Jean-Paul Pelras. Lettre à Juliette Binoche et à Robert de Niro

Juliette Binoche, Robert de Niro, Madonna

Madame, Monsieur,
Jusqu’à la semaine dernière, je vous aimais bien. Je veux dire par là que j’appréciais vos prestations cinématographiques. Celles qui nous font rêver et transmettent un message que nous sommes libres d’interpréter à notre façon.

Seulement voilà, avec 200 artistes et scientifiques, vous venez de cosigner une tribune publiée dans Le Monde où vous croyez savoir ce qui est bien pour nous.
Un peu comme si nous n’étions pas suffisamment qualifiés pour exprimer nos opinions.

Un peu comme si nous avions besoin de vous pour analyser la situation. Vous parlez de catastrophe écologique, vous dites que le consumérisme nous a conduit à nier la vie en elle-même. Vous rajoutez que, pour ces raisons, jointes aux inégalités sociales toujours croissantes, il vous semble inenvisageable de “revenir à la normale”.

L’entre-soi d’une société hors-sol

Comment osez-vous parler d’inégalités sociales quand vous êtes 200 privilégiés allant d’Isabelle Adjani à Marion Cotillard en passant par Madonna, Cate Blanchett, Penelope Cruz, Lambert Wilson, Nicolas Hulot, Vanessa Paradis, Lavilliers, Trintignant, Cluzet ou encore Christian Louboutin, fabricant de pompes dont le prix peut atteindre 6 000 euros, à vivre dans l’entre-soi d’une société hors-sol ?
Vous vous sentez obligés d’appeler solennellement “les citoyens à s’extraire de la logique intenable qui prévaut encore, pour travailler enfin à une refonte profonde des objectifs, des valeurs et des économies.”

Nous pouvons comprendre que, n’ayant pu participer cette année au Festival de Cannes, il vous fallait trouver, du côté des consciences cette fois-ci, d’autres marches à gravir.

Alors, tant qu’à suggérer un acte de contrition, commencez par faire preuve d’humilité en relisant votre propre message. Car savez-vous seulement combien de centaines de fois vous avez fait le tour de la terre à bord d’un aéroplane pour satisfaire vos caprices où promouvoir vos activités ? Savez-vous que vous vous adressez à des gens qui doivent économiser toute une année pour se payer un week-end à Rocamadour ou une petite semaine, dans un 2 pièces sur l’île de Ré ? Alors que vous passez votre vie à descendre dans des palaces avec des rémunérations à l’année qui représentent ce que certains mettent plusieurs vies à gagner.

Votre tribune est dégoulinante de mépris et de condescendance envers celles et ceux qui, loin du prisme des médias, n’ont aucune leçon à recevoir. Tout simplement car leur quotidien n’est déformé par aucune comédie, car leur vie n’est pas une représentation, car il n’ont ni les moyens, ni le temps d’idéaliser. Enfin, parce que si vous n’êtes plus tout à fait au monde, la plupart de ceux à qui vous vous adressez ont fait de “la normale” leur résidence principale depuis qu’ils s’y sont installés.
Alors de grâce, retournez à vos occupations et ne vous considérez surtout plus comme étant indispensables au débat sociétal, en nous appelant à “la dignité et à la cohérence”. Car si la réalité dépasse bien souvent la fiction, votre suffisance, ici, dépasse de loin l’affliction.

Source: L’Agri. 12 mai 2020.

Jean-Paul Pelras

Jean-Paul Pelras est auteur de nouvelles, d’essais, de chroniques et de romans. Il est également journaliste à l’Indépendant, L’Agri et Terres Catalanes.

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

18 Comments

  1. Ces acteurs se moquent de nous
    Ils se moquent aussi des médias qui les propulsent
    Ils se moquent de eux mêmes comme les miroirs nous renvoient notre image
    Ils en deviennent ridicules et ne sont pas capables de s en apercevoir. De Niro est aussi bête que grand acteur

  2. je ne vois pas en quoi le fait qu’ils mènent une carrière très rémunératrice (ce n’est pas eux qui font le marché)leur interdit d’exprimer quelques idées justes pour l’avenir. Ils utilisent leur notoriété comme cela se pratique depuis des lustres. Vous même ne tentez-vous pas d’influencer l’opinion de vos lecteurs qui connaissent votre nom et vous ont peut-être lu ?

