La bataille des cafés : Cofix contre Aroma 1-0

La concurrence dans le marché du café d’Israël fait rage. La franchise de café la plus répandue du pays, Aroma, a annoncé lundi une baisse des prix sur ses boissons, suite à l’ouverture du café Cofix et de son prix unique (https://www.tribunejuive.info/israel/tel-aviv-des-cafes-sans-chaises-ni-serveurs). aroma.israel.2
“Nous prévoyons de baisser le prix du café à emporter de 2-3 shekels, a déclaré Asher Lev le PDG d’Aroma en Israël. “Nous ne pouvons pas aligner le prix du café à 5 shekels, puisque notre structure de coûts actuelle ne nous permet pas un prix pareil. Nous avons effectué des analyses approfondies de prix et de coûts ainsi que des sondages de clientèle et je prévois une baisse des prix dans un avenir très proche” .
Lev précise l’effet que Cofix, un café à emporter à un prix défiant toute concurrence qui a ouvert ses portes à Tel- Aviv plus tôt ce mois-ci, a eu sur la décision d’Aroma . «Je ne sais pas exactement ce qui va se produire dans le monde du café franchisé. Je pense que Cofix a fait une étude de marché très intelligente et a eu un impact certain. Un client qui a entendu parler de Cofix pourrait se sentir escroqué”. aroma
“Nous ne voulons pas que nos clients ressentent cela, nous sommes en train de réfléchir à la baisse des prix. S’il ya un débat public autour d’un cappuccino à 5 shekel par rapport à notre café à emporter qui en coute 11, nous voulons éviter une situation où le public a le sentiment d’être «grugé». Pourtant, nos consommateurs comprennent que quand ils viennent chez nous, ils reçoivent des services supplémentaires, tels que des endroits confortables et climatisées pour s’asseoir, des morceaux de chocolat , des toilettes, donc ils ne s’attendent pas à ce que nous soyons comme Cofix, mais un peu mieux”.
Aroma Israël avait récemment modifié son système de tarification, rendant le prix des plats à emporter identique à celui des articles consommés sur place, alors qu’auparavant il y avait une différence de quelques shekels. menu cofix
La franchise Cofix a publié une déclaration en réponse à l’annonce d’ Arôme: «Chaque jour, notre méthode ne cesse de faire ses preuves”.
Cette baisse des prix d’Aroma, qui vient en fait rectifier une hausse absolument injustifiée des articles à emporter, sonne comme une confirmation des déclarations d’Avi Katz :”L’industrie alimentaire est dominée par les cartels, et quelques distributeurs imposent les prix aux consommateurs, qui paient plus sans aucune bonne raison, juste à cause du manque de concurrence”
L’introduction de cette dose massive de concurrence n’a pas tardé à avoir les effets escomptés.
Line Tubiana

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*