Sarcelles : un écolier porteur d’une kippa agressé en pleine rue

Un garçon juif âgé de 8 ans, a été molesté en pleine rue, à Sarcelles. Le Parquet de Pontoise a ouvert une enquête de flagrance. La piste antisémite est privilégiée.

La scène s’est déroulée en pleine rue. Un écolier de 8 ans juif, et qui portait une kippa, a été agressé lundi 29 janvier, vers 18h30, à Sarcelles, dans le Val-d’Oise, selon les informations de RTL confirmées par le Parquet de Pontoise.

Le jeune garçon a été molesté par deux adolescents âgés d’une quinzaine d’années, dans une rue de Sarcelles, tandis qu’il se rendait à un cours de soutien scolaire. Les deux agresseurs ont pris la fuite. L’enfant, lui, a été soigné par son père médecin.

Le Parquet de Pontoise, qui a ouvert une enquête de flagrance, privilégie le caractère antisémite de l’agression en l’absence de mobile apparent. La famille a décidé de porter plainte. L’enquête a été confiée à la sûreté départementale.

Les réactions ont été rapides et nombreuses sur les réseaux sociaux : s’en prendre à un enfant, c’est revenir aux racines du mal, à l’antisémitisme le plus barbare.

Source rtl

Le BNVCA condamne sans réserve l’agression antisémite commise sur un enfant de 8 ans de confession juive, à Sarcelles, le 29 Janvier vers 18h30, par 2 individus décrits d’origine africaine.
La victime N. Cohen, a été attaquée alors qu’il se rendait à un cours de soutien. Il portait une kippa au moment des faits, ce qui ne laisse aucun doute sur la nature antisémite de cette agression, d’autant que les auteurs ne lui ont rien dérobé. Ces derniers l’ont fait tomber au sol et lui ont donné des coups de pieds au corps. Le BNVCA s’étonne que dans ce secteur, fréquenté à cette heure de la journée, aucun des passants, témoins, n’ait porté secours à cet enfant.
Nous espérons que cette fois, les caméras vidéo surveillance seront exploitées par les policiers et que les auteurs seront rapidement identifiés et interpellés.
Le BNVCA demande au Préfet du Val d’Oise de mettre en place des mesures préventives (Plan Sentinelle, patrouilles pédestres  de police et militaires…) dans ce quartier sensible de Sarcelles où vit encore un grand nombre de familles juives.
Le BNVCA traduit le sentiment d’exaspération exprimé  des nombreux citoyens juifs, indignés, irrités, et lassés par cette insécurité antisémite et situation délétère qui perdurent. .
Le BNVCA a décidé de se constituer partie civile dan ce dossier.

Source bnvca

 

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

1 Comment

  1. Aucun commentaire!!!!Le vide sidéral, que se passe-t-il????
    La France touche le fond, l’Express parle d’un éventuel regain d’antisémitisme!!!Où êtes-vous????

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*