Mustapha Dahleb. L’humanité effondrée et la société ébranlée par un petit machin

Gustav Klimt. Hope. II. 1907-1908. Détail. MOMA. NY

Un petit machin microscopique appelé coronavirus bouleverse la planète. Quelque chose d’invisible est venu pour faire sa loi. Il remet tout en question et chamboule l’ordre établi. Tout se remet en place, autrement, différemment.

Ce que les grandes puissances occidentales n’ont pu obtenir en Syrie, en Lybie, au Yemen, … ce petit machin l’a obtenu (Cessez-le-feu, trêve…).

Ce que l’armée algérienne n’a pu obtenir, ce petit machin l’a obtenu (le Hirak à pris fin).

Ce que les opposants politiques n’ont pu obtenir, ce petit machin l’a obtenu (report des échéances électorales. ..).

Ce que les entreprises n’ont pu obtenir, ce petit machin l’a obtenu (remise d’impôts, exonérations, crédits à taux zéro, fonds d’investissement, baisse des cours des matières premières stratégiques. ..).

Ce que les gilets jaunes et les syndicats n’ont pu obtenir, ce petit machin l’a obtenu ( baisse de prix à la pompe, protection sociale renforcée…).

Soudain, on observe dans le monde occidental le carburant a baissé, la pollution a baissé, les gens ont commencé à avoir du temps, tellement de temps qu’ils ne savent même pas quoi en faire. Les parents apprennent à connaître leurs enfants, les enfants apprennent à rester en famille, le travail n’est plus une priorité, les voyages et les loisirs ne sont plus la norme d’une vie réussie.

Soudain, en silence, nous nous retournons en nous-mêmes et comprenons la valeur des mots solidarité et vulnérabilité

Soudain, nous réalisons que nous sommes tous embarqués dans le même bateau, riches et pauvres. Nous réalisons que nous avions dévalisé ensemble les étagères des magasins et constatons ensemble que les hôpitaux sont pleins et que l’argent n’a aucune importance. Que nous avons tous la même identité humaine face au coronavirus.

Nous réalisons que dans les garages, les voitures haut de gamme sont arrêtées juste parce que personne ne peut sortir.

Quelques jours seulement ont suffi à l’univers pour établir l’égalité sociale qui était impossible à imaginer.

La peur a envahi tout le monde. Elle a changé de camp. Elle a quitté les pauvres pour aller habiter les riches et les puissants. Elle leur a rappelé leur humanité et leur a révélé leur humanisme.

Puisse cela servir à réaliser la vulnérabilité des êtres humains qui cherchent à aller habiter sur la planète mars et qui se croient forts pour clôner des êtres humains pour espérer vivre éternellement.

Puisse cela servir à réaliser la limite de l’intelligence humaine face à la force du ciel.

Il a suffi de quelques jours pour que la certitude devienne incertitude, que la force devienne faiblesse, que le pouvoir devienne solidarité et concertation.

Il a suffi de quelques jours pour que l’Afrique devienne un continent sûr. Que le songe devienne mensonge.

Il a suffi de quelques jours pour que l’humanité prenne conscience qu’elle n’est que souffle et poussière.

Qui sommes-nous ? Que valons-nous ? Que pouvons-nous face à ce coronavirus ?

Rendons-nous à l’évidence en attendant la providence.

Interrogeons notre “humanité” dans cette “mondialité” à l’épreuve du coronavirus.

Restons chez nous et méditons sur cette pandémie.

Aimons-nous vivants !

