Khaled Slougui. Au sujet du Pr Raoult et de la Macronie qui use et abuse de l’arme de la peur

Hier, je me suis régalé avec l’interview donnée par le Professeur Raoult à David Pujadas, en prenant scrupuleusement des notes sur ce qui se disait. Elle intervient dans un contexte de déconfinement où la politique retrouve ses droits, et où le pouvoir tente de reprendre la main sur cette question et les conséquences désastreuses qu’elle a eues dans tous les domaines, social, sanitaire économique… Voici une synthèse de mes positions à ce sujet :

Le “charlatan Raoult”, qu’ils disent

Les merdias, comme d’habitude, relaient la désinformation et l’imposture du lobby pharmaceutique qui vient de découvrir que la chloroquine est un danger mortel, mettant “le charlatan Raoult” au pilori. Peine perdue, il leur a répondu de façon impériale. Raoult à été on ne plus précis sur sa méthode et surtout sur les précautions à prendre, analyses du sang et ECG. Des gens, des mercenaires sont payés pour ternir son image. Ils contribuent à le rendre plus sympa. Rappelons les faits : il y a 5 fois plus de morts du Corona virus à Paris qu’à Marseille où les patients ont pris ce dangereux médicament. En même temps, il y a eu un flop pour tous les autres médicaments dont celui proposé par l’U.E. avec le protocole “Discovery”, le Remdevisir… La vérité s’imposera contre l’imposture. Sûr de lui, et en toute humilité, Raoult exhorte tous les acteurs à attendre l’épilogue de la pièce, le comptage devant se faire inévitablement à la fin.

L’article du “Lancet”

Concernant l’article du “Lancet” : Selon lui, il n’est pas possible qu’il y ait une telle homogénéité entre des patients de 5 continents différents. Il y a manipulation préalable, non mentionnée dans le matériel et méthodes, ou ces données sont faussées. Plusieurs autres observateurs, médecins, vrais journalistes, sont sur la même longueur d’onde. En effet, heureusement que quelques journalistes redonnent à leur profession un semblant d’éthique, et de crédibilité Il en est de Françoise Degois : “Donc, lyncher Didier Raoult, sur la base de cette étude est assez grotesque. La façon dont le supposé camp du bien, de la raison, a commencé à disqualifier Raoult en le rejetant dans le camp des populistes, des complotistes, voilà qui est insensé et mérite qu’on s’insurge”. C’est dit! Le sociologue Laurent Mucchielli compte également dans un article qui paraîtra dans la semaine, démontrer que cette étude du “Lancet” est une escroquerie intellectuelle. Et de son côté, l’ex-ministre de la Santé Douste-Blazy démontre la pitoyable escroquerie de cette étude et dénonce les magouilles financières des grands laboratoires, toujours en quête de profits faramineux. L’hyperpuissance des financeurs de la recherche médicale est un mal absolu, car la santé n’est pas une marchandise. Donc oui! le Professeur Raoult a raison : “Il faut changer de paradigme”, et cela requiert, à tout le moins, un changement très profond du modèle économique dominant, le néolibéralisme.

Mercenaires de la médecine et journaleux enragés veulent exécuter Raoult

Mercenaires de la médecine et journaleux enragés veulent exécuter Raoult. Il ne faut pas oublier que cette action prend une tournure politique liée à des intérêts économiques. Le Paquenil coûte 100 fois moins cher que les médocs prévus par le lobby pharmaceutique. Ce qui est dangereux pour le pays, ce n’est pas que Raoult dise “je suis le meilleur”, c’est que l’inculture et l’ignorance des merdias serviles s’impose en imposant son point de vue sur tout. C’est que les mensonges, l’incurie et les manipulations du pouvoir ne soient pas dénoncés Évidemment, c’est une étude foireuse.

Raoult a plusieurs longueurs d’avance. Les journaleux nous annoncent que nous sommes en phase descendante de l’épidémie, alors que depuis un mois, Raoult en a parlé : “Il est raisonnable de penser que dans un mois, il n’y aura plus de cas“, il a été accusé de folie. Il n’empêche, les évènements lui donnent raison. L’un des accusateurs, c’est un pépé du journalisme, un certain Alain Duhamel qui n’a aucun principe, ni conviction; d’une semaine à l’autre, il change de position en fonction des directives du pouvoir. Sérieusement, il devrait se retirer et réaliser que Georges Pompidou et Michel Debré sont morts et que la donne a changé.

Une énième envolée du Président

La loi (sur l’hôpital) “ne portait pas assez de sens” et avait “un rapport au temps et une ampleur qui n’étaient pas du tout suffisants“. Comprenne qui voudra cette “envolée de Macron”. Moi, j’ai compris que tant de confusion sur le plan sémantique est une traduction incontestable d’une confusion de pensée. La dernière sortie de Macron à l’hôpital a été catastrophique. Deux infirmières lui ont rappelé les promesses non tenues, et le bambin s’énerve “je dois filer”. Un soignant plaisante sur la taille de la médaille, et il s’emporte : “si vous n’en voulez pas (la médaille), ne la prenez pas”, on se croirait dans un chahut de gamins en cour de récréation. Il ne faut pas oublier que La Macronie s’est constituée sur un coup de bluff qui a marché. Elle n’a ni programme, ni idéologie, juste une sorte de fourre-tout nommé “en même temps“.

