Israël : gouvernement d’urgence nationale

Dès son acceptation par la Knesset, le nouveau gouvernement sera défini comme « gouvernement d’urgence nationale » pour une durée de six mois et aucune législation autre que celle concernant la lutte contre Corona ne pourra être initiée sans l’accord des deux blocs. Pendant cette période de six mois, une équipe de négociateurs élaborera les grandes lignes du gouvernement d’union nationale qui verra le jour après la période du Corona.

1. Répartition des ministères :

Likoud et alliés : Finances, Affaires étrangères (après la rotation), Sécurité intérieure, Education, Transports, Construction et logement, Santé, Cultes, Infrastructures, énergie et eau, Protection de l’environnement, Renseignements, Coopération régionale, Galilée, Néguev et périphérie, Jérusalem et patrimoine. (Il est possible qu’Orly Lévy-Abecassis obtienne un ministère sur le compte du Likoud).

Bleu-Blanc et Parti travailliste : Défense, Affaires étrangères, Justice, Economie, Travail et affaires sociales, Communications, Agriculture, Culture et sports, Intégration et alya, Tourisme, Minorités, Science, technologie et espace, enjeux stratégiques.

Les cabinets restreints (politico-sécuritaire et économico-social) seront composés de manière paritaire.

2. Répartition des commissions parlementaires :

Le président de la Knesset sera issu du Likoud pour la première période, puis de Bleu-Banc pour la suite.

Likoud et alliés : Finances, Lois, Corona, Travail et Affaires sociales, Intégration et alya, Stupéfiants, Economie

Bleu-Blanc : Affaires étrangères et Défense, Intérieur et protection de l’environnement, Education, Knesset, Science et technologie, Statut de la femme, Statut de l’enfant.

3. Quelques points importants :

  • Si Binyamin Netanyahou était invalidé par la Cour suprême, la Knesset serait dissoute et de nouvelles élections auraient lieu.
  • Vote d’une Loi norvégienne élargie qui permet à des ministres de démissionner de la Knesset et laisser leur place à des députés suivants sur la liste du parti.
  • Aménagement d’une résidence pour le vice Premier ministre.
  • Rotation : Benny Gantz deviendra Premier ministre 18 mois après l’entrée en fonction du gouvernement, sans avoir besoin d’une démission de Binyamin Netanyahou – Interdiction de dépôt de motion de censure de la part de l’une des composantes de la coalition – Si le gouvernement tombe dans la première période ou si la Knesset est dissoute, Benny Gantz devient automatiquement Premier ministre – Le Premier ministre ne pourra pas limoger un ministre appartenant à au bloc opposé.
  • La Loi de la Nation ne sera pas remaniée
  • Le prochain ambassadeur d’Israël à Washington sera issu du Likoud
    Binyamin Netanyahou sera responsable des relations avec les présidents américain et russe.
  • Souveraineté : après concertation entre le Premier ministre et le Premier ministre remplaçant, Binyamin Netanyahou pourra étudier le plan avec l’Administration américaine à partir du 1er juillet 2020 et amener ensuite la proposition devant le cabinet, le gouvernement puis la Knesset.
  • Commission de nomination des juges: droit de veto du Likoud sur la nomination des juges à la Cour suprême. Binyamin Netanyahou garde aussi un droit de veto sur la nomination du conseiller juridique du gouvernement et du procureur de l’Etat.
  • Création d’un cabinet de « réconciliation nationale »

Source LPH

Photo Marc-Israël Sellem / POOL

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*