Carnage en Egypte: Israël appelle à un front régional contre le terrorisme

Israël a immédiatement exprimé sa solidarité à l’égard de l’Egypte après le carnage dans la mosquée de Bir al-Abed, dans le nord de la péninsule du Sinaï.

Des ministres proposent la création d’un front régional pour lutter contre le terrorisme et renforcer des liens sécuritaires déjà très étroits entre les deux pays.

La coopération militaire entre Israël et l’Egypte n’est un secret pour personne. Et elle existe en fait, avec des hauts et des bas, depuis la signature du traité de paix en mars 1979.

Pour atteindre son apogée avec l’arrivée au pouvoir du président Abdel Fattah al-Sissi. La coordination entre les deux pays est essentiellement consacrée au renseignement militaire. On l’a vu encore récemment avec la réouverture du point de passage de Rafah entre Gaza et le Sinaï.

«  Epaule contre épaule  »

Mais régulièrement, l’aviation israélienne intervient dans la péninsule à la demande des Egyptiens, en faisant usage notamment de drones.

Après le massacre de la mosquée, Israël dit « se tenir épaule contre épaule avec l’Egypte ». Le ministre israélien du renseignement Yisrael Katz appelle à un « front régional » contre le terrorisme.

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou évoque la « coopération fructueuse » et « secrète » d’Israël avec des pays arabes, dans un contexte d’inquiétudes face à l’influence grandissante de l’Iran au Moyen-Orient. Il est question notamment de rapprochement entre Israël et l’Arabie Saoudite.

Source rfi

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*