La Macronie est en faillite

La Macronie est en faillite. Chaque chose se transforme en son contraire, selon la dialectique; désormais Jupiter porte la scoumoune, et il fait bon s’en éloigner comme du corona virus. LREM connaît des défections, et n’a plus la majorité absolue à l’assemblée, ce qui en soit est une très bonne chose. Avec 12% de chômage, il doit compter sur une violence inédite dans l’histoire du pays, c’est inévitable. Et , comme je l’avais prévu l’année passé, l’esprit “Gilets jaunes” n’est pas mort”, il va revenir, sous d’autres formes, d’autres couleurs, avec d’autres slogans, mais il reviendra. Selon un proverbe algérien (qui Sidi qui Jouadou), usité pour pointer la médiocrité, la petitesse, la bassesse des conseillers du prince qui seraient exactement à son image. Ceux de Macron n’ont même pas compris que le costume du Général est trop large pour lui. Une mascarade! Trois ans après avoir été élu, et de l’avis des merdias qui le servent, on est à pérorer sur l’utilité des célébrations qui redonneraient à Macron la stature d’un président et lui permettraient d’habiter sa fonction. Je me pince! Cela signifie que les 3 années passées, il était complètement out.

La Macronie use et abuse de l’arme de la peur

Mysoginie mise à part, il n’arrive jamais aux poules de voler aussi haut que les aigles. Le recours aux symboles, est le signe que la Macronie est aux abois. Son bateau prend de l’eau de partout, en attendant de sombrer. J’aime beaucoup écouter Max Gallo parler de De Gaulle : De 1890 à 1940, il y a le surgissement qui va incarner, pour la France, le XXè siècle. De Gaulle disait : “La France ne peut être la France sans la grandeur“. Pour notre malheur, la “petitesse” de la France c’est aujourd’hui. De Gaulle aux patrons en 1945 : « Messieurs, je n’ai pas vu beaucoup d’entre vous à Londres !! , enfin ! vous n’êtes pas pendus !! ». La Macronie use et abuse de l’arme de la peur, et c’est quelque chose de terrible, mais qui ne marchera pas.

Il faut changer de paradigme

IL FAUT CHANGER DE PARADIGME, mais ça c’est pas pour demain, j’y reviendrai dans un autre délire.
Hop! Un petit Voltaire pour la route : “Ce n’est point une pénétration supérieure qui fait les hommes d’Etat, c’est leur caractère“.
Un Bonne journée! Au prochain délire!

Khaled Slougui

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

2 Comments

  1. Cet article s’insère dans la catégorie « je ne suis pas médecin MAIS » ; aveu suivi par son contraire ; à savoir des affirmations fondées sur le vent complotiste.
    L’auteur a dû consommer de l’hydroxychloroquine. Car il parait qu’administrée aux crédules, elle produit souvent des réactions délirantes.
    Et héritiers (spirituels…) d’Astérix et d’Obélix, nous sommes tous crédules. C’est dans nos gênes.
    Prière donc de se rendre compte qu’il y a un vaste monde au-delà du village gaulois assiégé où un druide chevelu, moustachu et barbu en blouse blanche fait des miracles avec une potion magique.
    Le côté druide de Raoult saute aux yeux. Alors que les villageois de naissance ne font pas le rapprochement. Normal : crédules car tombés dedans tout petits.

    D’ailleurs que ce vaste monde, oh shame on us, parle Anglais.
    Par exemple le « Lancet », publication médicale de qualité s’il en est, qui vient de descendre l’Hydroxychloroquine en flammes : serait-il inféodé à la « Macronie » ?
    Et il n’y a pas que lui qui fustige la potion à Raoult.

    Voilà ce qu’en dit le TRES prestigieux « Nature » (prononcez Neyytchère, what else). Si cette lecture scientifique n’est pas à notre portée, heureusement « Les Echos » a lu :
    « L’article publié dans ‘’Nature’’ apporte en outre une explication aux lourds effets secondaires cardiaques observés au cours de certaines études portant sur l’hydroxychloroquine et INTERROMPUES pour cette raison. L’hydroxychloroquine se lierait en effet à une protéine appelée hERG, essentielle à la régulation de l’activité électrique du cœur ».

    Lisons ensuite ce que dit la fédération française des diabétiques sur son site concernant ce miracle homme/médicament providentiels dont nous sommes friands en temps pareils :
    « Il n’existe à ce jour aucun traitement préventif ni curatif d’efficacité démontrée contre l’infection à COVID-19. ….. ».
    Concernant un médicament antipaludéen (sans doute l’hydroxychloroquine) cette fédération dit :
    « Les données sont actuellement totalement insuffisantes pour être probantes de fait dans l’état actuel des connaissances…Actuellement, hors de l’hôpital, ce médicament n’est recommandé ni en curatif ni en préventif car il peut être responsable d’effets indésirables sévères rares mais gravissimes (hypoglycémie, troubles du rythme cardiaque) et qu’il a de très nombreuses interactions médicamenteuses.
    Son rapport bénéfice-risque défavorable à ce jour doit en interdire l’utilisation en particulier en automédication ou en auto-prescription d’un médecin pour lui-même ».

    Mais naturellement rien n’empêchera les crédules de croire aux druides…

  2. Si, la macronie a une idéologie : le néo-libéralisme et le relativisme culturel. Les deux vont très bien ensemble. Son programme est simple : détruire tous les acquis sociaux de la République et le service public, favoriser l’inégalité entre territoires et citoyens, détruire la laïcité ou ce qu’il en reste, favoriser les revendications identitaires et communautaristes. En une phrase : faire de la France l’équivalent des USA (le pire modèle de société qui soit).Presque tous les médias sont associés à cette contre-révolution, à cette régression d’une ampleur historique ayant commencé en 1981. Et la macronie gagnera, c’est pour moi une certitude.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*