En hommage à Emmanuelle Bouk Taieb. Quand ma fille fut guérie…

Je trouve toujours jolis les messages d’anniversaire qui disent il y a 3 ans, il y a 7 ans, 12 ans

Tu faisais de moi une maman, ma vie a changé …

Il y a 14 ans, le ciel nous tombait sur la tête

Tu avais 3 ans et on m’annonçait que Toi, ma poupée chérie, ma princesse, tu avais un cancer.

J’avais 24 ans et en quelques heures ma vie basculait

J’avais 24 ans et je me disais que ma vie allait … s’arrêter

J’avais 24 ans et je me demandais si j’allais avoir la force de te soutenir quand je n’étais plus très sûre de pouvoir tenir debout

J’avais envie de m’allonger et de ne plus me relever

De fermer les yeux et ne plus les rouvrir

Je ne savais pas encore que ta force de petite fille battante, que ta joie de vivre, que ton sourire allaient eux me donner la force de t’aider à te battre

C’était un combat contre la maladie

C’était un combat pour la vie

Je me souviens avoir pensé parfois que j’aimerais me réveiller quand ça serait fini

Je me souviens avoir prié pour dormir 5 ans. Le temps que soit déclarée ta guérison

Je ne crois pas avoir envisagé que tu puisses partir

Je me souviens de mes sourires pour ne pas qu’on me fuie…

J’avais 24 ans et cette épreuve rappelait à mes amis encore dans l’insouciance qu’une vie, en deux  minutes, pouvait basculer

Ma simple présence était comme un doigt pointé qui disait:

Riez, Dansez, Flirtez…

Mais n’oubliez pas que tout ne tient qu’à un fil.

Je me rappelle avoir eu un sentiment de gêne parfois : je me sentais comme l’oiseau de mauvais augure

Ma fille avait cette tête grisâtre. Sans cheveux

Je sentais ces regards apeurés qui se demandaient si Elle allait tenir le coup

Je me raccrochais aux statistiques qui prêtaient à croire que tu devrais t’en sortir

Mais souvent je sentais l’épée de Damoclès qui touchait de sa pointe le haut de mon crâne.

Il y avait des moments de joies, des moments où tu sautais sur ton lit d’hôpital et dansais comme une petite folle

Où tu dansais juste comme une petite fille

Tu te regardais dans la glace et te surnommais crâne d’oeuf en riant

Tu étais souvent fatiguée mais toujours joyeuse

Enfin c’est ce dont je crois me souvenir

Car tout est flou

Je ne sais plus trop qui, quoi, comment

Il y a comme un voile sur ma vie à ce moment

Je ne garde que les bons souvenirs

Oui même dans la douleur il y a des instants de bonheur

Des moments de magie

C’était il y a 14 ans

C’était il y a 14 ans

C’était dans une autre vie

Tu as aujourd’hui 17 ans

Tes cheveux en repoussant sont devenus plus bruns, plus raides, plus épais

Ton regard est devenu plus profond

Depuis, la vie a pris une autre couleur

Depuis, chaque moment est un cadeau

Depuis, je suis devenue consciente de la valeur de la vie

Aujourd’hui tu as 17 ans et je remercie le ciel de ta présence

Aujourd’hui tu as 17 ans et tu te souviens à peine de cette période où nous avons tant souffert

Aujourd’hui tu as 17 ans et tu déplaces les meubles pour ta fête d’anniversaire

Aujourd’hui tu as 17 ans et tu es une ado qui s’amuse, qui profite de sa jeunesse

Je suis fière de la jeune fille que tu es devenue

Mes critères ne sont pas forcément les plus habituels

Je suis fière quand tu respires

Je suis fière quand tu souris

Je suis fière quand tu ris

Je suis fière quand tu parles …

Aujourd’hui j’aide ceux qui souffrent grâce à ce que j’ai vécu avec toi

J’ai dans ma chair, imprimés, ces souvenirs

Mais ils sont devenus une arme

Merci ma fille pour cette leçon

Pour m’avoir appris qu’on est plus fort que ce que l’on croit

Bon anniversaire mon Amour

Que d… te garde

Maman

Emmanuelle Bouk Taieb

Emmanuelle Bouk Taieb, pleine de projets, était Praticienne en Neurofeedback Dynamique.

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*