Moustapha Dahleb est le nom d’auteur du Docteur Hassan Mahamat Idriss

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

38 Comments

  1. Soyons optimistes, les arc en ciel après la pluie… reviendront les jours heureux.. faisons tous un Remix de la vie passée.. transmettons.. les bonnes valeurs resurgit.. soyons plus simples.. moins après aux gains.. plus sensible à la gentillesse et la bonté.. Imaginons .. une humanité propre et saine ou l’homme ne convoitera pas son prochain. Je vous embrasse. À très vite. BH. Norbertnakache

  2. Si nous pouvions vraiment tirer les leçons de cette crise écologique-sanitaire nous en sortirions enrichis et la planète, toute la biodiversité sauvée peut être sauvée avec nous…
    En effet nous retrouvons les vertus de la remise en question de la réflexion, nous prenons une bonne leçon….
    J’espère qu’elle sera pas oubliée…

  3. très beau, très bien écrit… nous en oublierions presque la réalité, si vite arrivé, si vite oublié. Si les centres d’intérêts ont changés et fait oublié les guerres et autres conflits, ce n’est que par instinct de survie individuels et individualistes, nous aurons tôt fait d’oublier, de nous battre à nouveau, de nous intéresser au futile, d’oublier les fondamentaux, notre plus grand malheur est-il d’être humain ? nous oublierons de nouveau que nous abandons nos proches, nos pensées irons encore vers notre personne, nous passerons encore devant les faibles en les ignorant, nous pleurerons sur nous même plutôt que sur les autres, nous oublierons de reconnaître nos fautes ou nos erreurs et permettrons ainsi de nouveau conflits. Pensée d’un optimiste !

  4. Quand l’automobiliste voit un accident mortel sur le bord de la route,les girophares les ambulances, les corps recouverts de drap blancs, il est choqué, il ralentit , il roule plus calmement pendant les 3 ou 4 km suivants… et puis il réappui sur l’accélérateur !
    Ce sera ainsi après la pandémie, ne soyons pas naifs !

  5. Malheureusement les hommes ont la memoire courte ! Jai grand peur que lindividualisme , l’appât du gain , le consumérisme, les ambitions personnelles,etc, etc ne reprennent le dessus .J’espère me tromper

  6. Cette analyse me rassure car elle nous fait prendre conscience de ce qu’est la vraie vie, dans sa simplicité la plus pure. Si la nature a toujours, toujours et toujours le dernier mot, elle nous rappelle qu’on a tout faux, et que nous ne sommes qu’un minuscule élément d’elle-même, dont elle peut se débarrasser en très peu de temps, pour permettre à d’autres espèces, animales ou végétales et toutes les autres formes de vie, d’affirmer leur existence.

  7. “Quelques jours seulement ont suffi à l’univers pour établir l’égalité sociale qui était impossible à imaginer.”
    Ah bon ? Où ça ? Chez les sdf qui sont encore plus exposés et dont on ne se soucie que trop peu ? Chez les plus modestes qui manquent encore plus du minimum nécessaire ? Dans les couples avec femme battue confinée ? Dans les camps de réfugiés où femmes/hommes/enfants s’entassent (exemple en Grèce) sans aucune des mesures sanitaires nécessaires ?
    À l’occasion, on peut regarder ce qui se passe en Hongrie, Philippines, Thaïlande… le coronavirus est une aubaine pour les dictateurs en herbe.
    Je pourrais en rajouter d’autres, notamment à propos du Yémen ou ailleurs, où les gens continuent à souffrir de la famine et à mourir en grand nombre… et n’ont pas accès à l’eau potable. Alors en plus, “se laver les mains”… la consigne devient cruelle.
    Je comprends que certains aient besoin de paroles optimistes, mais pas au point de perdre toute clairvoyance. Rien n’oblige à l’angélisme ou à l’évangile de la foi naïve.
    Réalisme oui je vote. Il ne s’agit pas d’avoir peur ou de péter d’angoisse, mais de voir les choses en face sans lunettes roses, s’efforcer d’être lucides et conscients, sinon ça revient à nouveau à s’enfermer dans une bulle. Et c’est justement quand la bulle éclate que ça fait mal.
    Non désolée, la peur n’a pas quitté les pauvres, non la peur “qui habite les riches” ne leur a pas rappelé leur humanité ni ne leur a révélé leur humanisme.
    Un peu, pas vraiment, juste de quoi sauver leur peau et encore.
    Je passe sur le reste du texte. (Remises d’impôts, exonérations etc… sauf que la fine équipe macronienne s’apprête à voter un impôt supplémentaire pour les entreprises, dès la reprise…)
    Navrée de ne pas adhérer à cette façon de voir les choses et de le dire, mais je pense sincèrement que ça ne va pas nous aider. Je pense que l’auteur de ce texte vit sur une autre planète, peut-être au sein d’une famille ou d’une communauté ou l’entraide est là, tant mieux pour lui et pour eux, mais il n’est pas conscient des drames humains qui se jouent actuellement !?
    Les inégalités n’ont jamais été aussi criantes, ce n’est pas en se mettant la main devant les yeux qu’elles vont disparaître.
    Certains ici ont une maison, un jardin, moi je suis relativement bien lotie aussi, beaucoup n’ont pas même le 10ème de ça.
    Et je ne parle pas de ceux qui n’ont plus aucune ressources, indépendants, auteurs, artistes, etc… faute de commandes.
    Que les privilèges, pour ceux qui en ont, ne nous empêchent pas de voir la réalité de ceux qui n’ont pas d’autre choix que se prendre ça en pleine tronche.

