Retour sur le premier discours de campagne de Benny Gantz

L’ancien chef d’état-major de Tsahal, Benny Gantz, a rompu son long silence en faisant ses premiers pas de campagne pour les prochaines élections législatives avec son parti « Israël résilience » au parc des expositions de Tel Aviv, mardi soir devant des milliers de personnes. Lors de ce discours, Benny Gantz a mis en garde les israéliens contre un « mauvais vent qui souffle sur Israël ». Il a mis l’accent sur l’unité d’Israël, la sécurité, la paix, la lutte contre les inégalités pour plus de justice sociale, la lutte contre la corruption, le respect des minorités et aussi plus de laïcité en Israël mais un pays qui doit rester la nation du peuple Juif…

Benny Gantz, président du parti «Israël Resilience» et l’ancien ministre de la Défense, Moshe Yaalon, lors du lancement de la campagne des législatives à Tel Aviv le 29 janvier 2019. Photo de Hadas Parush / Flash90

L’Unité d’Israël 

Entré dans la salle du parc des expositions sous les applaudissements et les chants, Benny Gantz  a déclaré à l’auditoire qu ‘«en dehors de ma famille, rien ne m’est plus cher que l’État d’Israël. J’aime Israël et j’en suis fier. Pour moi, Israël passe avant tout. Citoyens d’Israël je le répète: je ne m’engage que pour vous mais je suis ici ce soir parce que je crains pour Israël. La nation est forte, le pays est incroyable, mais un vent mauvais souffle. Le conflit entre la gauche et la droite nous déchire. Le choc entre religieux et séculier nous divise. La tension entre Juifs et non-Juifs nous menace … l’arène politique est empoisonnée. Selon moi, les dirigeants actuels ne sont obsédés que par eux-mêmes« . Gantz a même osé reprendre la célèbre expression « l’Etat c’est moi » de Louis XIV en expliquant qu’aucun dirigeant israélien ne peut être roi. « L’Etat ce n’est pas moi l’Etat c’est vous, » a-t-il rappelé avant d’ajouter: » Le 9 avril prochain, je mettrai en place un gouvernement patriotique, fort et responsable».

publicitÉ


La sécurité d’Israël 

Gantz a mentionné ses 38 années de service militaire en  déclarant avoir pris des décisions difficiles et courageuses pour conduire des soldats à traverser les lignes ennemies dans le seul but de la sécurité nationale. « Dans le difficile et violent Moyen-Orient qui nous entoure, les faibles ne reçoivent aucune pitié et ne gagnent que les forts » a-t-il lancé à son audience. « La sécurité, ce n’est pas un mot mais des actes « , a-t-il précisé en s’adressant directement au président iranien: « Président Rohani, vous qui souhaitez attaquer Israël,  je vous ferais échouer au nord et  au sud et  je vous en empêcherai sur tous les fronts » a-t-il martelé.

La paix, les dangers de conflits dans la région  et le conflit avec les palestiniens

Gantz s’est efforcé de se concentrer sur le positif, en rejetant les sentiments d’amertume, d’indifférence et de désespoir. Il a invoqué le nom du leader légendaire du Likoud et ancien Premier ministre Menachem Begin, qui a signé un accord de paix avec l’Égypte et Yitzhak Rabin, qui a conclu la paix avec la Jordanie sans non plus oublier Benjamin Netanyahou, « également un patriote israélien » qui a prononcé le discours de Bar Ilan et a signé les accords d’Hébron et « l’accord de Wye Plantation avec l’archi-terroriste Yasser Arafa »

Benny Gantz a souligné le droit du peuple d’Israël a vivre en paix sans d’être menacé : « Nous n’accepterons aucune menace sur la souveraineté israélienne« . Il  a réitéré son engagement en faveur d’un Israël fort et démocratique en précisant qu’il souhaitait

  1. Renforcer les  blocs d’implantations en Judée Samarie
  2. Ne jamais abandonner les hauteurs du Golan « dont nous ne descendrons jamais »
  3. Sécuriser les frontières avec la Jordanie: « La vallée du Jourdain restera notre frontière orientale de sécurité et nous ne permettrons pas aux millions de Palestiniens vivant de l’autre côté de la barrière de menacer notre sécurité et notre identité en tant qu’État juif ».
  4. Garder Jérusalem Unifiée: « La Jérusalem Unifiée  prospérera et sera toujours de capitale d’Israël et du peuple juif ».
  5. Gantz s’est également engagé à faire retourner  les corps de soldats disparus à Gaza et les Israéliens détenus en captivité par le Hamas à Gaza

La lutte contre la corruption

Concernant les accusations qui frappent le Premier ministre Netanyahou, Gantz a déclaré: « Notre gouvernement aura une tolérance zéro pour toute forme de corruption ». « Il est intolérable qu’il y ait aujourd’hui un premier ministre qui soit inculpé, c’est une idée qui me semble totalement folle », a-t-il aussi asséné.

La lutte contre les inégalités pour plus de justice sociale

Gantz a remercié Netanyahou pour ses dix années de service en poursuivant  que, sous sa direction, le gouvernement luttera pour l’éducation, contre les inégalités et le coût de la vie élevé en Israël et en s’engageant à construire des milliers de nouveaux appartements:  » Le coût de la vie est trop élevé et les jeunes n’ont pas les moyens d’acheter un logement». Il promet d’encourager les entrepreneurs  de construire des logements et de sanctionner les promoteurs qui « jouent avec les terrains ». Il a également déclaré que la situation critique des services de santé publique exigeait une attention immédiate et appelait à la construction d’un plus grand nombre d’hôpitaux à la périphérie.

Le respect des minorités

Benny Gantz a exprimé son soutien à l’égalité des sexes et aux droits des personnes LGBT et des personnes handicapées. Il veut accorder à la communauté LGBT les mêmes droits que les autres citoyens. »Israël est l’Etat du peuple juif et tous ses citoyens y sont égaux« , a-t-il expliqué.

Plus de laïcité en Israël mais qu’il considère aussi comme un État Juif…

En matière de religion et d’état, Gantz a déclaré qu’il ferait progresser les mariages civils, qu’il trouverait une solution pour les factions pluralistes du Mur des Lamentations et qu’il permettrait les transports en commun le Shabbat pour les villes qui le souhaiteraient en précisant aussi qu’il était important de respecter la sainteté du Shabbat et de ses caractéristiques sacrées. « Israël redeviendra une société modèle. Je crois en l’esprit humain, à la tradition et à la modernité, au judaïsme et à la démocratie et je crois aussi à l’espoir » a-t-il conclu.

À la fin de son discours, Gantz a présenté son nouveau partenaire, l’ancien ministre de la Défense et chef de cabinet, Moshe (Boogi) Ya’alon: «Un homme de principes qui était mon commandant dans le passé et avec qui je suis aujourd’hui partenaire » a commenté Gantz.

Source : tel-avivre.com

Tagués avec : , , , , , ,
Publié dans israël
Un commentaire pour “Retour sur le premier discours de campagne de Benny Gantz
  1. Shirah dit :

    Un beau discours de campagne. On peut espérer qu’il fera tout ce qu’il annonce en cas de succès. L’homme propose, mais D.eu dispose.à

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter