Tunis : l'agresseur de l'imam de Drancy condamné à une peine avec sursis

L’agresseur de l’imam de Drancy a été condamné à un mois et seize jours de prison avec sursis par un tribunal de Tunis.
imam
“Le tribunal cantonal de Tunis a rendu son jugement le 3 septembre et l’a condamné à un mois et seize jours de prison avec sursis”.
Il a identifié l’accusé, qui a la nationalité française et tunisienne, comme étant Mohamed Karim Ben Khaled Ayed Khlifa. Il a été condamné pour coups et blessures (article 218 du code pénal), et diffamation (articles 245 et 247).
L’imam de Drancy (Seine-Saint-Denis), Hassen Chalghoumi a indiqué avoir été agressé dimanche près de son hôtel en banlieue de Tunis. Son agresseur l’avait aussi injurié. A son retour en France, il dû être hospitalisé après un malaise.
L’imam est connu pour ses prises de position contre l’islam intégriste et ses rapports d’amitié avec la communauté juive, qui lui valent critiques et menaces, largement relayées sur l’internet.
Source : AFP

Le parquet tunisien fait appel

Le parquet tunisien a décidé vendredi de faire appel de la condamnation à un mois et demi de prison avec sursis prononcée mardi contre l’agresseur de Hassen Chalghoumi, a annoncé Me Samia Maktouf, avocate de l’imam de Drancy .
Le parquet “a pris en compte le certificat médical de l’hôpital d’instructions des armées Bégin, à Saint-Mandé” a précisé l’avocate de l’imam franco-tunisien, évoquant deux côtes cassées et une lésion pulmonaire.
De plus, “les injures racistes et antisémites à l’encontre de M. Chalghoumi sont bien établies”, a-t-elle ajouté.

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*