Le négationnisme nouveau de Marine Le Pen , par Olivier Comte

On a raison d’écrire que la France a été déshonorée par le gouvernement de fait de Vichy. La politique antisémite criminelle de Vichy a précédé les exigences nazies qui ne pouvaient s’appuyer sur les termes de l’Armistice.Affiche_de_propagande_pour_le_régime_de_Vichy

Cet Armistice, qui était une trahison, a précédé et fondé le pouvoir de Vichy qui était une trahison par nature. Cette trahison et ces crimes furent également la responsabilité de nombreux Français. Cette responsabilité fonde le devoir particulier de protection des juifs que nous avons tous et qui est le devoir de la République.

La France n’est pas engagée par les propos politiciens du président Chirac, ou les propos irresponsables du premier ministre Valls. La France n’était pas à Vichy. La République n’était pas à Vichy. C’est la position du gaullisme, et la position historique du gouvernement du tripartisme. C’est ma position et la position de tous ceux qui croient encore à la France. Cette position n’est pas compromise par les déclarations de Marine le Pen qui ne fait que reprendre la position gaulliste.

publicitÉ


 Le CRIF, qui doit avoir une posture diplomatique, s’est transformé en organisation politicienne qui pratique une dangereuse fuite en avant dans la dénonciation d’un antisémitisme qui corromprait des parties de plus en plus grandes de la France.

Une démagogie infantile

Cette démagogie infantile doit prendre fin. Ces déclarations extravagantes,dans leur extrémisme, doivent prendre fin.
Le Front National ne peut être assez stupide pour soutenir le négationnisme en période électorale. Si il était coupable, sa dissolution s’imposerait. Seuls les islamistes et quelques ordures soutiennent le négationnisme, un maigre bilan électoral.
Le CRIF doit renoncer à cette politique de dénonciation de tous ceux qui ne pratiquent pas une apparence de soumission face à lui, servilité publique qui ne fait que servir la croyance malsaine à un lobby juif.

Notre pays connaît un plus grand danger que celui du terrorisme: le danger de la subversion islamiste. Face à cette entreprise de décomposition de la République, qui se fonde sur une prétendue « islamophobie », l’union nationale est nécessaire. Le CRIF, et les nombreux bavards habituels, desservent cette union. Les Français juifs doivent réagir contre la tentation fétide du: « tous antisémites! »

Olivier Comte
Tagués avec : , ,
Publié dans opinions
4 commentaires pour “Le négationnisme nouveau de Marine Le Pen , par Olivier Comte
  1. josaphat dit :

    POURQUOI MARINE LE PEN A TORT!
    ARGUMENT 1. Elle prend par stratégie électorale une posture gaullienne qui vise à désorienter par rapport au fond de commerce du Front National, mais par là même, elle épouse l’analyse « à chaud » d’un des principaux protagonistes de l’histoire de France dans la seconde guerre mondiale.
    Sa posture est bien dans l’histoire mais ce n’est pas l’HISTOIRE.
    ARGUMENT 2. Accabler Vichy pour dédouaner la France est peu honnête et je me permets d’avancer trois paramètres parmi d’autres.
    – Quel est l’un des piliers de la Révolution Nationale? L’église catholique qui dans sa hiérarchie et majorité ne manque pas une occasion de rappeler sa puissance et doctrine envers le peuple déicide
    – Les préfets de la zone occupée reçoivent les instructions de Vichy sous couvert de l’occupant nazi et représentent non un régime mais une autorité administrative.
    – Des familles juives préfèrent la Savoie et Nice sous occupation italienne souvent tiède à persécuter par rapport au zèle de Vichy et de la France dénonciatrice.
    ARGUMENT 3. L’histoire de l’antisémitisme est une composante inaliénable de la France et fit le lit de la collaboration et du déshonneur poussés à l’excès.
    Vichy n’aurait été que seul responsable?
    NON!!!!
    Il a pris corps dans un terreau infertile celui de la haine contre le juif.
    Ma démonstration, aussi modeste vaut aussi pour les nazislamistes qui ne sont pas la France mais que la France laisse prospérer, donc c’est la France.
    Bien à vous Olivier.

    • OLIVIER COMTE dit :

      Cher josaphat,

      Vous avez raison sur l’ensemble de votre argumentation. L’Eglise catholique a commis le crime de soutenir le régime de Vichy et de soutenir son apparence de légalité. Vichy n’est pas une parenthèse, mais la continuation de l’antisémitisme français. Le pouvoir d’état s’était exercé, peu avant, contre les immigrés juifs et les juifs réfugiés ou combattants espagnols. Mais c’était la première fois que tout le pouvoir de l’état était utilisé dans une action idéologique et politique pour séparer les juifs de la communauté nationale, les présenter comme des ennemis de la France. La répression étant le premier justificatif de la persécution, suivant le bon sens perverti: « ils ont dû faire quelque chose, ils ont fait quelque chose! » Le pouvoir du « vainqueur de Verdun » pourchassait les anciens combattants juifs, envoyait dans les camps d’AFN les combattants volontaires juifs étrangers, les soumettant à la haine raciale des légionnaires allemands et de nombreux cadres français. La haine antisémite, et l’influence durable du pétainisme, se développèrent le plus en Algérie, sans le prétexte des exigences allemandes.

      Je dois préciser que l’occupation Italienne ne se fit que sur deux périodes: l’occupation limitée, 25 juin-11 novembre 1942, sur 840 km carrés de territoire nationale, 20000 habitants, et l’occupation généralisée du Sud-Est, 11 novembre 1942-9 septembre 1943 sur 61500 km carrés et quatre millions d’habitants. L’action du corps préfectoral de Vichy pouvait se parer des couleurs du patriotisme contre les volontés d’annexion fascistes. Je vous recommande le très bon livre: L’OCCUPATION ITALIENNE SUD-EST DE LA FRANCE JUIN 1940-SEPTEMBRE 1943 par Jean Louis Panicacci, Presses Universitaires de Rennes, 2010, 439pp.
      Vous connaissez les profits de la SNCF sur le transport des déportés juifs dans des wagons de marchandises, au tarif passagers avec une légère réduction de groupe. L’ignominie ne s’invente pas.
      Connaissez-vous l’action éventuelle des COMITES DEPARTEMENTAUX DE CONFISCATION DES PROFITS ILLICITES et du CONSEIL SUPERIEUR DES CONFISCATION DES PROFITS ILLICITES contre la SNCF? Mes livres sont souvent difficiles à retirer de rangées très postérieures.

      Sur l’ensemble, je ne peux accepter l’idée d’une France criminelle. La France sans pouvoir légal, sans partis politiques républicains, sans syndicats, sans Parlement, n’est pas la France.
      Depuis le rétablissement de la légalité républicaine, toutes les actions entreprises par le pouvoir politique, ses citoyens, les étrangers soumis à son autorité, les crimes politiques et de droit commun, tout relève de la responsabilité de la France et des Français. Vous avez raison.
      bien à vous,

  2. josaphat dit :

    Erratum: » aussi modeste soit-elle », avec mes excuses.

  3. josaphat dit :

    Cher Olivier,
    je vous remercie pour cette mise au point et reconnais n’avoir pas détaillé mon raisonnement pour en préserver le souffle.
    J’ai proposé un point de vue et ne désire jamais aller plus loin dans une certitude imposée.
    J’ai toujours un grand plaisir à vous lire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter