Erick Lebahr. L’imposture de la déferlante de la vague dite ” antiraciste”…

Et voilà, nous y sommes!! Le comble du ridicule repousse sans cesse ses limites… Après L’oréal, qui supprime les mots ” blanc”, “blanchissement” de ses emballages… Après toutes ces entreprises qui, de chaque coté de l’Atlantique,envisagent de revoir leur stratégie marketing pour ne pas corroborer une once de début d’ersatz de commencement de “privilége blanc”…

A présent, c’est la musique classique qui est dans le collimateur des “antiracistes” racialistes fachistes racistes!!!

Jugée ” trop peu inclusive”, bref ” trop blanche”!! Le New York Times y voit bien sûr la marque “d’un racisme structurel”… Aucun Beethoven, aucun Mozart noir n’a éclos d’une lointaine brousse de Yaoundé…

Aucune oeuvre majeure ( ou si peu) n’a émergé d’un compositeur noir… C’est un signe, non?

Et cette tendance infâme à valoriser les pianos à queue blancs, dans les soirées chics… si ce n’est pas un relent de colonialisme, cela, c’est quoi?

Et les claviers, aux touches désespérément blanches, quelle arrogance!

Mais que dire de certaines oeuvres littéraires ? Prenez Guy de Maupassant… ce chenapan, qui sous couvert de nous signifier qu’il préférait l’écrit à la parole orale ( qu’il jugeait trompeuse) , eut l’outrecuidance d’écrire … ” les mots noirs sur le papier blanc, c’est l’âme toute nue“…

N’est-ce point du suprémacisme blanc, cela? Pourquoi les pages d’un livre seraient-elles ontologiquement blanches? Pourquoi les pages ne sont-elles pas noires, elles aussi? On verrait mieux, non!!

Quel affreux raciste, cet écrivain pétri d’une telle “blanchité”!!

Bref, que ce soit aux USA ou en Europe, la liste est longue de la forfaiture ” blanche”… Dès lors, il est bien naturel que, désormais, de lourds nuages noirs viennent obscurcir nos ciels impurs!!!

J’en étais là de mes réflexions , empreintes de clairs obscurs, lorsqu’une idée lumineuse s’est imposée à moi… Mais bon sang, que cherchent les antiracistes radicaux, dans ce processus de déculturation, en Occident, là où la colonisation et l’esclavage ont disparu depuis longtemps? Quel sens cela a-t-il de se battre contre des fantômes d’antan? Pourquoi les Traoré and C°, descendants de l’ethnie soniké ( dont un certain passé d’esclavagiste, au Sénégal et au Mali, pose question) ne jettent-ils leur dévolu exclusif et monomaniaque que sur la France, sur l’Europe, sur l’Occident??

Précisément là où, à présent, l’affirmation des Droits de l’homme ( et de la femme) est la plus prégnante…

Pourquoi ne déplacent-ils jamais leur focale sur les marchés aux esclaves actuels (!!!) de noirs en Libye, en Mauritanie, par exemple??

Poser la question, c’est y répondre. Ces mouvements dit antiracistes, traversés par les thèses décoloniales et indigénistes les plus extrémistes, et bien sûr par l’islamisme radical, avancent masqués. Le racisme ( largement imaginaire) dit ” racisme d’Etat”,”systémique”, ” structurel”, “institutionnel”, qu’ils instrumentalisent ad nauseam, ( même si , bien sûr, subsistent encore , partout, des racistes), n’est en fait qu’un cheval de Troie…

Il n’est que le cache-sexe d’un bélier de destruction visant à fracturer de l’intérieur les sociétés occidentales, pour mieux les détruire!!

Des capacités de celles-ci à annihiler ces visées anarchistes et nihilistes, orchestrées par une idéologie mortifère, dépendra en partie la survie de la civilisation occidentale…

Erick Lebahr

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

2 Comments

  1. Quand les indigénistes entendent le mot culture, ils sortent leur revolver. Quant au New York Times, je l’ai déjà dit,c’est aujourd’hui plus que jamais l’un des plus dangereux organes de propagande raciste, antisémite, xenophobe et intégriste de la planète. Du Rivarol à l’échelle planétaire .

  2. Point important : les thèses racistes des indigénistes sont en permanence véhiculées par Le Monde et les journaux du groupe Le Monde, à coups de tribunes ou d’articles immondes. Quotidiennement. Je pense qu’il faut oser le dire, car c’est un fait : Le Monde est une tribune officielle du PIR.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*