    • Parfaitement. Cest ce que j’allais écrire. Vous parlez d’idées justes, pour l’avenir. Personnellement, j’ajouterais ” et pour les autres”, ceux qui n’ont rien. On peut être fortunés et souffrir pour les autres.
      Et peut-être même leur apporter du reconfort ou même faire des dons.Ça, on n’en sait rien car ils ne vont pas le crier sur les toits.
      Ils sont en droit de lutter pour la justice. Juliette Binoche n’est pas ce que vous croyez. C’est une artiste complète, passionnée, sensible, et elle a bien raison de profiter de sa notoriété, de même que ses amis signataires, pour faire valoir ses demandes. Nous qui n’avons aucune notoriété, que peut-on faire, personne ne nous entend.

  3. Les artistes les plus talentueux (Gainsbourg, Mylène Farmer, Polanski, Hubert Félix Thiéfaine etc) ne pratiquent pas ce genre de démagogie et de moraline dégoulinante. Le véritable talent est par définition politiquement incorrect : c’est vrai à toutes les époques.

  4. Ça m’a toujours interpellé d’entendre ces artistes et tant d’autres à donner leurs avis alors qu’ils vivent dans un monde irréel ,

  5. robert de niro , grand talent de comedien ,vit dans le monde hollywoodien,des weinstein et des epstein,de la il y a des acteurs a hollywood qui ont dans le present ont pris des iniciatives ecolos,ou elles savent se faire entendres ,et il y avais dans le passe un Harry Belafonte qui sexprimet sur le racisme

  6. L’auteur de cet article dit certainement juste, mais :
    1. Cet article ne donne pas la possibilité à ses lecteurs de lire au préalable La Tribune du Monde évoquée (pas de lien).
    2. Cette tribune n’est pas signée que par des « nantis » si l’on peut ainsi résumer la qualification donnée aux artiste évoqués par l’auteur de l’article.
    3. Ne vaut-il mieux pas pouvoir lire une telle tribune et son contenu tel que publié, plutôt que d’attendre une improbable révolution des palais politiques, ou une improbable marche du peuple de Versailles sur Paris ?

  7. Très juste et très éthique
    Un homme n est respectable que s il habite son discours et tous ces nantis et privilégiés de notre système devraient être des exemples de solidarité et d humanité plutôt que de se poser en moralisateurs et donneur de leçon
    Il serait judicieux de reprendre les propositions de Vincent London qui propose une participation financière ( impôt solidarité Jean Valjean)qui offrirait au plus gros salaire d habiter leur discours en reversant 1a5% de leur salaire ou émoluments aux plus défavorisés……Agir ,donner l exemple plutôt que donner des leçons

  8. D’accord avec votre opinion M.Pelras.Accepter le point de vue et l’opinion de ces personnes qui concordent avec les miens ne veut nullement dire qu’ils me font la lec,on ou me permet de les condamner a cause de leurs richesses et le mode de vie qu’ils pratiquent.

  9. “A ceux qui croient que mon argent endort ma tête, je dis : qu’il ne suffit pas d’être pauvre pour être honnête. Peut-être croient-ils que la liberté s’achète” Daniel BALAVOINE (La vie ne m’apprend rien).

    Je suis certain qu’il l’aurait signé également cette pétition.

    Quand ils se taisent se sont des égoïstes, égocentriques et nombrilistes et quand ils s’expriment des hypocrites.

    Cordialement.

  10. Je ne suis pas étonnée que Le Monde laisse dire de telles inepties ; les acteurs cités pour leurs propos anti sionistes anti Juifs ignorent tout de l’histoire de notre peuple ,de Tsahal cette glorieuse armée qui défend la Terre d’Israel , qui y laissent leur vie ; Je prie pour le repos de Amit ,pour ses parents qui ont perdu leur fils si jeune , quel grand malheur .

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*