Djerba : Harcèlement antisémite contre le resto-bar l’Oscar

Harry Bitten, un restaurateur tunisien juif, a été victime de harcèlement par des extrémistes religieux, devant son restaurant touristique à Djerba.Djerba-ATSM-juif-harcelé-par-extrémistes-religieux

Elie Trabelsi, militant tunisien de la communauté juive de Djerba, est revenu, sur le  sit-in de contestation, qui a eu lieu jeudi 16 février 2017, suite au renouvellement de la licence de débit de boissons alcoolisées accordée au resto-bar, l’Oscar, situé au centre de Houmt Souk.

« C’est un sit-in hypocrite et raciste, ils oublient que dans le quartier il y a plus de 12 bars et prétendent que celui-là, comme par hasard, détenu par un juif tunisien, a été à l’origine d’un suicide et de bien d’autres histoires toutes aussi tirées par les cheveux », a précisé M. Trabelsi, dans un post publié sur les réseaux sociaux. « Djerba appelle à être libérée des esprits malades ! » a-t-il poursuivi.

Accompagnant son post d’une vidéo, Elie Trabesli explique que les protestataires ont bloqué la route aujourd’hui et que l’un d’eux s’est attaqué à un juif tunisien au volant de sa voiture « parce qu’il a voulu passer par là ».

l’Association tunisienne de soutien des minorités (ASTM), dénonce le comportement des extrémistes religieux qui ont assailli le restaurant Oscar de Harry Bitten, et ont demandé à ce dernier de fermer son commerce parce qu’il sert de l’alcool, alors que, lui ont-ils dit, la Tunisie est un pays musulman réservé à ceux qui pratiquent cette religion.

Dans une vidéo adressée à l’ATSM, la victime appelle à l’aide pour que ces agresseurs ne gâchent pas l’harmonie qui règne parmi les Djerbiens de différentes confessions et pour épargner à l’activité touristique dans l’île l’impact négatif de pareils comportements.

Tout en dénonçant la ségrégation sur la base de la confession religieuse, l’Association appelle, dans un communiqué rendu public, les autorités tunisiennes à agir rapidement et à arrêter les agresseurs.

Sources businessnews et kapitalis

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

1 Comment

  1. L’étoile de David que je ne porte pas au contraire de Renaud, je l’ai acquise à Djerba en son temps et le commerçant s’est déplacé chez un autre plus approprié pour me faire plaisir, ce sont les instants lumineux, précieux que nous partageons avec nous-mêmes et notre conscience à remercier le Très Haut.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*