Enrico Macias condamné à rembourser 30 millions d'euros à une banque islandaise

Le chanteur français Enrico Macias a été condamné à payer 30 millions d’euros à la filiale luxembourgeoise d’une banque islandaise en liquidation

Dans un jugement, le Tribunal de Luxembourg a condamné mercredi le chanteur à payer à la banque en liquidation le montant de 30,071 millions d’euros avec les intérêts conventionnels à compter du 1er janvier 2013.

Investissement dans des assurances-vie

En juillet 2007, Enrico Macias et son épouse, aujourd’hui décédée, contractent un prêt auprès de Landsbanki, garanti par deux biens immobiliers, dont la villa du chanteur à Saint-Tropez.banque landsbanki-a-rejkjavik
Enrico Macias reçoit 9 millions d’euros en liquide et le surplus de 26 millions est investi dans trois polices d’assurance-vie : deux de 11 millions chacune et un contrat de 4 millions. En 2008, la banque islandaise est déclarée en cessation de paiement puis en liquidation et la valeur du portefeuille d’assurance-vie s’écroule. Les biens gagés ne permettant plus de couvrir les ratios de couverture du contrat prêt, la liquidatrice réclame en 2009 le remboursement intégral du prêt. Ce à quoi le chanteur français s’oppose.

Le chanteur réclamait 35 millions d’euros

Enrico Macias attaque alors la banque en liquidation devant le tribunal de commerce luxembourgeois en réclamant la nullité du prêt de 35 millions d’euros. Ses avocats ont invoqué des fautes de Landsbanki et considéré que le montage financier qui lui fut proposé reposait “sur un mensonge juridique et économique, mais également sur une tromperie concernant ses véritables risques”.
Mais les juges luxembourgeois ont estimé qu’il était “un investisseur averti” et qu’il avait contracté le prêt de 2007 “en toute connaissance de cause”.
http://www.ouest-france.fr/enrico-macias-il-doit-30-millions-deuros-une-banque-islandaise-1967366
Les juges luxembourgeois ont également validé une saisie-arrêt sur les contrats d’assurance-vie de l’artiste auprès de la compagnie Lex Life & Pension (entreprise qui était liée à la banque islandaise) afin de s’assurer du recouvrement des 30 millions d’euros à la liquidatrice de la banque.

Le chanteur va faire appel

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*