparlera territoires, ressources, droit, et qu’on laissera Dieu en dehors de tout ça ».

Qui est ce « on » qui doit laisser Dieu en dehors de tout ça? Pour les musulmans, cette terre est la leur parce que c’est la terre de l’islam, il faut lire à ce propos Saïd Qutb. Pour les juifs c’est leur terre, parce que c’est là où le judaïsme est né bien avant qu’un hadith célèbre, “Al Gharquad”, ait préconisé de tuer les Juifs où qu’ils se cachaient. Et leur présence sur cette terre est ininterrompue même si de nombreux juifs ont été exilés depuis la colonisation romaine.  

La jeunesse palestinienne est élevée dans cet esprit, l’esprit du jihad, et la haine des ennemis du Prophète. On consultera à ce propos le travail de Impact-se[2] (Institute for Monitoring Peace and Cultural Tolerance in School Education)

Ce n’est pas donc le litige de Cheikh Jarrah, dont Polony balaie d’un revers de phrase l’aboutissement légal, cautionné par la Cour Suprême d’Israël (où siègent des juges juifs et arabes), mais la propagande antijuive qui s’est renforcée dans les médias arabes depuis le mois de mars et qui a coïncidé à la fois avec le Ramadan et les élections annulées par Abbas.

Sa remarque sur les Arabes expulsés de leurs maisons et qui n’auraient pas eu les mêmes droits que les juifs est complètement déplacée, elle est fondée sur la méconnaissance du contexte historique. Quelques rappels historiques :

En 1948, le 15 mai 1948, le Premier Ministre d’Irak déclara à la presse à Bagdad : « Nous écraserons le pays avec nos fusils et nous détruirons tout lieu où les Juifs chercheront refuge. Les Arabes devront emmener leurs femmes et leurs enfants à l’abri pendant le danger, après quoi toute la Palestine sera à eux. »

Les 18 et 24 mars 1948, le recteur d’Al-Azhar au Caire déclara : « Nous jetterons à la mer les bandes de sionistes criminelles et il ne restera plus ainsi un seul Juif en Palestine. Pour que nos armées victorieuses puissent accomplir leur mission sacrée sans s’exposer à faire des victimes parmi nos frères arabes, il faut que ceux-ci quittent provisoirement le pays, afin que nos combattants exercent, dans une liberté totale, l’œuvre d’extermination. »

Le 16 mai 1948, le haut commandement des volontaires arabes pour la libération de la Palestine lance cet appel à Radio Le Caire : « Frères arabes de Palestine, nos armées libéreront en quelques jours le territoire sacré profané par les bandes criminelles athées. Afin que les Juifs, mille fois maudits par Allah, ne se vengent pas sur vous avant leur anéantissement total, nous vous invitons à être nos hôtes. Les Arabes vous ouvrent leurs foyers et leurs cœurs. Nous vaincrons les infidèles, nous écraserons les vipères. Votre patrie, purifiée par vos frères, vous accueillera à nouveau dans la joie et l’allégresse. »

Beaucoup d’Arabes sont partis en attendant l’extermination d’Israël.  Les « réfugies expulsés » palestiniens sont la conséquence des guerres qu’Israël n’a pas initiées. Autre chose, ces « réfugiés » n’ont jamais été intégrés dans leurs pays d’accueil lorsque ces pays sont arabes (Liban, Iraq, Syrie, etc.). Les pays arabes les ont toujours maintenus dans ce statut, d’une part pour qu’ils ne puissent pas bénéficier des droits civiques (par exemple, le statut des Palestiniens en Iraq[3]) d’autre part, pour les avoir comme moyen de pression sur l’ONU afin de délégitimer Israël. 

