“Ils sont partout” : Allez voir le film d’Yvan Attal

“Ils sont partout “, le film d’Yvan Attal, est sorti sur les écrans mercredi 1er juin. Le producteur est Thomas Langman, le fils de Claude Berri et c’est Emilie Fréche qui signe avec Yvan Attal le scénario, les dialogues et l’adaptation. Il y a beaucoup d’acteurs de talent pour interpréter des personnages dans les sketches qui composent ce film.afficheuneC’est le défilé de toutes les contre vérités qui sont la trame  de l’antisémitisme, depuis “Ils ont tué le Christ” jusqu’à “Ils ont de l’argent” en passant par “Ils s’entraident toujours” ou “Ils dirigent tout”.
Gustave Flaubert a décrit dans “Bouvard et Pécuchet” les ravages causés dans les âmes simples par les idées les plus simplistes : par exemple “Toutes les maladies ne sont que les conséquences d’un manque de soufre” et plus l’idée est catégorique et mieux elle est adoptée. Il en a même donné une large énumération dans le “Dictionnaire des idées reçues”.

Pour Yvan Attal, c’est la même réflexion qui inspire le message du film, des idées sans fondement servent à alimenter le besoin de haine des individus et des peuples.

Yvan Attal discute avec son psy : il se plaint de sa femme qui lui reproche d’être obsédé par la question juive, ce qu’il refuse d’admettre. Et pourtant son analyse est sans cesse en rapport avec les juifs et les l’antisémitisme.
Est- ce que ce film fait rire ? Parfois, pas souvent . “Rabbi Jacob” de Gérard  Oury semble bien être la source d’inspiration mais il y avait un génie comique devant la caméra : Louis de Funés!
Le leader d’un parti d’extrême droite qui se retrouve piégé en découvrant qu’il a une grande mère juive, le petit juif séfarade qui ne veut pas être juif puisqu’il n’a pas d’argent sont les deux sketches les mieux réussis, du moins si le but du film est de faire rire les spectateurs.
Yvan Attal ne veut pas être “israélien” ou “israélite” ou même encore “de confession israélite” , NON il est et il veut être JUIF. Et il pose la question : pourquoi sont-ils si méchants avec nous, que leur avons nous fait ?
Et il la repose d’une autre manière  : “comment 14 millions six cent mille juifs dans le monde peuvent-ils perturber autant les populations mondiales” et il fait le calcul “ils ne représentent que 0, 2% de l’humanité et on ne parle que des juifs?”
Il est sincèrement troublé par ce constat, comme nous le sommes tous.

Le titre du film “Ils sont partout”, c’est la phrase la plus souvent dite par les antisémites qui découvrent que tel acteur est juif ou que le nouveau gouvernement   comporte des ministres juifs etc…et s’ils sont choqués par le fait de voir des juifs partout, c’est, bien-sûr, parce qu’ils ne voudraient les voir nulle part.
Cependant, le titre peut avoir un autre sens : “Ils sont partout”.
Qui ?
Les anti juifs.
Allez voir le film de Yvan Attal .

Andre Mamou

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

1 Comment

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*