René Seror. CAUCUS DÉMOCRATES: DONALD VAINQUEUR



Face à des démocrates sur la défensive, c’est un Donald Trump offensif qui s’avance.
Il ne serre pas la main de Nancy Pelosi.
De son côté, cette dernière n’a pas accueilli le Président avec la formule rituelle:
« J’ai le grand privilège et le distinct honneur de vous présenter le Président des États-Unis… »
Elle a simplement annoncé:
« Monsieur le Président… »
Il se contente de lui tendre le discours, qu’elle va ostensiblement déchirer, et jeter à la corbeille, quand il a fini de parler.
C’était le Discours sur l’état de l’Union, mais au Congrès, on voyait que la désunion était totale.
Sans surprise, Donald TRUMP a été acquitté.
Le Sénat ayant rendu son verdict dans le procès de destitution du Président.
Un procès qui a renforcé Donald Trump dans les sondages.
Sûr de son fait, le Président a vanté la nuit dernière, au cours du traditionnel discours sur l’état de l’Union, une économie américaine
RUGISSANTE.
En voici quelques extraits:
« Il y a 3 ans, nous avons entamé le grand retour de l’Amérique.
Ce soir, je suis devant vous pour en partager les incroyables résultats.
Les emplois se multiplient, les salariés grimpent, la pauvreté décline, le crime recule, la    confiance revient et notre pays prospère et est à nouveau respecté.
»Après le fiasco du parti démocrate dans l’Iowa, tout va bien pour Donald Trump.
Certains succès se dégustent.
Obtenir un score digne d’un candidat africain ou soviétique:
97% auprès des républicains de l’Iowa, c’était déjà une satisfaction.
Mais, voir le parti démocrate, partir en quenouille, transformé en République bananière, c’est la panacée.
C’est vraiment mieux.
Un logiciel de comptage qui ne compte pas.
Un re comptage qui tarde, Bernie Sanders qui se déclare vainqueur sans attendre les résultats,
Tout ça revêt un parfum d’exotisme, et décourage les électeurs démocrates qui ne se sont pas beaucoup mobilisés dans cet état.
S’ils restent chez eux en Novembre, l’élection américaine sera gagnée d’avance.
TRUMP n’aura même pas à batailler pour obtenir un second mandat.
Qu’est-ce qui est le plus satisfaisant?
Que les amis de Bernie Sanders soupçonnent la direction du parti d’avoir triché?
( comme Quand le candidat TRUMP dénonçait Hillary
“la crapule”) ou bien que Jo Biden s’étale lamentablement?
Ce rival redouté, largué à la 4 ème place. Satisfaction totale.
Le centriste débordé par un homosexuel et 2 gauchistes.
Il n’en faut pas plus pour déclencher la machine à tweets du Bureau Ovale.
TRUMP demeure le grand gagnant d’un séquence qui devait lancer la campagne des démocrates.
Il rafle la vedette.
C’est le Cocorico ou le coucou des Caucus.
On dit qu’un bonheur n’arrive jamais seul.
Ce soir, le Sénat l’acquitte.
Ceux qui se sont obstinés à sa destitution lui fournissent son meilleur argument de campagne.  
Quand on est la victime des médiocres,
Quand le logiciel a buggué,
Quand le complot se dégonfle,
Il n’en faut pas plus pour planer,
et le Donald est sur son petit nuage.

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

1 Comment

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*