Par ailleurs, un autre échange de populations a eu lieu dont on n’entend pas parler dans les médias. Entre 1940 et 1970, 900 000 Juifs ont été chassés des pays arabes — et spoliés. 600 000 se sont installés en Israël. Eux, ils n’ont aucun droit de demander la restitution de leurs biens dans les pays dont ils ont été chassés. Pourquoi ne pas le rappeler ? Il s’agit ici de faits vérifiables, attestés et documentés par les historiens, voir les travaux de Shmuel Trigano et Georges Bensoussan sur les Juifs du monde arabe.

Cette évocation par Marianne des supposés Arabes palestiniens « expulsés » est donc inexacte et n’illustre rien d’autre qu’une doxa mensongère diffusée quotidiennement par les médias en France.

3.Passons maintenant à l’aspect financier de la chose, car les sentiments c’est bien, mais les faits c’est encore mieux. L’édito parle des destructions, il pourrait indiquer que le Hamas a enterré des milliards d’euros dans les territoires qui sont les siens et que, au lieu d’en faire un paradis sur terre (car aucun pays au monde n’a reçu autant de subventions que Gaza et l’OLP) depuis 1948, il a rendu Gaza misérable.

Tsahal a détruit un système gigantesque de tunnels : une ville souterraine entière avec un équipement militaire qui coûte des millions de dollars, des  plateformes de  tirs, des armes. Le service de presse de l’IDF a annoncé que, depuis le début de l’opération, l’armée israélienne a détruit cent kilomètres de tunnels. Ce système, dont le seul et unique  but est d’exterminer les Juifs, est appelé « le métro » à Gaza. Pour comparer, le système d’exploitation du métro avec d’autres villes, car vous aimez comparer, par exemple, le métro de Rome (60 km), de Kiev (67,6 km) ou, mettons, de Saint-Pétersbourg (120km). À Gaza, c’est 100km de tunnels qui ont été détruits !

Selon le ministère israélien des Affaires étrangères, le Hamas dépense entre 1,25 et 3 milliards de dollars par an pour la construction de tunnels. Dans ce cas, nous ne parlons que de tunnels de sabotage, et non pour de besoins de la contrebande, qui ne sont pas pris en compte ici. Si nous nous concentrons sur la plus petite des sommes, alors avec cet argent dans le secteur, il aurait été possible de construire deux hôpitaux entièrement équipés, 30 écoles, trois gratte-ciel de bureaux, trois centres commerciaux.

Des dizaines de milliers de Palestiniens sont impliqués dans la construction des tunnels, et c’est le plus grand «travail» à Gaza. Les « creuseurs » commencent à l’âge de 14 ans. Cela n’émeut personne. D’où le Hamas obtient-il l’argent pour construire les tunnels ? Pourquoi ne pas faire un article sur ce sujet au lieu de verser des larmes de crocodile sur « l’échec des deux États » ? L’argent est donné par l’ONU, des fonds internationaux et d’autres organisations qui aiment les Palestiniens. Surtout, bien sûr, le Qatar, qui injecte des millions de dollars dans Gaza, chaque mois, avec l’autorisation du gouvernement israélien. Le Qatar, la Turquie et Gaza sont les seuls pays sous la coupe des Frères Musulmans…

Conclusion

La seule chose que produise la bande de Gaza est la haine, la terreur de ses propres citoyens et le meurtre de Juifs. Et l’ONU paie précisément pour cela, et non pour que la vie des Palestiniens s’améliore, qu’elle devienne plus agréable. Si tous les Gazaouis meurent de faim parce que l’argent va à la reconstruction des tunnels, cela alimentera la propagande. Il y aura une autre preuve de la soif de sang  « d’intégristes juifs ».

Cependant, ce n’est pas seulement le Hamas qui tue ses propres enfants, en les mettant en avant, en cachant les armes dans les écoles et dans les hôpitaux. Sur les 4500 roquettes que le Hamas a lancées sur Israël, un bon quart est tombé dans la Bande sans atteindre sa cible. Il n’existe aucune preuve que les enfants enfouis sur leurs maisons ne soient pas victimes de « tirs amis »!

