Antisémitisme virulent lors de la convention annuelle du Parti travailliste britannique

La convention annuelle du Parti travailliste britannique a été le théâtre de propos antisémites virulents de la part de l’écrivain israélo-américain Miko Peled ainsi que d’autres conférenciers. 

Lors de son intervention à la convention annuelle du Parti travailliste britannique, Miko Peled a expliqué qu’il fallait interdire aux membres pro-israéliens du parti du Labour d’exprimer leur opinion lors de réunions du parti. Peled les a comparé aux nazis en exigeant que le parti travailliste se comporte envers l’Etat d’Israël comme il le ferait envers un Etat nazi : « Il s’agit des limites de la tolérance. Nous n’invitons pas les nazis et ne leur donnons pas la parole pour expliquer leur idéologie » a-t-il déclaré. « Nous n’invitons pas non plus les racistes d’Afrique du Sud  à s’expliquer sur les bénéfices de l’apartheid sur les Noirs, alors de la même façon nous ne devons pas inviter les sionistes pour s’exprimer lors des réunions du parti ».

D’autres conférenciers lors de cette convention ont également accusé Israël d’État d’Apartheid en prétendant que l’Etat sioniste est responsable du génocide du peuple palestinien  et ces propos ont généralement tous été accueillis  avec des applaudissements.

Cerise sur le gateau, le leader du parti, Jeremy Corbyn, n’a pas réagi.

Miko Peled a demandé l’expulsion des organisations juives et des « Amis d’Israël » du parti Travailliste. Miko Peled a aussi accusé Israël de génocide en comparant les sionistes aux nazis et a déclaré haut et fort que le négationnisme devrait faire partie du débat publique….

Source tel-avivre

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

1 Comment

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*