Souriez ! Le taux de chômage au plus bas depuis 2009

Le chômage a reculé de 9,6 à 8,9 % de la population active sur les trois derniers mois de l’année après que le privé a créé plus de 250 000 emplois en 2017.

Ce tableau rose doit être relativisé. Le halo autour du chômage, qui comptabilise les personnes qui travaillent occasionnellement ou qui souhaitent travailler mais sont « classées » comme inactives au sens du BIT parce qu’elles ne sont pas disponibles rapidement pour travailler (deux semaines) ou parce qu’elles ne recherchent pas activement un emploi, augmente de 77 000, après avoir baissé de 65 000 au trimestre précédent.

Accélération

Il n’empêche, il est indéniable que la situation s’améliore : la baisse du taux de chômage intervient après que l’Insee a annoncé, mardi, la création de 253 000 emplois dans le secteur privé en 2017, dont 53 000 sur les trois derniers mois de l’année. Un chiffre meilleur que celui de 2016, année pendant laquelle le secteur marchand avait généré 234 000 emplois de plus qu’il n’en avait détruits.

Cela fait donc maintenant trois ans que la sphère privée recrée des emplois à un rythme qui n’a cessé d’accélérer. La croissance française a a priori atteint 1,9 % en 2017, portée par la conjoncture mondiale et celle de la zone euro, où l’activité a progressé de 2,5 %. Elle devrait se maintenir en 2018, voire légèrement accélérer, selon la plupart des économistes.

Marc Vignaud 

Source lepoint

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*