Dans l’incitation au meurtre indirect, le rôle principal incombe aux médias. Les dirigeants du Hamas ont compris que la mort des enfants rapportait gros. Ils connaissent bien l’antisionisme des médias, le rapport ambigu que l’Occident entretien avec Israël. Ils savent que voir mourir les Juifs, surtout quand ils sont Israéliens, ne provoque pas de compassion médiatique en Occident. En revanche, plus les enfants palestiniens meurent, plus le Hamas bénéficie de la compassion, plus cela lui permet de mener à bien la propagande antijuive. Ceux qui l’aident plus que tout dans cette entreprise sont de grands médias européens, qui ne mentionnent pas les pogroms juifs commis par les citoyens arabes d’Israël, qui ne mentionnent pas le fait que Tsahal essaie de préserver au maximum les civils palestiniens, ceux qui accusent Israël d’être agresseur alors que cela ne correspond pas aux faits. Ce sont en fait les « intégristes médiatiques » qui attisent la haine antijuive en se rendant complices de terroristes. Ils ne comprennent pas que ce qui se passe en Israël est un modèle de modus operandi pour nos banlieues où les jeunes s’identifient à cette image d’enfant tué par « l’ agresseur israélien ». Comme l’a fait Mohammed Merah. Le discours médiatique est un grand pourvoyeur de ressources pour ceux qui veulent « casser du Juif » physiquement ou symboliquement.

Depuis le début de l’opération, il y a eu une augmentation de 100% du nombre d’incidents antisémites dans les communautés juives du monde entier. L’éditorial de Polony sera très utile à tous ceux qui vont instrumentaliser ses propos pour de « justes causes » de règlement de comptes avec les juifs français.

Les médias ont joué le rôle très néfaste dans la diffusion de la haine d’Israël, la grande journaliste de Marianne avec ses engagements, pourrait essayer d’arrêter cette dynamique meurtrière si seulement elle le voulait.


[1] H. de Bonnaventure  (2016), « Les armées au cœur de la protection du territoire national » in revue Défense Nationale, 2016 (n°786), pp.22-28

[2] https://www.impact-se.org/reports/palestinian-territories/palestinian-authority/

[3] https://alencontre.org/moyenorient/irak/une-nakba-en-cours-le-sort-des-refugies-palestiniens-en-irak.html

Source: Perditions idéologiques

Yana Grinshpun est linguiste et analyste du discours. Elle est Maître de Conférences à l’Université Sorbonne Nouvelle-Paris III. Elle s’intéresse particulièrement à la construction et au fonctionnement des discours médiatiques, aux idéologies que ces discours véhiculent ainsi qu’à la manière dont se présentent les procédés argumentatifs dans les discours de propagande. Elle co-dirige l’axe « Nouvelles radicalités » au sein du Réseau de Recherche sur le Racisme et l’Antisémitisme (RRA)

Suivez-nous et partagez

RSS
Twitter
Visit Us
Follow Me

38 Comments

  1. Si vous voulez connaitre le coeur de l ideologie mediatique française , penchez vous sur France24 la chaine qui ” diffuse ” cette ideologie a l exterieur du pays ….. et accrochez vos ceintures , car la c est la voix du hamas !!!
    Les israeliens arabes y sont qualifiés de palestiniens de l interieur , la legitimité de l etat d Israel y est bafouée a 100% , d ailleurs ce nom fait tellement de peine aux redacteurs de cette chaine qu il n est presque jamais prononcé

  2. Bravo
    Quel texte fort.
    Il faudrait le rendre public, le faire signer par les milliers de juifs de France et l’envoyer a tous les journaux français !!

