Le terroriste Samir Kuntar tué dans un raid aérien israélien

Le terroriste libanais Samir Kuntar a été tué dans la nuit de samedi à dimanche dans un raid aérien israélien en Syrie, selon le mouvement terroriste Hezbollah.
Crédit Twitter
Crédit Twitter
Le Hezbollah a publié un communiqué confirmant les informations de la presse arabe selon lesquelles Samir Kuntar, l’un de ses responsables, avait été tué dans un raid à Jaramana, une ville proche de Damas.
Kuntar avait purgé une peine de 29 ans de prison en Israël pour un attentat, considéré comme l’un des plus violents qu’Israël ait subi dans les années 70.
Le 22 avril 1979, à peine âgé de 16 ans, il participe à la tentative d’enlèvement d’une famille israélienne de Nahariya qui aboutit à la mort de quatre Israéliens. Le terroriste entre clandestinement en Israël par bateau et fait irruption avec trois autres terroristes dans un appartement. Il kidnappe un père de famille de 31 ans, Danny Haran, et sa fille Einat âgé de 4 ans. La mère Smadar réussit à se cacher avec leur fille de deux ans. Les deux otages sont emmenés vers une plage voisine. Selon les rapports, le terroriste libanais tue Danny Haran en lui tirant dans le dos, et bat à mort la petite Einat, fracassant son crâne contre des rochers, et tue aussi un policier, Eliyahou Shahar. Dans la maison, la mère complètement paniquée, étouffe accidentellement sa plus jeune fille à mort en essayant de l’empêcher de crier depuis leur cachette.
Lors de sa libération en 2008, dans le cadre d’un échange de prisonniers avec le Hezbollah contre les corps des Israéliens Ehoud Goldwasser et Eldad Regev, Kuntar est reçu en héros au Liban et en Syrie. Il continuait d’être actif au sein du Hezbollah et de diriger des opérations terroristes contre Israël. Smadar Haran, qui s’est remariée depuis l’attaque et mère de deux enfants, a réagi dimanche matin qualifiant cette nouvelle de « justice historique ». Les autorités israéliennes n’ont pas voulu confirmer leur implication dans ce raid aérien.
DW

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*