Feuille de route proposée pour la paix entre la Syrie et Israël par le Front de salut national en Syrie

Suite à notre lettre ouverte adressée au peuple israélien le mois dernier, nous sommes heureux  de vous proposer notre vision pour l’avenir de la relation entre la Syrie et d’Israël, d’autant plus que notre objectif est que la Syrie soit en dehors de tous les conflits régionaux et construise une relation basée sur la culture de la paix et axée sur le développement.front national syrien

La sécurité et la stabilité de l’Etat d’Israël:

  • La nouvelle Syrie ne sera pas hostile à l’Etat d’Israël ni à aucun autre Etat qu’il soit dans la région ou dans le reste du monde.
  • La nouvelle Syrie ne soutient pas ; et  ne sera pas, dans tous les cas  une centre de formation ni une base arrière du terrorisme et de l’extrémisme.
  • Le nouvelle Syrie ne fournit pas ;ne soutient pas  l’installation des  groupes armée ou militaires ; ne soutient pas les actes de sabotage visant la sécurité d’Israël ou de tout autre pays.
  • La nouvelle Syrie ne sera pas un refuge pour la planification ou le ciblage de la sécurité et de la stabilité d’Israël et de la sécurité et de la stabilité régionale et internationale.
  • La sécurité et la stabilité d’Israël sont nécessairement liés au départ d’Assad et de son régime et au retour de la sécurité et de la stabilité en Syrie, en présence d’une autorité forte après Assad.
  • Le chaos, l’extrémisme et le terrorisme exige l’installation d’une régime militaire transitionnel .
  • Soutenir la période de transition nécessite le soutien des forces de dissuasion conjointes Arabes  et (Turques) sous l’égide et la surveillance des Nations Unies.

L’armée nationale et les services de sécurité dans la nouvelle Syrie:

  • Reconstruire  de l’armée et les services de sécurité et la police sur une base professionnelle.
  • Assurer la sécurité des frontières.
  • Le rétablissement de la sécurité et de la stabilité.
  • Assurer la sécurité nationale et territoriale .
  • La lutte contre l’extrémisme et le terrorisme.
  • Soutenir le processus de construction et de développement et le retour des réfugiés syriens.
  • L’armée nationale n’intervient pas dans les crises ou conflits en dehors des frontières Syriennes
  • L’armement  doit être avec des armes défensives destinées à assurer la sécurité interne et la stabilité nationale.
  • L’armée nationale ne possédera  aucun type d’armes de destruction massive.
  • La période obligatoire de service militaire aux syriens  ne dépassera pas six mois et visera le soutien de l’armée dans la lutte contre l’extrémisme et le terrorisme et rétablissement de la sécurité et de la stabilité nationale.

La question palestinienne:

  • La naturalisation des réfugiés palestiniens en Syrie.
  • Transformer les camps de réfugiés palestiniens en Syrie en zones résidentielles.
  • La dissolution  de  tous les groupes armés palestiniens présents sur le territoire syrien.
  • L’interdiction de l’activité et du travail   de toutes les organisations palestiniennes  présentes dans les territoires syriens et en particulier les organisations terroristes Hamas et le Jihad islamique.
  • La dissolution et l’interdiction du travail et de l’activité de toutes les organisations politiques palestiniennes présentes sur le territoire syrien.
  • La mission diplomatique de l’Autorité palestinienne en Syrie  sera la seule représentation palestinienne considérée comme  légitimité  et officielle.
  • La nouvelle relation de l’Etat syrien avec les Palestiniens sera établie avec le représentant reconnu légitime du  peuple palestinien.

L’Iran et ses outils:

  • L’expulsion de tous les experts et les officiers militaires et agents sécurité iraniens.
  • L’expulsion de toutes les milices Iraniennes et de  tous ses outils comme le Hezbollah et les milices Irakiennes et afghanes et autres.
  • Expulser tous les diplomates Iraniens et la fermeture de l’ambassade d’Iran et les centres culturels et confessionnels de l’Iran.
  • La fermeture et interdiction de toutes les associations, organisations liées à l’Iran en Syrie.
  • L’annulation de la nationalité syrienne donnée par Assad depuis 2003  aux  Iraniens, Irakiens,  Libanais et autres .
  • Considérer comme propriété de l’Etat syrien tous les biens immobiliers que l’Iran a obtenus par la force ou avait achetés en Syrie.
  • Prendre toutes les mesures juridiques contre l’Iran et toutes les organisations qui lui sont affiliées  et exiger de l’Iran une compensation financière pour sa participation à la lutte contre le peuple syrien et la destruction de la Syrie.
  • Dénoncer  tous les accords et traités signés entre le régime Assad et le régime Iranien.
  • Confiscation de tous les investissements économiques Iraniens en Syrie. Ils seront considérés comme propriété de l’Etat syrien dans le cadre de la l’indemnisation versée par l’Iran à la suite de sa participation à la lutte  contre le peuple syrien et la destruction de la Syrie.
  • L’interdiction de l’activité du Hezbollah et de toutes les milices de l’Iran dans le territoire syrien . Ces milices seront considérés comme des organisations terroristes.
  • L’Interdiction du transfert d’armes au liban via le territoire syrien
  • La destruction de tous les tunnels secrets entre la Syrie et le Liban.
  • L’Etat libanais porte l’entière responsabilité de la participation du Hezbollah dans la lutte contre le peuple syrien et le ciblage du territoire syrien du territoire libanais, étant donné qu’il considère le Hezbollah comme un partenaire au pouvoir au Liban.
  • L’Etat irakien porte l’entière responsabilité de la participation des milices extrémistes Irakiennes dans la lutte contre le peuple syrien et le ciblage du territoire syrien du territoire irakien .
  • L’Interdiction d’entrée des Iraniens en Syrie, que ce soit pour  des raisons religieuses ou économiques ou autres durant au moins la période  transition.

Le Golan, la Paix entre la  Syrie et d’Israël

Partant de l’héritage de Rabin et de l’initiative arabe de paix :

publicitÉ


  • Nous reconnaissons l’Etat d’Israël et nous le reconnaissons comme un Etat voisin  avec ses droits de vivre  en paix ;sans danger et en toute sécurité et stabilité et nous sommes prêts à lui accorder toutes les garanties internationales demandées
  • Suite à la chute de tous les slogans  et à la fin du mensonge  d’Assad et de ses alliés, nous oeuvrons pour la construction d’une nouvelle étape historique entre la Syrie et Israël. Une étape basée sur une culture de la paix et une coopération bilatérale.
  • Trouver une solution  équitable sur le Golan de nature à satisfaire à la fois les peuples syrien et israélien.
  • Un changement  total dans  les relations entre la Syrie et Israël; de l’hostilité vers  une relation stratégique fondée sur l’amitié, l’alliance, la coopération.
  • Considérer le  Golan comme  jardin de paix pour les deux peuples.
  • Considérer le  Golan comme comme un oasis de sécurité et de sûreté.
  • Considérer tous les citoyens du Golan comme ambassadeurs de la paix, de la coexistence et du rapprochement entre les deux peuples, ce qui est possible et acceptable car l’Israël devient une réalité reconnue
  • Considérer le Golan  comme un oasis des projets d’investissement, des relations économiques et de coopération bilatérale.
  • Considérer le Golan  comme une destination touristique au Moyen-Orient.
  • Établir les meilleures relations de coopération militaire et de en matière sécurité et du développement économique, culturel, scientifique et social entre le deux pays.
  • Inviter Israël et les entreprises israéliennes à participer dans une coalition économique  avec les Etats-Unis et  les Européens pour la reconstruction de la Syrie; investissement dans les domaines du pétrole, du gaz, de l’énergie, de l’agriculture, de l’irrigation, du transport, de l’eau, du tourisme, des télécommunications, de l’industrie , de l’investissement et du commerce investissement bancaire etc.
  • Considérer les Juifs syriens en Israël ou dans la diaspora comme des ambassadeurs de la paix et du rapprochement entre le peuple Juif et le peuple Syrien.
  • Les Juifs syriens ont le droit de récupérer leurs biens en Syrie, de reconstruire et d’entretenir les Synagogues et cimetières juifs en Syrie.
  • Considérer l’héritage juif en Syrie, qu’il soit religieux ou culturel, comme étant une partie intégrante de l’identité et du patrimoine de la Syrie et de toute la région.
  • Nous sommes impatients de bénéficier de l’expérience du peuple juif dans la poursuite des nazis, dans notre poursuite prochaine des auteurs des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité en Syrie.