  3. Ce texte que vous publiez ne peut-il pas servir à informer la population neutre , qui avec toutes les références est absolument nécessaire pour rétablir une vérité bafouée entre autres par ces journalistes détenteurs de leur vérité orientée, dans ce cas précis nos institutions doivent répondre parce que c’est notre sécurité qui est en jeu , après Castex, Le driant et combien d’autres nous avons le devoir à interroger ces gens pour leurs propos infamants et faux ne pouvons nous pas racheter ce texte afin de le divulguer aux plus grand nombre , nous sommes absents à part quelques voix , luttons pour notre sécurité et celle de nos enfants

    • C’est ce que je pense à chaque fois. Seulement voilà, beaucoup de gens se taisent alors qu’ils sont plutôt pro-Israël. beaucoup c’est un grand mots.
      Quant aux autres, si ça ne vient pas de nos “médias” ils préfèrent se rengorger de “sionisme international” et autres salades.
      Ils ont tellement envie de héros du genre Soral qui plait tant aux complotistes…
      Ils sont tellement vides qu’on ne saurait avec quoi les rmeplir.
      J’ai tenté jusqu’au jour où on m’a répondu que c’était de la propagande sioniste: imparable. On n’a pas assez de vérité pour contrer la fabrique à mensonges.

  4. Je n’aurais pas été jusqu’à appeler Mahomet un ‘tueur professionnel’ par respect pour les musulmans qui pratiquent un islam pacifique. Mais pour le reste je suis d’accord.

    • Combien cette Natacha Polony trop sûre d’elle et de sa médiocre connaissance des multiples facettes du conflit islamo-juif ferait mieux de tourner sept fois sa plume dans l’encrier avant de débiter des sottises qui ne feront qu’augmenter le malheur tant des musulmans que des juifs dans cette partie du monde ….

    • Vous avez raison, sans commentaire (rappel de la Sira et le fait que Mahomet ait tué 600 garçons juifs à l’âge de se raser de la tribu Banu Qurayza, ce n’est pas clair.) Cela a été corrigé par une référence au hadith qui figure également dans la charte du Hamas (article 7). J.P. Lledo analyse ce hadith et sa réutilisation par le Hamas dans son “Le monde arabe face à ses démons”.

    • Vous avez raison, sans commentaire (rappel de la Sira et le fait que Mahomet ait tué 600 garçons juifs à l’âge de se raser de la tribu Banu Qurayza, ce n’est pas clair.) Cela a été corrigé par une référence au hadith qui figure également dans la charte du Hamas (article 7). J.P. Lledo analyse ce hadith et sa réutilisation par le Hamas dans son “Le monde arabe face à ses démons”.

  5. Bien décevante Natacha Polony! Elle nous avait habitué à plus de rigueur! Espérons qu’elle se ressaisisse et publie avec davantage de justesse et de vérité!

  6. Natacha polony me déçoit depuis quelque temps. Tous ces mensonges colportés sur Israël ne doivent pas nous étonner car au sujet d’autres pays y compris la France la désinformation est totale également. Israël est diabolisé tandis que d’autres pays ou d’autres gouvernements (comme ceux d’Obama et Biden) sont portés aux nues de manière tout aussi mensongère. La désinformation qui existe en Occident aujourd’hui est pire que celle qui existait en URSS. Et je pèse mes mots.

  7. Un etat,quelqu il soit,ne peut pas etre classe “bon” ou “mechant”,comme dans les fables et dessins animes de notre enfance.Il ne comprend et n agit que dans le sens de ses interets,a court,moyen ou long termes.