    • Trouver des raisons de se réjouir à travers les termes de ce texte, c’est bêler avec ceux qui n’ont pas pris la mesure de la catastrophe humanitaire, aussi bien sur le plan sanitaire que sur le plan économique, qui nous frappe de plein fouet. Se réjouir de la baisse du prix des carburants, quand on en connaît les raisons, c’est irresponsable. Que l’Afrique soit devenue un continent sûr, il faut qu’on m’explique. Quant à l’égalité sociale , on sait que ce sont les pauvres qui, souvent entassés en grand nombre dans des logements trop petits, ont le plus à redouter du confinement. Non vraiment, il n’y a pas de quoi s’extasier devant tant de naïveté, même si tout n’est pas à jeter dans ces propos.

    • 100% d’accord,en plus il fait la critique du seul monde occidental,comme si tout les malheurs ne venaient que de la,propagandiste plus que legerement aveugle ou qui ne voit que ce qu’il veut voir?Vous avez raison a 100% et rares sont ceux qui vont voir sous la lettre.

    • Je suis tout à fait d’accord avec vos commentaires, beaucoup plus réaliste pour moi, qui a fui ce monde de pourritures abjectes qui ne regardent que leurs nombrils. (Je ne me réveille pas seulement maintenant et encore moins qu’en ça va mal)
      J’ai fui vers un monde meilleur, celui de la nature, dans les montagnes avec de vrais gens, il y a 27 ans, j’avais 44 ans, depuis 8 ans je retire systématiquement mon argent de la banque, (car forcé d’avoir un compte) pas envie de nourrir ces pourritures…..vos commentaires vont peut-être réveiller certaines consciences formatés par BFMerde.

    • Je partage intégralement le point de vue d’Anne Onyme.
      Le virus ne doit pas nous faire perdre de vue notre bons sens: clairvoyance discernement, et empathie envers les plus touchés qui comme toujours sont les plus exploités par une minorité, à son profit exclusif.
      Il est important de voir que rien n’est gagné de la bataille des inégalités et de l’inversion du sens de nos sociétés.
      Comment ceux qui ont le pouvoir et font feu de tout bois pour faire de l’argent renonceraient-ils ?
      Ils ne se cachent même pas pour spéculer sur les actions de leurs propres sociétés.. à ce jour aucune règle ne les en empêche..
      Il reste du chemin en effet
      Ne soyons pas naïfs et.. je préfère pourtant l’huile d’olive au vinaigre.
      Inutile de nous apostropher vulgairement, le changement ça commence par savoir s’écouter et l’injure n’est pas un argument.
      https://raw.githubusercontent.com/johannhof/emoji-helper/master/shared/img/emoji/vertical_traffic_light.png

    • Pour vous donc la pandémie n’a rien changé, ni au niveaux des comportements ni celui de la réflexion. Peut-être vous dites des choses vrais mais ça n’a aucun lien avec le texte de l’auteur. Il faut peut-être monter d’un cran pour comprendre ce qu’il veut dire…celui du critique littéraire.

