Itsik Schmuli veut couper les liens avec le Parti travailliste britannique

L’utopie juive de gauche quant à l’Internationale socialiste et la solidarité des “partis frères” prend à nouveau de sacrés coups avec la ligne politique adoptée vis-à-vis d’Israël par le président du Labour britannique Jeremy Corbyn.

Il ne s’agit plus d’un soutien à l’opposition de gauche en Israël mais d’une remise en question du droit d’Israël à exister et d’un soutien ouvert aux organisations terroristes.

Après les propos outranciers de Jeremy Corbyn contre Israël et Tsahal pendant la “marche du retour” à Gaza, il a assisté à une manifestation organisée par un mouvement antisioniste lors duquel un orateur a dit: “Israël est un égoût duquel il faut se débarrasser au plus vite”. Après ce rassemblement, Jeremy Corbyn a déclaré que la campagne au sein d’une partie du Parti travailliste à propos de l’antisémitisme qui y régnerait est en fait un “complot cynique ourdi par des partisans du Parti conservateur”.

Le député travailliste israélien Itsik Schmuli, pourtant situé à l’aile gauche du Camp Sioniste a réagi en sioniste: “A mon grand regret il n’y a d’autre choix que de couper les liens avec ce parti-frère tant que celui-ci fonctionnera comme une ambassade du Hezbollah et du Hamas à Londres sous la conduite d’un président farouchement antisémite”.

Une prise de position lucide qui honore son auteur.

Source lphinfo

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*