Serge Hajdenberg. Relations France-Israël


 
Ces dernières semaines ont très probablement été sur le plan historique un tremplin pour l’avancée des relations israélo-arabes et aussi pour des modifications positives des rapports entre les Etats-Unis d’Amérique, les pays composant l’Union Européenne et Israël.

La proposition américaine de « deal du siècle » est loin de convenir à tout le monde, mais étant donné qu’une telle offre de paix bouscule tous ceux qui se sont habitués à vivre dans une sorte de guerre à durée illimitée il nous faut à nous participer aux changements en cours même si les nouveaux résultats positifs mettront encore des mois et des mois avant d’apparaître aux yeux grands ouverts de beaucoup d’observateurs.

Mais voyons ensemble certains des résultats déjà bien acquis. Avant qu’ils ne rendent publique leurs propositions les Etats-Unis avaient comme de bien entendu » tâter » les réactions de leurs alliés, plus ou moins fidèles sur ce sujet.

Comme à l’habitude ce sont les mêmes qui traînent leurs galoches en faisant beaucoup de bruit inutile mais en étant incapables de suivre l’allure du train.

Malheureusement il me faut mettre dans ce groupe la France qui semble être restée encore plus pro-palestinienne que beaucoup de pays arabes. Mais, mais, soyons un peu plus ouverts et réceptifs : la porte de la cuisine est ouverte et quelques effluves titillent positivement nos narines. Mettons une croix sur les quelques minutes désagréables du voyage du Président Macron à Jérusalem et ne retenons que des rapprochements qui progressent et auxquels nous n’étions plus habitués, notamment sur le plan industriel à haut niveau, évidemment sur le plan sécuritaire et aussi sur le plan culturel, bien que ce dernier  point soit un peu terni par l’affaire Zineb Sedira, vraiment inutile, et qui prouve que les forces antisionistes en France ne lâchent rien.

Mais restons positifs : plusieurs pays européens refusent sèchement la politique pro-arabe de l’Union et s’y opposent vivement et frontalement. C’est nouveau et cela change beaucoup de choses. Finis les unanimités automatiques !

De même la France et d’autres pays n’ont pas hurlé en apprenant, s’ils ne le savaient pas déjà, que des pays sunnites ont déjà avec Israël des relations bien plus proches qu’imaginées ! La présence ostensiblement visible à la conférence de presse du Président Trump de quelques ambassadeurs de ces pays arabes sunnites modifie bien des choses.

Il va falloir que les pays européens pro-palestiniens aient du souffle pour rattraper le nouveau groupe d’alliés. L’Iran, la Turquie auront réussi à ce qu’au grand jour des pays musulmans s’allient avec le Grand et le Petit Satan !
Israël reprend lentement mais surement sa place avec l’Afrique Noire mais aussi avec le Maroc. Que l’on aime ou non Donald Trump, que l’on aime ou non Benjamin Netanyahou il faut bien leur reconnaître à tous deux qu’ils viennent de changer le jeu au Moyen-Orient.

Source: Radio J. 7 février.

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*