Editorial. Serge Hajdenberg

Cette semaine a été marquée en France par des actes antisémites comme l’ont été également l’Europe et une partie du reste du monde occidental. Rien de nouveau sous le soleil me direz-vous. Ça ne fait que continuer. Bien sûr mais sous des formes qui ont agacé mes esprits.

Non responsable de ses actes 

Je lis qu’à Amsterdam, aux Pays-Bas, sur un marché un islamiste a poignardé des juifs mais qu’il ne comparaitra pas devant un tribunal de justice car déclaré « non responsable de ses actes ». 

On a déjà entendu cela des dizaines de fois et cette fois-ci encore l’agresseur a très bien su discerner afin de les poignarder ses voisins de travail juifs de ses autres confrères commerçants du marché musulmans, chrétiens ou agnostiques. Disons-le une fois de plus : dès qu’ils passent à l’acte d’assassinat, les pratiquants islamistes ne savent que reconnaître seulement les juifs. Si vous êtes juif, c’est très simple, Il faut juste vous méfier pour ne pas être à côté de l’un d’entre eux au mauvais endroit au mauvais moment. Sinon les juges hollandais vous le diront : vous ne voulez aucun risque: alors pas juif, pas pris.

Le feuilleton « parti travailliste britannique-Corbyn

Cette semaine le feuilleton « parti travailliste britannique-Corbyn » continue malgré, enfin, de vagues excuses du Chef pour des tas de déclarations antisémites de militants d’un grand parti croyait-on, d’un grand pays démocratique à prioriDéclarations qui ont pourri l’atmosphère de la campagne électorale anglaise, provoqué les démissions du parti de Corbyn de militants travaillistes juifs ou combattant l’antisémitisme de ce parti et, à la fin, une forte intervention du Grand-Rabbin de Grande-Bretagne. A ma connaissance aucune déclaration sur ce sujet des confrères français et européens des partis socialistes, eux si promptes habituellement à faire des déclarations communes quand il s’agît de fustiger Israël.

Westhoffen

Pour nous français, le gros du morceau cette semaine c’est une nouvelle profanation d’un cimetière juif. 107 tombes à Westhoffen en Alsace. De grandes croix gammées dessinéessur les stèles. Pour la nième fois je regardais sur les chaînes de télévision le Ministre de l’Intérieur accouru à toute vitesse prononçant plutôt bien, les paroles habituelles. A ses côtés, les rabbins régionaux, un ou deux présidents de communautés, le Préfet ou le sous-préfet, un haut gradé de la gendarmerie nationale. Apparemment, aucun jeune de la communauté juive comme si l’antisémitisme nazi ne les regardait pas. Eh bien je suis partiellement d’accord avec eux. Ce n’est pas notre problème propre. 

Le cimetière juif de Westhoffen, près de Strasbourg, le 4 décembre 2019, après avoir été vandalisé. PATRICK HERTZOG/AFP

Ces croix gammées qui visent la République et la Démocratie européennes

On l’a déjà dit, l’antisémitisme n’est pas le problème des juifs mais bien celui de la France toute entière. Ces croix gammées qui visent-elles ? Quelques juifs morts ? Non bien sûr ! Elles visent la République, la démocratie et pas seulement française mais celle de toute l’Europe ! Et nos dirigeants nationaux ferment délicatement les yeux, c’est tellement plus facile de pleurer sur les pauvres juifs, de ne pas regarder la vérité en face afin de ne pas voir ces jeunes fascistes tenter de pourrir la France en la divisant et donc d’avoir à les combattre. Et ceux-là, les fachos, l’ont bien compris. Certes, profaner un cimetière juif ce n’est pas suffisant pour prendre le pouvoir. Loin de là. Mais çà ouvre des portes. Alors ils y vont.

Nous, nous devons d’être à la tête du combat, quel que soit le parti dirigeant. Nous devons sans relâche dénoncer fascisme, nazisme, antisémitisme, racisme. Répétons ces choses une fois de plus, car ce sont là les prémices des tentatives afin de prendre le pouvoir par la force en attaquant d’abord les plus faibles de la nation.

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

3 Comments

  1. Le vote récent est une première étape positive après 70 ans d’attente.Espérons qu’une loi prévoyant des peines sévères de prison sera votée rapidement.
    Seules des peines de prison ferme auront de l’effet. Quelques exemples devraient suffire , en commençant par les faiseurs d’opinion ( journalistes, politiciens, artistes,… ).
    Les autres solutions pour lutter contre l’antisémitisme ont échoué depuis plus de 2000 ans, essayons donc autre chose.

  2. Aucune solution possible dans un pays où la question Juive est solutionnee par les rafles et autres massacres perpétrés depuis des siècles .
    Le Juif ne peut se défendre que dans son pays Israël ,état Juif .
    Le reste ,ce ne sont que lamentations plaintes ,procès qui n aboutissent a rien !

  3. “Pour nous français, le gros du morceau cette semaine c’est une nouvelle profanation d’un cimetière juif. 107 tombes à Westhoffen en Alsace.” Je ne crois pas.

    La tentative (nous verrons bientot si elle reussit) de la juge d’instruction en charge de l’affaire du meurtre de Mme Halimi me parait beaucoup plus grave. Reussira-t-elle a empecher que Traore soit juge, a empecher qu’il y ait une reconstitution, a interdire que soit examine le refus d’assistance a personne en danger de mort par un corps de la Republique dont c’est la fonction ? Si c’est le cas, je ne donne pas cher de ce qu’il restera de la confiance que la Nation peut encore avoir pour ses institutions les plus importantes, et je ne discerne en fait pas bien ce qu’il restera de ce pays. Le champagne ? les parfums ? un siege de donneur de conseils sur diverses places internationales ? un souvenir ? un regret ?

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*