Pause estivale. Que l’année fut dure, par Sarah Cattan

Summertime, chantait Ella, de la trompette de Pops accompagnée. Coquillages et crustacés, répondait BB. Le ciel Le soleil et La mer, murmurait François Deguelt.

On y est. C’est l’été. Le bel été. Flamboyant. Soleil au rendez-vous. La Coupe de monde, on l’a même gagnée.

publicitÉ


Et pourtant ça va pas. C’est pas moi, Lecteur, qui le dis. C’est nous tous. C’est Le Monde C’est La France Ce sont Ses Juifs C’est L’entrisme C’est L’Incompétence C’est la lâcheté ambiante Ce sont nos petits accommodements C’est ce Déni Ce voile sous lequel On aimerait tant tout cacher.

Se dire que ça va bien. Même lorsque tous on sait tous que c’est pas vrai.

Que Y a comme un goût amer

Que Evidemment On danse encore Sur les accords Qu’on aimait tant

Que Evidemment On rit encore Pour des bêtises Comme des enfants

Mais pas comme avant Pas comme avant

An Annus Horribilis avait dit The Queen, évoquant l’année 1992.

Que t’en semble, Lecteur ? On a gagné la Coupe du Monde, me répètes-tu. Mais l’entends-tu, Toi, la petite musique de 1998.

Regarde un peu. Tous ces Soral Nyssen et autres Dieudonné. Que de fois sanctionnés par la loi. Qui récidivent. M’Bala M’Bala qui les donne toujours ses spectacles. En plein champ. Un fan club averti par SMS : une rave party raciste en somme.

De temps à autre une voix courageuse s’élève. Josiane Chevalier La préfète de Corse décide de brandir l’article 40 du code pénal. Elle promet que la prochaine représentation pourrait bien se jouer dans un prétoire.

Luc Rosenzweig

Regarde un peu. Cette presse qui s’est encore acharnée à nous vendre à tous une info à charge. Qui nous a vendu Les cerfs-volants et Israël encore et toujours insigne assassin d’innocentes victimes. Israël qui alla jusqu’à tuer leur bébé

Lecteur, on avait perdu Simone Veil et puis Claude Lanzmann Et là, regarde, on l’aura même plus à nos côtés, Luc. Luc Rosenzweig, que Richard Prasquier décrit comme un modèle de probité intellectuelle dans ce monde médiatique où les préjugés idéologiques tiennent décidément moins de place qu’une analyse objective des faits : Il refusa de se compromettre avec les impératifs de la doxa dont la détestation d’Israël était une nécessité incontournable et comme un code initiatique. Je pense à ses articles sur les dénis de réalité et les faux-semblants du combat anti-impérialiste, ses positions sur l’affaire Al Dura où il n’a pas craint d’attaquer Charles Enderlin, chouchou des médias, sur la fabrication de l’icône Stéphane Hessel, sur le mur des cons, et tant d’autres. Rosenzweig et son écriture mordante. Merveilleux conteur de la comédie politique et médiatique.

Frédéric Taddeï sur RT

Comme à moi, Luc te manquera. Mais regarde encore : On s’est défaits des Matinales de Patrick Cohen et puis les lignes s’éclaircissent : Y a Frédéric Taddeï qui, tout fier, rejoint RT France. Sans vergogne Celui-là donne le La. L’ami de Plenel, Ramadan, Nabe nous promet un Ce soir ou jamais à sa sauce et, écoute bien, des émissions intelligentes, sans parti pris. Dans lesquelles on pourra discuter de tout, entre gens qui savent de quoi ils parlent, qu’on ne voit pas ailleurs, et qui ne sont pas d’accord entre eux. Ben oui quoi.

Peu lui chaut, à celui-là, que Russia Today se soit pris une remontrance du CSA pour manquement à l’honnêteté, à la rigueur de l’information et à la diversité des points de vue dans son traitement du conflit en Syrie.

Tu t’y feras. Ou pas. A ces media dont les Plenel et autres Bourdin, pleutres qui se rêvent courageux,   t’appellent le PR par son nom au cours de l’interview annuelle. En guise d’ultime audace.

 

Boycott, Désinvestissements et Sanctions Et les prêches de Tataï

Regarde un peu. Comme il va bon train, le BDS. Comment le groupe Géant Casino informe, tranquillos, sa clientèle du fait que eux n’importent pas de produits en provenance d’Israël conformément à des considérations juridiques européennes. Mais regarde aussi comment le BNVCA te traque ces manquements graves. Prenant en flagrant délit les activistes de BDS.

Regarde un peu. T’as Mohamed Tataï qui nous chante sur France 3 que son prêche exhortant à tuer du Juif a été sorti de son contexte.

Regarde un peu comme on l’a pas écouté, le danois Nicolai Sennels[1], lorsqu’il nous explique que les cultures musulmanes, adeptes des Jours de Colère, définissent notre manque d’agressivité comme une faiblesse, qui peut – et doit – être exploitée. Lorsqu’il nous donne un cours sur l’adhésion à la charia. Lorsqu’il nous rappelle que ces dernières années ont vu éclore des sociétés parallèles islamiques qui se développent en petites bandes de Gaza. Lorsqu’il conclut qu’ils ont repéré instinctivement nos faiblesses et qu’ils vont continuer et terminer le travail que leur prophète a commencé il y a un demi-millénaire et qui a déjà vidé la majeure partie du Moyen-Orient, Afrique du Nord et de grandes parties de l’Asie de non-musulmans. Et qu’il nous parle, comme tant d’autres, de guerre civile à l’intérieur de nos pays : Le point où nous pourrions gérer ce défi sans sang, sans sueur et sans larme a été dépassé il y a plusieurs décennies. Je blâme nos politiciens et les médias.

Are the Jews Responsible for Psychosis ?

Regarde un peu. La honte quand on ami t’écrit de Londres: Are the Jews Responsible for Psychosis?

Regarde encore. La honte lorsque le Dr Shimon Samuels[2], directeur des relations internationales de CFC, écrit au Ministre français de l’Intérieur pour déplorer le traitement par les Magistrats des jeunes attaquants islamistes contre les Juifs. Pour dénoncer le déni du caractère antisémite du terrorisme contre les Juifs, déclarant que les tribunaux hésitaient à reconnaître le caractère antisémite de ces attaques, sauvant ostensiblement l’auteur d’une peine aggravée. Pointant l’effet apparent d’un cover-up. Une excuse pour retarder.

Parce que ce que nous vend la Juge Ane Ihuellou choque le monde entier. La thèse selon laquelle l’assassin n’était pas conscient de ses actions, et par conséquent ne pouvait faire face à un procès long et difficile, victime qu’il était, lui, d’une maladie psychiatrique chronique, probablement de la schizophrénie. Porteur de cette personnalité antisociale pathologique et tout le schmilblick qui t’est vendu avec : l’incapacité à se conformer aux normes sociales, l’impulsivité, l’irritabilité, l’agressivité, et donc… l’irresponsabilité.

Le Dr Shimon Samuels, lui, il demande que le Ministre discute avec son collègue, la Ministre de la Justice, d’un moyen de reconnaître rapidement les crimes haineux et les atrocités, puisqu’en France les procédures excusant la violence pour cause de troubles mentaux s’ajoutaient aux agressions sérielles et mimétiques : Si tous les psychotiques ont le droit de commettre des actes de violence contre les Juifs en toute impunité, il y a beaucoup plus d’antisémites que nous ne le pensions, devait conclure cet esprit sain.

Sarah, et puis aussi Mireille

Apprends un peu: BDA : Bouffée délirante aiguë. Et la BDA, plouf plouf, ça t’abolit le discernement là où Daniel Zaguri avait vu rien qu’une altération, ce qui amène GWG à dire que de toute sa carrière il n’avait jamais vu cela, Il n’avait pas mémoire d’avoir vu une instruction à ce point à décharge. Mieux encore ? Ce qui l’amène à ajouter : De là à penser que ce premier rapport ne correspondait pas aux espoirs du magistrat instructeur, il n’y a qu’un pas que je franchis, rejoint par Me Muriel Ouaknine-Melki qui dénonce qu’avec cette Magistrate tout soit sujet à débat.

Une reconstitution ? Pour quoi faire ? Tu veux vraiment savoir pourquoi Sarah Halimi est morte sous les yeux de 28 policiers. T’inquiète : un jour, on saura.

Regarde un peu. Dans l’Affaire Mireille Knoll, ben on sait plus hein. Yacine Mihoub il est isolé et instable. Il a un passé tourmenté. Il l’avait brûlée vive après l’avoir lardée de coups de couteau ? Tout ça aux cris d’Allah Akbar ? C’est un instable te dis-je. Et le flou demeure sur le mobile antisémite. Mireille Knoll a-t-elle été tuée parce que juive? Je ne pense pas, a répondu un des deux salauds qui ont assassiné la vieille dame. L’expertise du premier avait décrit[3] une personnalité de type narcisso-névrotique, avec conduites transgressives facilitées par des excès alcooliques, sans toutefois relever de pathologie mentale majeure ? Attends Y aura bien une contre-expertise. Pour l’heure, ce sont les couteaux qui y passent, à l’expertise.

Tu portais une kippa

Tu portes une kippa. On te met à terre. On te fracasse. Tout ça aux cris d’Allah Ouakbar. Vive Hitler, à mort les Juifs. L’auteur antijuif est arrêté. Placé en garde à vue. Transféré à l’infirmerie psychiatrique, sur les recommandations du médecin en raison de son état de surexcitation observé. Tu portais une kippa.

Et le BNVCA aura beau constater qu’une fois encore, un antisémite violent qui se recommande de l’islamisme allait échapper à la justice au motif qu’il présenterait des troubles mentaux, qui ne peuvent et ne doivent tout expliquer, tout excuser, tout absoudre : et alors ? Au suivant.

La Main noire

Le CRIF et d’autres associations se reçoivent des missives antisémites. Signées La main noire : Mesdames et Messieurs les Juifs, vous pleurez amèrement le décès d’une vieille juive assassinée pour son argent, nous pensons que vous payez peu par rapport au nombre de crimes que vous commettez tous les jours. Profitez-en bien, car le jour du châtiment va arriver.

Une enquête est diligentée. Pour des faits de menaces de crime en raison de l’appartenance à une religion.

LIZ, Belattar, Et puis B.E.N.A.2L.A aussi…

Regarde encore. Comment Latifa Ibn Ziaten est devenue la Reine Liz. La Citoyenne d’honneur 2018. Promue primée par le Printemps républicain. Comment elle est aujourd’hui sur la liste des Nobel. Elle dont enfin aujourd’hui l’infamie ultime est actée. Validée aux yeux des sceptiques à raison. Par des post des avocats et autres intellectuels témoins. Liz donc. Notre Citoyenne 2018. Bien qu’entre autres manquements, elle eût demandé et obtenu que le cercueil d’Abel ne côtoie pas, dans la chapelle ardente, celui de son fils, arguant que le premier, de confession catholique, donc « impur » à ses yeux, ne pouvait pas se retrouver à côté de son fils, pourtant frère d’armes, servant sous le même drapeau et victimes du même terroriste.

 Regarde encore. Yassine Belattar. Celui-là même qui osa dire à la France[4], il y a peu, qu’il n’y avait pas de terrorisme, mais seulement des faits isolés. Nommé. Conseiller du PR sur les problèmes de la banlieue. Yassine Belattar himself quoi !

Alexandre Benalla. Ses frasques. Dans les ors du Palais. Aussi. Pas Le Général Pierre de Villiers. Pas Charles Rojzman ! Pas Malek Boutih !

Henda et puis Tariq

Regarde un peu. On te dit depuis hier que dans L’Affaire Ramadan, la version de Henda Hayari s’effondrerait : Elle sait pas. Elle sait plus. Toi t’as envie de la secouer : Réveille-toi Henda. On joue pas, là ! Tu t’attaches à répéter que ça ne change rien au lourd dossier du sinistre personnage qui en floua tant. Mais il n’empêche : tu te surprends à regarder tomber les dépêches. Tu crains qu’on ne le libère.

La menace islamiste

Ne me dis pas, Lecteur, que je broie du noir. Cesse de ne pas voir comment l’islamisme envahit sournoisement toutes les strates de la société. Comment il les habite. Comment ce totalitarisme sanglant impose ses vues. Comment si tu n’y prends garde demain il te les dictera à Toi aussi. A l’insu de ton plein gré.

Y a quelqu’un qui m’a dit que si ils sont passés au pas de course, Les Bleus, c’est parce que la menace était réelle. Tous ces malades. Un avenir plein de larmes, disait Patrice Quarteron.

Et nous, en face. Lâches, voire complices. A force de regarder ailleurs.

Regarde comme on s’habitue : à Nice le feu d’artifice désormais sera tiré le 15 juillet. Le 14 on peut pas : c’est jour d’hommage.

Sarah Cattan

[1] Europe Israël News

[2] Le Centre Simon Wiesenthal, seule ONG juive accréditée auprès du CPM de l’Unesco, défend les droits humains avec plus de 400 000 familles membres aux États-Unis.

[3] Pièces versées au dossier le 3 juillet 2018.

[4] L’Emission politique. France 2. Le 3 décembre 2017.

Tagués avec : , , , , , , , ,
Publié dans société
11 commentaires pour “Pause estivale. Que l’année fut dure, par Sarah Cattan
  1. Disraeli dit :

    Comme d’habitude le Centre Wiesenthal se trompe de cible. Le ministère de l’Intérieur n’est pas responsable de la Justice et le Garde des Sceaux,en théorie ne peut intervenir dans l’instruction. Si Shimon Samuels voulait bien ne pas couvrir les juifs de honte en se renseignant d’abord.

  2. Jg dit :

    Continuez ainsi avec vos billets d humeur , vous en avez pour perpet..
    Ce sera pire .
    Votre france , il en reste pas grand chose , gardez la !

  3. Rousseau dit :

    C’est quoi cette pleurnicherie ? Ce pessimisme suicidaire ?
    Tout est relatif dans ce bas monde. Ce n’est pas parce qu’il y a de choses perfectibles que rien ne va.
    MAIS la presse a besoin de vendre des espaces publicitaires et c’est pourquoi elle ne parle jamais de trains qui arrivent à l’heure. Pourtant il y’en a. C’est même la grande majorité.
    Jamais n’a-t-on connu une paix plus longue et plus générale en Europe, par exemple. Ni tant de prospérité, pour peu que l’on prenne la peine de sérieusement comparer les chiffres.
    Comparons au passé. Il y a 75 ans. Il y a 100 ans. Et davantage. Inutile de détailler ; point par point les thèses avancées ci-dessus tombent d’elles-mêmes pour peu que l’on regarde de près.
    Il y a encore du boulot ? Heureusement, sinon on ferait quoi ?
    SAUF un seul véritable point noir, d’importance capitale : l’écologie.
    Nous n’avons pas fini, de loin s’en faut, de payer au prix fort l’insolent succès de l’espèce humaine.
    MAIS c’est absent de l’article…

    • André Mamou dit :

      Bravo pour ce sourire au milieu de tant de mines renfrognées ! Et vous visez juste : le vrai drame c’estl’absence De l’impératif écologique.

    • André dit :

      On peut quand même constater qu’en France l’environnement et la qualité de vie se dégradent depuis les années 80 dans de nombreux endroits et pas seulement pour des raisons écologique…

  4. Jean-V(ictor) dit :

    Merci Madame,
    pour votre vigilance. Il ne s’agit en effet pas de quelques tâches de rouille sur la robe d’inaltérable airain de la République, mais bel et bien d’une convergence de faits (qui n’ont rien à voir avec d’hasardeux incidents qui retardent les trains) qui pointe sans conteste une évolution historique.
    Laissons les irénistes invétérés, les autruches résignées et les bouchons sur la vague -sans oublier les surfeurs copportunistes champions de l’équilibre précaire et de l’anticipation- à leur contorsions. Il ne s’agit même plus de pronostics, de vision d’avenir, de pessimisme, ou de fantasme : nous sommes désormais à l’heure (et même, pour bon nombre, déjà en retard !) des confirmations et des mobilisations.
    Merci encore.

  5. Sarah cattan dit :

    Voyez-vous, mon cher Rousseau, est-ce mon âge. Ou est-ce ma stupidité: je n’arrive pas à me réjouir que nous ne soyons pas en guerre. En guerre majuscule.
    Je n’arrive a oublier celles qui déciment de par le monde et pour tout vous dire: à mes yeux bien sûr que nous sommes en guerre. Aussi.
    En effet je n’ai pas abordé le drame écologique. Je me suis cantonnée aux sujets que j’ai traités ces derniers mois.
    N’allez pas croire que ce billet reflète un pessimisme à mourir: que de jolies choses en effet Que de merveilles encore. Mais ce serait l’objet d’un tout autre papier vous l’aurez compris.
    Je peux changer d’angle et vous narrer les expos Les concerts Les opéra les restau Les films Les livres Les merveilles culinaires Vous parler de mode Des merveilleuses Rencontres que permet la vie
    Mais j’ai laissé parler l autre moitié de moi: celle qui voit la France s’ecrouler Et céder la place.

  6. Rousseau dit :

    Vous demandez, ma chère Sarah :
    « ….est-ce mon âge. Ou est-ce ma stupidité : je n’arrive pas à me réjouir que nous ne soyons pas en guerre. »

    OUI.

  7. Albert Amgar dit :

    On peut lire aussi sur un autre site que Latifa Ibn Ziaten en pleine conférence au Maroc banalise le terrorisme et conspue la France (https://www.europe-israel.org/2018/07/latifa-ibn-ziaten-en-pleine-conference-au-maroc-banalise-le-terrorisme-et-conspue-la-france/)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez notre Newsletter
Tribune Juive, L’histoire continue…