Tous des oiseaux, de Wajdi Mouawad, grand prix de la critique

Tous des oiseaux, une pièce autour de l’identité et du conflit israélo-palestinien du metteur en scène d’origine libanaise Wajdi Mouawad a remporté le prestigieux Grand Prix de la critique remis lundi à Paris. 

Cette pièce de près de quatre heures en arabe, hébreu, anglais et allemand, est à la fois une fresque historique et l’histoire intime d’une famille juive, et prend à bras-le-corps les déchirures d’aujourd’hui. Présentée au théâtre parisien de la Colline que dirige Wajdi Mouawad, elle a reçu également le prix de la meilleure création d’éléments scéniques.

Tous des oiseaux est une prouesse linguistique ; Wajdi Mouawad a entièrement rédigé son texte en français, avant de le traduire en quatre langues qui s’enchevêtrent au fil de la représentation : de l’anglais à l’allemand, en passant par l’arabe et l’hébreu. 

publicitÉ


Vous n’avez pas vu cette pièce? Surtout ne la ratez pas quand elle sera reprise. Les quatre heures de spectacle passent comme un rêve. Et non je ne vous raconterai pas cette pièce sublime, vue au TNP de Villeurbanne, le jour de la première. Elle vous laisse un sentiment d’inachevé, d’impuissance face à la fatalité dont nous sommes accablés, et laisse aussi entrevoir l’immensité des drames intimes de tous les acteurs de ce que les médias appellent tous simplement « le conflit israélo-arabe ».

Avec lefigaro

Tagués avec : , , , , , , , , ,
Publié dans spectacles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez notre Newsletter
Tribune Juive, L’histoire continue…