Oushpezin : Souccot c/ l’Assemblée Générale de l’ONU, par Noga Bar Noye

Alors que la 73ème Oushpezin de l’ONU a débuté presqu’en même temps que la fête de Souccot, il serait intéressant de comparer ces deux évènements.

A première vue, ils n’ont rien en commun, en effet, la fête de Souccot est une invitation à la correction de l’âme d’une personne dans une atmosphère de joie et d’amour, l’Assemblée Générale de l’ONU quant à elle est un rassemblement des dirigeants du monde entier qui veulent faire entendre leur voix dans certains domaines, mais surtout et avant tout, donner une plateforme à certains pays pour condamner une énième fois Israël.

L’ambiance est donc radicalement opposée, haine et divergence d’une part et d’autre part, joie et union.

Tout au long de la fête de Souccot, les familles et les invités se sont réunis dans la Soucca pour manger, discuter, passer un agréable moment ensemble. Le dernier jour de fête est appelé Simkhat Torah (la joie de la Torah) qui symbolise un renouveau, non seulement celui de la fin du cycle de lecture de la Torah, mais aussi la mise en œuvre des résolutions prises au Nouvel an.

A New-York par contre, les esprits ne sont pas dans les mêmes dispositions, le discours du président Trump a suscité la risée internationale, pourtant nous savons tous que ce que décident les Etats-Unis a des retombées mondiales, ce dernier peut donc les ignorer car « rira bien qui rira le dernier ». Le premier ministre Netanyahou dans son vibrant discours a de son côté rappelé les menaces nucléaires qui planent sur Israël mais aussi l’unicité de l’Etat nation juif et sa détermination à ne pas se laisser intimider par qui que ce soit.

Souccot qui est célébrée actuellement en Israël et par les juifs du monde entier, symbolise toute l’action que chacun d’entre nous doit faire : redonner de l’importance aux valeurs d’union, de don et d’amour que nous méprisions jusqu’à présent et les placer au-dessus de notre tête, sur le toit de la Soucca qui nous protège de notre égoïsme et nous apprend à vivre ensemble au-dessus des différences et différends.

Pourtant, peu de personnes sont attentives à ce discours, il semblerait que quoi que nous fassions, cela ne suffit jamais mais se pourrait-il que jusqu’à présent nous n’avions pas fait ce que le monde attend de nous ?

Nous sommes conscients qu’un changement est nécessaire, que l’on ne peut plus continuer à vivre ainsi, alors que faire? L’union des cœurs du peuple d’Israël est demandée et non l’union des intérêts personnels des dirigeants politiques ou des chefs d’entreprises. C’est sur seul ce point qu’Israël a un rôle a joué, au grand damne de ses détracteurs.

Par cela nous relèverons la Soucca de David qui était tombée, c’est le travail quotidien de tout le peuple d’Israël, la mission qu’il a reçue et alors toutes les institutions internationales telles que l’ONU, l’UNESCO n’auront plus à se plaindre d’Israël, à la place elles nous remercieront et reconnaitront par cela que nous sommes la lumière des nations.

Joyeuse fête !

Noga Bar Noye

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*