1367 – 2017 : les 650 ans de la synagogue de Carpentras

La synagogue de Carpentras est la plus ancienne synagogue de France encore en service, elle est édifiée en 1367 par les juifs comtadins, et fête cette année ses 650 ans avec un programme qui s’étale sur plusieurs mois.affiche carpentras

Au 14 ème siècle la construction est déjà soumise aux directives de l’Evêque de Carpentras qui fixe les dimensions de l’édifice. Il existe déjà une petite salle de culte au premier étage.

Au 16ème siècle la communauté est obligée par les papes et les évêques de vivre dans un ghetto installé sur une rue unique , la rue de la Muse.

Au 17 ème , la décision du légat du pape en Avignon de n’autoriser plus que 4 villes  de résidence pour les juifs, va entraîner une augmentation de la population .

Ainsi au  18ème siècle, la communauté juive de Carpentras passe de 700 personnes à  1000 personnes. Face à cette forte croissance, une nouvelle salle de prière est mise en place par l’architecte Antoine d’Allemand à partir de 1741. Les travaux dureront jusqu’en 1784, la salle est décorée de lambris de bois  dans le style  rococo et néoclassique.

Après la Révolution Française, la synagogue est récupérée par la communauté qui rachète son mobilier éparpillé et réinstalle ses décors.

Lors du  20 ème siècle de nombreux travaux et rénovations sont faits à cette période. En 1924 la synagogue est classée monuments historiques.

Elle est représentative du judaïsme comtadin avec ses caractéristiques originales : teba située au 1er étage, la représentation du fauteuil du prophète Elie à droite de l’arche sainte. Le rez de chaussée comprend les boulangeries, les mikvaot, la cour d’abattage rituel et la salle de Jerusalem.programme carpentras1

programme carpentras2

L’intérieur n’avait pas été rénové depuis 1750

L’intérieur du lieu n’avait pas été rénové depuis 1750. Les travaux ont commencé par les plafonds de la salle de culte qui ont nécessité un chantier important de deux mois et demi depuis début janvier. Il vient de se terminer, pour un montant de 120.000 euros.


Tous les plafonds ont été entièrement refaits y compris le ciel étoilé de la partie haute de la salle. “Ce qui a été difficile, c’était de retrouver la patine du plâtre. Il fallait la restaurer dans son jus”, explique Meyer Benzekrit, le président de l’association cultuelle israélite de Carpentras. “On n’a pas voulu recréer un effet “waouh” en rentrant. On a voulu que les personnes se sentent bien et ressentent l’atmosphère qu’il y avait avant”. Il a fallu retrouver la couleur “presque originelle”.plafond etoile synagogue carpentras

Pour l’anecdote, le plafond représente un ciel étoilé. Car lors de la construction de la synagogue, l’autorisation d’agrandissement avait été retirée. A l’origine, le plafond devait être quatre à cinq mètres plus haut : “Les sages de l’époque ont eu la subtilité de dire que le ciel est à tout le monde”, sourit Meyer Benzekrit.


Un autre chantier attend la synagogue : un projet de rénovation chiffré pour l’instant a plus de 800.000 euros, nouvelle étape après l’année des 650 ans. La cérémonie officielle d’anniversaire se déroulera le 28 mai.

Avec francebleu

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*