Latifa Ibn Ziaten, Prix Grand Rabbin Joseph Cohen. Sarah Cattan

Latifa Ibn Ziaten, Prix Grand Rabbin Joseph Cohen 2019

Rien décidément ne nous aura été épargné cette semaine. Voilà que Latifa Ibn Ziaten, mère d’Imad, premier militaire assassiné par Mohammed Merah, se retrouve lauréate du Prix 2019 de la Fondation Grand Rabbin Joseph Cohen.

La Fondation Grand Rabbin Joseph Cohen fut créée en 1988 par Michel Cohen-Colin, fils de Joseph Cohen, grand rabbin de Bordeaux durant la seconde guerre mondiale.  

Michel Cohen-Colin témoigna au procès de Maurice Papon et n’eut de cesse que de poursuivre l’œuvre de son père grâce à cette fondation supposée œuvrer à rapprocher les hommes.

Du sur-mesure pour la dame donc, fondatrice, après la mort de son fils Imad, de  l’Association IMAD pour la jeunesse et la paix, du grand oeuvre pour Latifa traversant la France et le monde pour venir en aide aux jeunes des quartiers en difficulté, mais encore pour décourager les candidats au djihad.

A noter : la Fondation Grand Rabbin Joseph Cohen ne reçoit pas de dons. Elle distingue des actions individuelles ou collectives.

Les enfants malades, les migrants, les prisonniers démunis…

A noter encore non sans étonnement que fut primée en 2017 l’association Un Coeur pour la Paix, cette organisation qui aide les peuples israéliens et palestiniens dans le domaine de la santé et de l’éducation, affirmant qu’un enfant, quelle que soit son origine, est une cause à placer au-delà des discordes et des partis pris, et que furent récompensées l’an dernier SOS Méditerranée,  antenne suisse d’une association internationale portant secours aux migrants en mer Méditerranée, et Equal Justice Initiative, association américaine qui fournit une représentation légale aux prisonniers pauvres et à ceux qui se sont vu refuser un procès équitable.

… Et puis Latifa Ibn Ziaten

On notera donc la promotion accordée à Madame Ibn Ziaten, auréolée à présent de pléthore de prix divers décernés de par le monde, Madame Ibn Ziaten qui reste toutefois un  personnage clivant en France, pour plusieurs raisons évoquées ici-même, qu’elles concernent principalement L’Affaire de la Chapelle ardente, le fait qu’elle ne retirât pas son foulard en pénétrant dans les écoles, ou encore le recueillement qu’elle crut devoir offrir aux enfants défavorisés, emmenés sur 2 tombes, celles de Rabin et celle d’Arafat.

Ce dimanche soir sera donc, grâce à la Fondation Grand Rabbin Joseph Cohen, une belle soirée pour celle qui divisa Le Printemps Républicain  lorsqu’il la fit Citoyenne 2018.

Une belle soirée pour la Dame.

Une belle soirée pour ceux qui tremblèrent qu’elle ne devînt Prix Nobel de la Paix en 2018.

Droits d’auteur des photographies

Nous respectons les droits d’auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d’auteur sur nos photographies. Si vous avez identifié une photo sur laquelle vous possédez des droits, vous pouvez nous contacter et demander de cesser d’utiliser cette photo.
Voici l’adresse e-mail: am@tribunejuive.info

Publié dans Distinction, France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter
Droits d’auteur des photographies
Nous respectons les droits d’auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d’auteur sur nos photographies. Si vous avez identifié une photo sur laquelle vous possédez des droits, vous pouvez nous contacter et demander de cesser d’utiliser cette photo. Écrivez nous ici
Montgeron
KLARSFELD
Auvergne
Les Lilas
Kavod
Montrouge
Opej
Enghien-les-Bains
MJLF