Georges Bensoussan. Clap de fin. Adresse aux lâches qui ne l’ont pas soutenu. Sarah Cattan

Georges Bensoussan

La Cour de cassation a rejeté les pourvois des parties civiles : CCIF, Ligue des droits de l’homme, et autres…

L’arrêt de la Cour d’appel de Paris avait confirmé la relaxe de Georges Bensoussan des poursuites engagées contre lui des chefs de provocation à la haine.

publicitÉ


Relaxé de toute accusation d’incitation à la haine, Georges Bensoussan, que tous, longtemps, nous associâmes au Mémorial de la Shoah, était poursuivi en appel par le CCIF, la Ligue des droits de l’homme, le MRAP et … le Parquet. Oui, Le Parquet.

Le pourvoi ayant été rejeté par la Cour de Cassation, l’arrêt de la Cour d’Appel de Paris est désormais définitif.

Nul n’en doutait, mais Dieu, que c’est bon de le lire. De la plume de Maître Michel Laval.

Que c’est bon de voir ce point final. 10 octobre 2015- 17 septembre 2019 : Dieu que ce fut long.

Cette affaire est enfin terminée.

Justice est dite.

Les adversaires de Georges Bensoussan, nos adversaires, sont défaits sur toute la ligne.

Oui la bataille fut rude.

Aujourd’hui, ceux qui entourèrent l’historien sont heureux, et tous les autres, tous, doivent se réjouir : dire la vérité est encore possible.

Il ne s’agit évidemment pas de n’importe quelle vérité : cette décision est historique dans la mesure où elle marque un temps éminemment fort de notre lutte contre le fanatisme et l’intolérance.

Georges, justice t’es rendue, lui a écrit celui qui le défendit avec constance.

Pour rappel, Georges Bensoussan avait cité le sociologue algérien Smaïn Laacher et dit que Dans les familles arabes, l’antisémitisme, on le tétait avec le lait de sa mère.

Pour rappel encore, il est celui qui dirigea en 2002 Les Territoires perdus de la République : antisémitisme, racisme et sexisme en milieu scolaire, cet ouvrage rassemblant les témoignages de quelques enseignants et chefs d’établissements scolaires, où est dépeint principalement une jeunesse issue de l’immigration maghrébine traversée partiellement par l’antisémitisme.

Quatre années.

Dures. Amères. Ô combien âpres. Georges Bensoussan me dit, ce soir, ne ressentir nulle joie. Seulement de la fatigue. De la lassitude. Et une colère … intacte.

Quatre années. Même lorsqu’on est soutenu.

Pour ma part, avec d’autres, je sais. Je sais la cohorte de lâches. D’opportunistes. De carriéristes. En somme de Gens de peu, de pleutres, qui se planquèrent. Se turent.

Quatre années où ce qui s’est passé a pu être possible. Georges Bensoussan assis, là, sur le banc de la XVIIème Chambre. Le banc où comparurent un Soral, un Dieudonné.

Nul doute que Georges Bensoussan nous racontera ce que dit, en creux, cette affaire sur ce que devient la France.

Un historien portugais a, la semaine dernière, écrit… sur Lui. Olivier Ypsilantis. Olivier, merci. Olivier, Welcome.

En attendant,

Aujourd’hui, à Georges Bensoussan, nous ne disons non pas bravo. Non : nous disons un fervent Merci.

Publié dans justice
13 commentaires pour “Georges Bensoussan. Clap de fin. Adresse aux lâches qui ne l’ont pas soutenu. Sarah Cattan
  1. Marcel dit :

    Très content pour GB, je n’ai jamais douté. Merci aux articles de Sarah Cartan.

  2. Nitzotz dit :

    Georges Bensoussan définitivement relaxé, le Mémorial de la Shoah va pouvoir le réintégrer !
    Second degré…

  3. Ingrid Israël-Anderhuber dit :

    Merci aussi à ceux qui ont su faire la part des choses, en toute vérité, ces magistrats qui ont tranché définitivement dans ce procès. Dieu merci, il existe encore des hommes et des femmes de lois qui savent exercer la justice en faveur de personnes telles Georges Bensoussan qui, finalement, n’a fait que dire la réalité sans fard…

    • Myriam Gabison dit :

      Enfin …..un resultat tant espere mais si peu attendu compte tenu des nombreuses occasions ou notre pseudo justice a rendu des jugements si INJUSTES ET INATTENDUS que personnellement j avoue avoir beaucoup doute…mais bon profitons pleinement de cette joie devenu si rare de voir RENDRE JUSTICE A UN JUSTE …..

  4. nobeline dit :

    J’avais écrit sur un site ami, Dreuz, que les paroles qu’avait empruntées Georges Bensoussan sont dites très couramment en espagnol et ni lui ni l’auteur musulman n’ont rien inventé : « lo tienne mamado » est une expression qui date de la nuit des temps et en Algérie arabes, juifs et chrétiens le disaient sans racisme aucun !

  5. Baranes dit :

    Georges Bensoussan, un lanceur d’alertes courageux et méritant.
    Ce jugement est une éclaircie dans une Justice bien sombre en France.
    Le Mémorial de la Shoah doit réparer sa volte-face et lui proposer de le réintégrer.
    L’époque actuelle a plus que jamais besoin d’hommes tel Georges Bensoussan.

  6. Lellouch dit :

    La FRANCE est un pay de droit et tout justifiable ou présumé justiciable doit faire confiance à la justice. Ce qui est dommage , c’est les méfaits des accusations arbitraires , des décisions qui sont prises avant qu’une affaire soit jugée. Georges Bensoussan a perdu sont poste si important au Mémorial de la Shoah, et rien de dit qu‘il pourra le retrouvera. Qu‘il profite de sa retraite pour étudier la situation des juifs de France et d‘ailleurs et souffler un d‘apaisement et de réflexions utiles pour une communauté apeurée par des événements traumatisants

  7. GUGUENHEIM François dit :

    Tous ceux qui ont toujours soutenu Georges sont enfin rassurés et heureux pour Georges bien sûr mais pour ses engagements de toujours, son honnêteté, son courage et son immense travail. Que ceux qui ne l’ont pas soutenu ou pire qui l’ont poursuivi aient au moins le courage de demander pardon ! Peut on rêver ??

  8. Heryk Paszt dit :

    Très bonne nouvelle pour la République, la liberté.
    Merci Georges.
    בהצלחה

  9. Sergio26 dit :

    Georges Bensoussan, un historien lucide, intègre de coeur et d’intelligence. Au XVIIe siècle on l’aurait nommer: gentilhomme.
    Merci d’être et d’avoir résister avec vaillance à la bien pensance qui n’est qu’un talus de petites et sordides ambitions et de lâches préjugés.
    Merci pour l’exemple de droiture de l’âme.
    Serge Ouaknine

  10. jeannine zimner dit :

    Merci Monsieur Georges Bensoussan , pour votre lucidité,courage et intelligence hors du commun. Honte à ceux qui vous ont lâchement abandonné. Un grand merci à Sarah Cartan. Mes hommages à tous deux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter
Montgeron"