  8. Ce virus a semé là une idée, là un geste nouveau, ici un désir naissant ou une résolution inédite… à nous de continuer les semailles de façon moins violente. En ce sens ce texte est juste mais il y a un long chemin à parcourir encore…

  9. Esprit simple dans un corps sain….. Naïveté confondante d’un doux rêveur…. Si tout pouvait être aussi simpliste ce serait parfait…….

  10. Plusieurs chefs d États l ont affirmé “Nous sommes en guerre”, en train de nous battre pour affronter l ennemi invisible.Le confinement pour NOTRE protection physique et CELLE des
    Autres nous plonge dans l incertitude, la peur, le doute, l espoir, le calme, le vide, la réflexion
    Et les remises en question, l amour et coopération en famille, la discorde, le manque, la créativité, débrouillardise, méfiance, etc. nous alternons dans une gamme d émotions qui forcément changent notre vision de la vie. Ce qui n allait pas explosera au grand jour précipitant certains dans un futur divorce, d autres dans une réconciliation amour, famille, travail, d autres dans le désespoir ou le goût de relever des défis sur le plan physique,
    Mental et social. Nous voyons déjà des changements positifs sur le climat, le niveau de pollution a baissé à plusieurs endroits sur la Planète et la nature démontre un processus de régénération rapide et étonnant. SUR PAUSE, dans un mécanisme de survie, les valeurs sociales, préoccupations changent forcément pour une solidarité, un respect de l autre, un humanisme un peu plus présent dans le monde. Les pays s entraident pour une coopération humanitaire plutôt qu essentiellement économique. La vie honorée a pris le pas sur l ego et le capitalisme à outrance. Une fois la pandémie terminée, nous serons obligés de repenser à une nouvelle façon de vivre en société. Les épidémies amènent forcément un bouleversement de la hiérarchie sociale. Pays en ruines, endettement, endeuillés, nous allons tous subir les conséquences à trois les niveaux. La Peste qui a sévit en 1348 où une personne sur deux décédait n a-t-elle pas effacé la servitude des paysans ? ? lLes gens, toutes classes confondues, devaient s atteler au labourage, aux champs pour que l agriculture prospère à nouveau.Le serviteur et esclave n existait plus. Tout changement important chez l être humain ne vient rarement sans douleurs, pertes, chocs, tragédies bien malheureusement. C est ainsi que l homme apprend de ses erreurs à la vitesse Grand V. La vie recèle de beautés,! A nous de travailler pour que l amour, la paix, les valeurs de partage et d humanisme soient de plus en plus au rendez-vous.

  11. Plus simple de critiquer que de trouver des solutions, sauf celle de vivre d’amour, d’eau fraîche, d’aimer la nature, de se balader, bla bla bla…

    Cela ne coûte pas grand chose e le dire et donne bonne conscience. Mais une fois que cela est dit, concrètement on fait quoi ???

    • Eh ducon de modérateur de merde! C’est pas le message que j’ai publié, espèce de crétin.
      Tu te crois revenu au temps de la censure de l’URSS pour couper le texte que j’ai mis et qui n’a plus du tout le même sens.
      Mon commentaire te plais pas? Va te faire foutre et le publie pas, abruti, plutôt que de publier une version tronquée qui ne veut rien dire.
      Plus jamais je foutrai les pieds dans ce putain de blog de merde. Espèce de gros connard (ou conasse)

      • A été publiée la partie publiable de votre commentaire ! Vous êtes sur Tribune juive et si vous voulez vous lâcher dans l’anti sémitisme , il y a sur le web des quantités de sites égouts pour publier vos insanités . Pas chez nous . On publie ce soir vos injures pour que nos lecteurs sachent quel personnage vous êtes! Allez plus loin, beaucoup plus loin de nous !

  12. MUSTAPHA DALEBH ancien joueur au PSG aurait.il oublié comment il a construit sa fortune en tapant dans une baudruche ?
    C’est aisé de faire des bilans .il ferait mieux d’écouter les soignants , les chercheurs ,les médecins .
    Parlons de ce que nous connaissons ,à défaut on la ferme !

    • A Rollet
      Vous vous trompez de Dahleb! Le Moustapha Dahleb auteur de l’article est le Dt Hassan Mohamed Idriss et c’est dit à la fin de l’article
      Votre indignation à 4 balles n’a pas de sens !

