Israël est au Moyen Orient

Cela peut sembler être l’une des premières phrases les plus banales d’un article, mais c’est un fait, affirme Matti Friedman, qui semble continuellement échapper à de nombreux commentateurs et critiques d’Israël, à de nombreux Juifs de la diaspora qui se disent déconcertés par certaines actions et politiques d’Israël, et même à de nombreux Israéliens eux-mêmes.

Akko : Saint jean d’Acre

Friedman, 41 ans, est un auteur israélien d’origine canadienne de renom (« Le Codex d’Alep », « Pumpkinflowers ») qui a récemment publié un livre des plus inhabituels, « Spies of No Country », sur l’espionnage israélien au moment de la fondation de l’État – inhabituel en ce que ses protagonistes sont des Israéliens nés dans le monde arabe qui y sont retournés, dans ce qui était à la fois un territoire familier et très dangereux, au service de l’État naissant. Friedman a choisi de se concentrer sur les héros de ce que l’on appelait parfois « la section noire » de l’appareil de renseignement initial d’Israël parce que, comme il l’a dit au Times of Israel dans une interview la semaine dernière, « je pensais que nous avions besoin d’histoires qui reflètent mieux le vrai Israël – pas seulement celles des pionniers ashkénazes laïcs et des survivants de Varsovie ».

Suite de l’article, fr.timesofisrael.com

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*