    • Vous êtes, Monsieur Napoléon, un disciple parfait de l’italien Niccolo Machiavelli – dit Machiavel en français -, homme d’Etat et historien né à Florence en 1469 et décédé en 1527.
      Que dit le petit dictionnaire Larousse à son sujet :
      “Il fut secrétaire de la chancellerie de Florence et accomplit de nombreuses missions diplomatiques. Il croyait qu’il fallait, en politique, ne tenir compte que des buts à atteindre, SANS SE LAISSER DOMINER PAR DES PREJUGES D’ORDRE MORAL”!!!
      Et voilà, Monsieur, comment son successeur lointain, Bénito Mussolini (1883-1945), fondateur en 1919 du parti fasciste, s’empara du pouvoir en 1922 et décida en 1935 d’envahir et d’occuper l’Abyssinie (l’Ethiopie actuelle), SANS SE LAISSER DOMINER PAR DES PREJUGES D’ORDRE MORAL, comme disait son mentor Machiavel.
      Mussolini scella ensuite l’alliance germano-italienne et entra en guerre en 1940 aux côtés d’Adolphe Hitler, un super-Machiavel qui n’hésita pas, pour parvenir à son but, de sacrifier tous les Juifs d’Europe dans ce que le cinéaste Claude Lanzmann appela LA SHOAH.
      Ma conclusion : En 2O21, compte tenu de la leçon d’histoire que je viens de vous exposer, il est impensable qu’un …Européen continue de raisonner comme le faisaient Machiavel, Mussolini et Hitler.
      A bon entendeur Salut.

  8. Merci pour cet article remarquable et synthétique, à diffuser largement, et je m’y emploie, en espérant qu’il contribue à lutter contre la désinformation et l’ignorance médiatique en France.
    Question : sera-t-il publié dans « Marianne » ?? Car il est nécessaire que ces arguments soient connus, et pas seulement des lecteurs de « Tribune Juive »

  9. Bonjour, des informations sur la destruction de la librairie al-Mansour ? Erreur, frappe délibérée ? Mobile ? Le point de vue israélien ?

    Merci d’avance

  10. Polony voit les juifs comme des “ultranationalistes, anti-arabes et anti-iranien”, etc… des monstres qu’elle “condamne farouchement” et elle exprime une grande tendresse pour le “peuple palestinien” “privé d’espoir”, mais elle ignore radicalement toute réalité:
    – sont ce les juifs qui sont anti-iranien ou est ce le régime islamiste de Téhéran qui n’existe que pour détruire Israël et terroriser son propre peuple?.
    – le peuple palestinien est il privé d’espoir par l’existence de l’état démocratique d’Israël ou par la dictature totalitaire de bandes terroristes qui s’en servent sans scrupules, Hamas, Djihad Islamic, Hezbollah, plus le leadership corrompu de d’Abbas, élu pour 4 ans il y a 16 ans?
    – etc…etc…
    Comme 95%, sinon plus, des français, éduqués par l’église, depuis 2000 ans, à haïr les juifs, elle semble être, elle aussi, “islamophile par antisémitisme” (juste formule du philosophe Michel Onfray).
    C’est justement l’islamophilie par antisémitisme qui est en train de mener la France à l’autodestruction….

    • islamophile par antisémitisme.cela résume bien la situation en France.Il existe heureusement quelques grands hommes comme Christian Mallard qui tentent objectivement d expliquer la situation.Mais la partie est perdue>

  11. Mussolini etait au debut de sa carriere un homme de gauche,socialiste,instituteur de qualite (134 points/150 au concours de Normale Sup).Il a lu Machiavel,comme tout le monde,mais aussi Marx,Lenine et Sorel,brillants esprits revolutionnaires.Pour son journal “Il popolo de Italia”,il a ete en contact avec des elus PCF de banlieue.S il se sentait prussien,il considerait les theories d Hitler comme stupides:”si on l ecoutait les Lapons seraient les maitres du monde…”.Lors de l anschluss-annexion de l Autriche-il est le seul a avoir mobilise (bersaglieris et alpinis).Son ralliement a Hitler est circonstanciel,car il avait enfin compris que les “ploutocraties” n honoreraient jamais les promesses du traite de Londres (1915).Puis ensuite il a galope sur la demagogie et l opportunisme…jusqu au gibet.

  12. On ne peut pas comparer les occupations allemande et italienne,a compter de 1940.Autant les Allemands etaient brutaux et nous pressaiant le citron en permanence,autant les Italiens faisaient le minimum en attendant que ca se passe,et apres 18 heures,se barricadaient dans leurs casernes de peur de prendre un coup de fusil.Des 1943,la desertion mina leurs troupes qui changerent carrement de camp (liberation de la Corse,maquis garibaldiens).Alors que les Allemands ,eux,comme les Japonais,ne se debanderent jamais,se reformant sans cesse pour tuer jusqu au bout,meme quand il etait clair que leur cause etait perdue.