  13. Bonjour,

    “Quelque chose d’invisible est venue ” – curieuse conception de la règle d’accord des participes …
    “on observe dans le monde occidental le carburant a baissé” : il doit manquer quelque chose
    “ils ne savent même pas quoi en faire” : en bon français, on dit ‘ils ne savent pas qu’en faire’

    « l’argent n’a aucune importance » : ben voyons : se procurer tout ce qu’il faut – quand on le trouve – pour lutter contre la maladie est gratis pro Deo !

    « les voitures haut de gamme sont arrêtées » : pas les autres ? ‘Salauds de riches …’

    « Elle leur a rappelé leur humanité et leur a révélé leur humanisme » : quel charabia !!!

    « la limite de l’intelligence humaine face à la force du ciel » : le ciel n’a rien à voir dans l’affaire, le ciel est un espace infini dans lequel évoluent les astres, point barre. Le reste, c’est de la littérature à deux balles.

    “Il a suffi de quelques jours pour que l’Afrique devienne un continent sûr” : allez dire ça aux milliers de personnes infectées, en Afrique du Sud, en Egypte, en Algérie, ça les distraira dans leur malheur.

    “Il a suffi de quelques jours pour que le songe devienne mensonge” : Ah, le jeu de mots cheap !! Quel mensonge ? Qu’est-ce que c’est que ce charabia, de nouveau ?

    “Rendons-nous à l’évidence en attendant la providence” : Ah, super assonance, quel style ! Amen, mon frère. Demandez à la providence d’avoir la bonté d’intervenir dans les hôpitaux, on y a grand besoin d’elle.

    Que M. Dahleb soit gentil, qu’il cesse de jouer les moralistes à 2 francs CFA, ils est médecin (meilleur médecin qu’écrivain, j’espère pour ses patients …)qu’il s’occupe de son pays et de son continent qui en ont grand besoin, et nous laisse nous occuper des nôtres sans nous infliger son prêchi-prêcha ridicule. Qui soit dit en passant, pour la prétendue plus belle plume tchadienne, a encore pas mal de chemin à faire s’il veut prétendre au Prix de l’Académie Française un jour.

  14. Pour Allain Faller
    Vous m’avez perdu du temps à lire votre commentaire. Apparemment c’est vous qui fait de la charabia. Faites mieux si vous en êtes capable. Pauvre arrogant.

  15. Lol désolé mais beaucoup de conneries et de mélanges, pour essayer de faire un pseudo joli texte il mélange tout… D’où est ce qu’il a vu l’Afrique comme continent sur ??!!! D’où est ce qu’il a vu des cessez le feu en masse, rien que hier il y a eu 30 soldat morts et plus de 1000 terroristes morts au Soudan, ce matin c’était daech qui a attaqué une faction nationaliste en Irak, les violences familiales et conjugales sont à la hausse, le prix des aliments essentiel est en hausse, le pétrole a baissé bien avant le covid19 car ces débiles de Russes ne voulait pas baisser la production et c’est justement suite au covid19 que cette baisse de production est actée par la Russie ce qui va aider à augmenter le prix du baril, en Équateur dans certaines villes les cadavres sont mis dans la rue car plus de place ou les enterrer, en Afrique du Sud les magasins sont pillés et des émeutes commencent à éclater, aux USA les gens font la queue pour avoir de l’aide alimentaire…la seule chose bien du covid19 est que la pollution a un peu baissé, je dis bien un peu car il y a eu des piques dans certaines villes il y a quelques jours, les usines tournent toujours..

  16. Texte du siecle, qui ne fait probablement pas l’humanite. Mes 3 souhaits:
    1) le traduire dans toutes les langues,
    2) l’inscrire dans les programmes scholaires et,
    3) au meme titre que “Sciences sans conscience, n’est que ruine de l’ame” le rendre obligatoire dans l’enseignement superieur de tous les pays.

1 Trackback / Pingback

  1. SHAPED BY A SMALL MACHINE | En24 News

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*