Nous invitons l’Etat d’Israël  et tous les acteurs régionaux à la formation d’une conseil  de sécurité régionale sous les auspices de l’Organisation des Nations Unies .Cela pourrait résoudre  la majeure partie des problèmes et sera de nature à mettre fin au sang et au cercle de destruction au Moyen-Orient.

Nous demandons à l’Etat d’Israël de prendre des mesures pratiques, concrètes pour montrer qu’il rejette l’Holocauste en Syrie;  les crimes contre l’humanité et  les crimes de guerre commis dans ce pays par le régime d’Assad en collaboration avec son allié iranien.

Au nom du Front de salut national en Syrie, qui comprend des élites militaires et civiles  porteuses d’un véritable projet national syrien, nous adressons au peuple israélien un message d’amour et de paix.

 

Fahad ALMASRI
Fondateur et coordinateur général
Front de salut national en Syrie

https://www.facebook.com/NSFSYRIA/
https://www.linkedin.com/…/national-salvation-front-in-syri…
https://twitter.com/NSFSyria
https://telegram.me/NSFSYR
https://plus.google.com/u/1/105477232106281138156
https://www.youtube.com/channel/UCUER3Ib6kePeS0ahOg1_VDQ
https://www.instagram.com/nsf.syria/

Tagués avec : , , ,
Publié dans Moyen-Orient
5 commentaires pour “Feuille de route proposée pour la paix entre la Syrie et Israël par le Front de salut national en Syrie
  1. NO COMMENT dit :

    Je crois rêver !!!
    C’est d’abord un aveu de la réalité de la main-mise iranienne sur ce pays, la volonté d’absorber et d’intégrer les réfugiés palestiniens,et surtout, d’établir des relations apaisées avec Israël, intégrant une coopération commerciale et industrielle intense. Le Golan zone franche?
    Encore faut-il que ce pouvoir prenne pied sur le pays.
    Inchallah ! Jamais deux sans trois. Apres la Jordanie et l’Égypte. Le Liban risque de se retrouver bien seul….

  2. Ingrid Israël-Anderhube dit :

    Fahad Almasri du Front de salut national en Syrie conclut : « Nous invitons l’Etat d’Israël et tous les acteurs régionaux à la formation d’une conseil de sécurité régionale sous les auspices de l’Organisation des Nations Unies .Cela pourrait résoudre la majeure partie des problèmes et sera de nature à mettre fin au sang et au cercle de destruction au Moyen-Orient. » SOUS LES AUSPICES DES NATIONS UNIES !!!! On a vu récemment ce que l’ONU pouvait amener à Israël ! Aussi, rien qu’à cause de cette clause-là, dans cette proposition de vision du Front du salut national en Syrie, je dis : ATTENTION ISRAËL ! Méfie-toi de toutes ces belles paroles !…

  3. André dit :

    Les peuples du moyen-orient commencent à se rappeler que s’ils sont musulmans ils ne sont pas forcément arabes et n’ont donc pas d’obligation à se soumettre à la soit disant « nation arabe » de Tanger à Damas…

  4. Joe dit :

    Disons plutôt que tous ces projets ne sont que de beaux rêves !!

    Ce miracle n’aurait lieu que si le président Assad était éliminé et remplacé par un gouvernement libéral comprenant l’opposition syrienne.

    Hypothèse très peu vraisemblable du fait de l’appui massif de la Russie de Poutine au régime syrien actuel.

  5. NO COMMENT dit :

    Effectivement, le chemin est encore long, mais les mentalités changent. Devant ces villes syriennes dévastées, le grand méchant loup Israël n’est finalement pas si sanguinaire que ça!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez notre Newsletter
Tribune Juive, L’histoire continue…