  13. Enfin,la “morale internationale”,ce n est pas celle des ordres mendiants du Moyen Age,mais la morale bourgeoise qui resulte des ecrits des reformateurs du XVIeme siecle,qui pour developper la theorie du bonheur social,legitiment le pret a interet,moteur de l economie,prenant ainsi a contre pied le Vatican,qui definit le temps comme propriete de Dieu,et non des banquiers.Le resultat est connu,l Angleterre et l Allemagne depassent l Espagne et l Italie,qui avaient les metaux precieux et donc la masse monetaire,et fabriquent les USA,le dernier empire.Si Israel avait existe des l entre deux guerres,il y aurait eu certainement au sein de l europe nazifiee des persecutions,mais jamais la shoah n aurait atteint un tel niveau,car les allies auraient bombarde les voies ferrees,sachant sur qui compter pour le retour d investissement.Or,jamais leur aviation a long rayon d action n a realise de telles frappes,realisables des l ete 1942.

  14. Natacha Polony se définit comme chevènementiste, elle reste fidèle à Jean Pierre Chevènement qui est persuadé qu’Israël est responsable de tous les maux et de toutes les guerres sur la Planète. Je crois que ça n’est plus la peine de débattre avec ces gens là. Comme le lapsus de Michèle Cotta la semaine dernière sur Europe1 en disant qu’il faut taxer les juifs et reprise par le journaliste, elle s’est excuée en disant je voulais dire les riches. N’empêche que….
    Nous n’avons plus rien à dire à toute cette lie (y compris Le Drian) et il faut avoir le courage de se montrer indifférent, je sais que ça n’est pas facile.

  15. Dans le fond, ce qui est le plus étonnant est que Marianne était devenu un journal “dissident” comparé à toute la presse de gauche.
    En virant Szafran qui était le prototype de l’islamo-gauchiste on avait enfin un journal bien plus intelligent et plus équilibré.
    Or, cet édito de Polony remet aux calendes grecques une guérison qui tarde à venir ! Dommage. Perso, je m’y étais abonnée mais Polony m’a vacciné.

    • Depuis une conférence donnée il y a deux ans à Marseille ,conférence au cours de laquelle Natacha Polony avait suggéré que le coran soit adapté aux temps modernes , j’ai compris que cette journaliste , malgré ses analyses objectives ,n’avait rien compris au monde musulman .Lorsque je lui ai répliqué qu’à ce livre saint ( pour les musulmans ) ,tout comme dans la Thorah des juifs aucun mot ni ponctuation ne devait y être retiré, elle a commencé à balbutier et à fini par me dire que j’avais peut-être raison (J’AVAIS RAISON ) .J’ai décidé,depuis ce jour de me désabonner de ce journal qui n’est pas plus « objectif » qu’un autre .Il est un fait certain qu’Israël est devenu le juif des nations et ,à la guerre comme à la guerre ,ce pays ne doit plus faire preuve de sentimentalisme :il est de son intérêt d’expulser tous les arabes qui ne respectent pas ses lois .Nous ,juifs ,avons été chassés de leurs maudits pays alors que nous respections la loi .Pas de quartier pour les barbares ,tueurs d’enfants juifs .

