Jacques Neuburger. Ce n’était pas Simone Veil….


La pauvre…..Nous allons pleurer… Ils sont où les masques dont elle aura lancé la fabrication en urgence sur le sol français? Et le gel hydroalcoolique? Et l’alcool? Ils sont où les respirateurs artificiels dont elle aurait lancé de toute urgence la fabrication sur le sol français?

En 1914 on a su réagir et inventer très vite une industrie de guerre. Et là, sous sa responsabilité, sa responsabilité de médecin et de ministre, elle qui, plus que quiconque, pouvait savoir ce qui en était en Chine, en extrême orient, en Iran, en Italie, elle qui savait la vérité, nous bassinait de ses propos insanes: la grippe tue plus, ce n’est qu’un rhume qui passe tout seul, lavez-vous les mains…

Puis ce discours immoral, insupportable: ça n’est pas grave, voyons, ça ne tue que les vieux, les diabétiques, les insuffisants rénaux ou respiratoires, les cardiaques…

Ah, oui, il fallait la mener sa réforme des retraites et après dix-huit mois de manifestations violentes et de désordres sociaux mettant lourdement à mal l’économie et la dignité de la vie politique, faire passer sa réforme en force pour ensuite la laisser en suspens.

Ah, oui, il fallait la mener sa réforme du système médical et hospitalier, casser le système des urgences, casser le moral des médecins, casser les moyens même des services hospitaliers…

Circulez, circulez, on vous dit, il n’y a rien à voir!

Et après l’incompétence et l’incurie, après l’inconscience et l’irresponsabilité, après les conséquences de cet infantilisme politique, de cette immaturité humaine et morale, maintenant la seule solution offerte est là violence politique la plus infâme: enfermez-vous et fermez vos gueules, crevez seuls chez vous car nous ne sommes pas en mesure, faute de moyens, de faire face à votre détresse, cachez-vous pour mourir, surtout, oui, cachez-vous, restez loin de nos yeux trop délicats pour voir, et si vous vous montrez ce sera la schlague, la contrainte, la punition.

Ah, pour voter pour nous, oui, vous pouviez sortir! Quelle cocasserie, quelle honteuse mascarade! Mais le soir même , après par votre vote avoir fait allégeance à la main qui vous dirige et nous méprise, cachez-vous vite, on ne veut plus vous voir…

Allez, allez mourir, en silence et sans cris, allez, Sujets, cachez-vous et qu’on ne vous voie plus…

Quelle honte! Quel manque d’humanité! Et puis ce ridicule de l’incapacité…

Que tout ceci est lamentable.

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

3 Comments

  1. Elle a voulu être maire de Paris. Point. Le reste est un mélange d’orgueil, d’amertume et d’arrivisme déçu. Une juive de cours de plus que le Roi a sacrifiée. Décidément, ces petits êtres ne comprendront jamais…jamais !

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*