  16. Excellent article de Yana Grinshpun . J’aurais ajouté les raisons de ce volte-face de Polony : dire la vérité ne paie pas sans oublier le règne actuel de la terreur. Polony a simplement hissé le drapeau blanc

  17. la guerre est plus intestinale qu on ne le pense c est la guerre entre les juifs du monde entier et l israelien voir ce lien

    https://www.20il.co.il/%d7%90%d7%99%d7%aa%d7%9e%d7%a8-%d7%91%d7%9f-%d7%92%d7%91%d7%99%d7%a8-%d7%95%d7%a6%d7%95%d7%95%d7%aa-%d7%a2%d7%a8%d7%95%d7%a5-20-%d7%9e%d7%95%d7%aa%d7%a7%d7%a4%d7%99%d7%9d-%d7%91%d7%9b%d7%99%d7%9b/

    l israelien croit etre proprietaire de erez israel et de ce qui se passe dans son sein NOn NON ET NON un israelen ne peut exister sur cette terre si il n est pas JUIF et qu a D… ne plaise il n y aura pas de gouvernement de centre gauche sinon la guerre des frères aura lieu et les arabes en profiterons
    il faut etre fort avec le goy arabe et le goy juif comme la gauche de lapid meretz avoda et libermann pourquoi libermann veut les finances et l intérieur c est pour mieux apprécier le gâteau .une de ses collaboratrices va purger 10 ans de prison pour libermann

  18. Le Proche Orient lui meme,du fait de la neutralite de la Turquie,interessait de moins en moins les militaires,alors que ce front d Orient avait mobilise tant de moyens en 1915-1918 (Dardanelles puis Balkans).Les operations au Liban et en Syrie-Moshe Dayan y perdit un oeil-furent trers reduites.C est le Pacifique,avec les pretentions du Japon,qui devint le veritable front secondaire,alors qu en 14-18 on n y avait enregistre que de minuscules operations au Chantoung.

  19. Reponse incroyablelent ideol0gique et partisane!!!
    Ne serait-ce que l’évocation de la présence ininterrompue des juifs sur la terre de Palestine pour justifier ce qui est clairement une colonisation de peuplement de cette terre par des juifs de tous pays. Terre située dans une region composee de pays arabes et musulmans; terre où la presence d’arabes musulmans majoritairement est ancienne et majoritaire depuis très longtemps. Terre où les etudes de population sous la domination britannique montrent à la fois que c’est une terre faiblement peuplée où l’on trouve des musulmans, des juifs et des chretiens (arabes et non arabes) mais où les arabes et les arabes musulmans sont majoritaires.
    Je suis une adversaire du Hamas et maintenant qu’Irael existe avec l’accord de nombre de ouissances internationakes, une adversaire d’une solution qui mettrait fin à l’existence de cet etat israelien (meme si je ne suis pas très optimiste quant à cette existence dans un avenir lointain où les puissances occidentales -responsables pour beaucoup de l’extermination de nombreux juifs ou l’ayant laissé se faire- ne domineront plus le monde) et qui, j’en suis certaine, sous couvert de guerre de liberation, verrait exploser l’antisemitisme et aboutirait à la mort ou à l’exil de la plupart des juifs d’Israel.
    Mais jene supporte pas les discours ideologiques, partisans et malhonnetes semblables à celui de cette dale qui repond à l’article de Polony.

  20. Je ne suis pas juif, mais j’ai été extrêmement déçu par l’édito de Polony, dont j’apprécie d’ordinaire l’acuité intellectuelle. Son édito était un ramassis de tous les mensonges “communs” dont l’opinion publique française est continuellement nourrie à propos d’Israël.
    Merci à Yana Grinshpun pour ces corrections argumentées et factuelles. Espérons que Natasha Polony et “Marianne” en prennent connaissance – une lettre ouverte à “Marianne” serait peut-être une bonne idée ?

  21. Yana Grinshpun est judicieusement félicitée par tous les commentateurs qui ont lu son article.
    Article panoramique en quelque sorte, car l’autrice commence par le tout début du conflit initié par les pays arabo-musulmans entourant la Palestine mandataire.
    En effet, entre le 29 novembre 1947, date à laquelle l’Assemblée Générale des Nations Unies vota la Partition du pays visé, et le 15 mai 1948 date de la Déclaration d’Indépendance d’Israël prononcée par Ben-Gourion, la Ligue Arabe, en fait la Ligue Arabo-Musulmane, a tout fait pour saboter le plan de partage de l’ONU.
    L’autrice a ensuite méthodiquement décrit les efforts d’Israël pour survivre face aux ennemis qui l’entouraient, détaillant les nombreuses difficultés qu’il devait surmonter année après année pour contourner les obstacles qui se présentaient devant lui, souvent du fait de mauvaise volonté affichée par certains de ses alliés.
    L’attitude inamicale la plus spectaculaire ainsi affichée fut celle du Général de Gaulle en 1967, après “La guerre des Six Jours”, traitant les Juifs de “Peuple d’élite, sûr de lui et dominateur”, ce qui n’a pas manqué de rehausser les sentiments négatifs dans les coeurs des peuples arabo-musulmans, mais pas seulement, à l’égard des Juifs partout dans le monde, et surtout en Israël.
    N’est-ce pas, Natacha Polony ?
    Je félicite donc chaleureusement Madame Yana Grinshpun, et je vous donne un zéro de conduite Madame Natacha Polony.

  22. Je suis chrétienne, élevée dans l’amour de Jésus et mes parents nous ont insufflés l’amour tout simplement et bien sûr celui d’Israël quoiqu’au catéchisme l’incitation à l’antisemitisme fut patente.
    Je suis outrée de l’article de Natacha Polony qui ne correspond à aucune réalité du terrain.
    Pour avoir fait plusieurs voyages en Israël je peux affirmer que la vie des arabes israéliens – dont de nombreux amis arabes musulmans et chrétiens me permettent de témoigner – est bien plus enviable que celle vivant dans les pays arabes, du Maghreb entre autres et je ne citerai pas la liste des autres états totalitaires tant leur condition est pitoyable.
    Concernant la dite colonisation, le mensonge et l’hypocrisie sont à leur comble.
    Je possède un livre exceptionnel que nous détenons depuis plusieurs générations, transmis à mon père aujourd’hui décédé, par mes grands-parents, particulièrement rare.
    Il s’agit d’un ouvrage comportant 50 gravures originales en couleur, en parfait état, dessinées par un paysagiste allemand entre 1850 et 1860 lors d’un voyage qu’il fit en terre sainte. Ce livre témoigne de façon formelle de l’absence de vie arabe au 19e siècle en Israël (ou Palestine selon l’appellation propre avant l’indépendance d’Israel)
    Bethleem est une petite bourgade ridicule où n’habitaient que des chrétiens, le port de Jaffa est vide hormis quelques barques et seul un minaret se dessine. Quant à Jérusalem dessinée par 4 points de vue différents, il n’y avait aucune habitation au-delà des murailles de la vieille ville.
    La terre de Palestine n’était qu’un désert rocailleux, montagneux où quelques bédouins vivaient misérablement et quelques villes – plutôt des villages où on survivait.
    Chateaubriand dans son « Itinéraire de Paris à Jérusalem »témoigne d’une terre aride, de désolation. où peu d’arbres poussent et de la misère authentique qui sévit.
    En 1922, après la chute de l’empire ottoman et le mandat britannique, les anglais très méthodiques ont fait un recensement qui confirme que la population juive était prépondérante à Jérusalem et que dans toutes les villes du pays hormis Haïfa, la population arabe était minoritaire.
    Je tiens à votre disposition des clichés de ces gravures magnifiques et démonstratives.
    Cordialement
    Charlotte Catteau

  23. C’est dommage que la communication et l’information historique du point de vue israélien passe si mal dans les média français , je félicite Nicolas M pour son intérêt d’un autre point de vue que celui des média français qui ne mettent que de l’huile sur le feu

  24. Merci à Nicolas M et Charlotte Catteau pour leur empathie qui met du baume au cœur et toutes ces vérités piétinées par le tsunami médiatique !Quelle haine « disproportionnée »envers un si petit pays!

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*