La 27ème opération lunettes de l’ASI

Je rentre d’Israël après avoir mené à bien avec toute l’équipe de l’ASI, la 27e opération lunettes.

Cette année nos bénévoles étaient installés à Kiriat Shmona, dans le nord d’Israël. Ce sont plus de 3700 personnes qui se sont vus offrir les lunettes dont elles avaient besoin. Grâce au concours d’ORLSF 240 habitants de la région ont pu également recevoir un appareil audio.

Cette opération est un moment concret et intense de solidarité et de fraternité. Elle répond concrètement à des besoins essentiels : Voir et entendre.

Mais, une question ne cesse de me tarauder l’esprit : comment dans la start-up nation peut-il encore exister des citoyens auxquels il manque ce minimum ?

En 71 ans, Israël a fait des miracles, tant dans le domaine économique, scientifique que militaire. Il est admiré de tous. Mais, pourquoi existe-t-il encore un tel fossé entre les plus riches et ceux qui n’ont que le minimum pour survivre.

Cette question se doit d’être posée sans cesse dans ce pays dans lequel il est tant demandé à chaque citoyen.

Chacun depuis 71 ans participe à la Défense des frontières et nombreuses sont les familles qui en ont payé le prix.

Nous avons pu encore le vivre cette semaine après l’attaque terroriste du Jihad islamique. Plus de 450 roquettes ont été tirées, par ces criminels, depuis Gaza, sur la population civile israélienne .

Des tirs dont le seul objectif était de tuer.

Là encore, le miracle et le génie Israéliens ont réussi à intercepter 90 % des missiles et grâce à Dieu, aucune victime n’est à déplorer.

Une fois encore ces attaques terroristes laisseront des traces dans la mémoire de ces milliers d’enfants obligés de se cacher à chaque retentissement du bruit assourdissant des sirènes.

Dans ces zones du Sud frappées, une fois de plus, la population a montré sa ténacité et son courage. Mais, force est de constater que depuis trop longtemps, elle est abandonnée économiquement. Les caméras et les politiciens ne s’y intéressant que lors de ces épisodes de violence.

Aux frontières, nombreux sont les jeunes soldats des unités combattantes issues de ces familles en difficulté. Ces gens exceptionnels, que nous rencontrons depuis près de 30 ans lors de nos actions humanitaires. Nous leur devons à tous plus de solidarité et de partage. Le futur gouvernement, qui, je l’espère, verra bientôt le jour, devra vraiment prendre ce sujet au sérieux.

La lumière qui brille et protège Israël doit éclairer tous ses citoyens.
L’indifférence du Monde doit encore plus nous obliger à plus de solidarité.

Israël tout en poursuivant son ascension économique indispensable et vitale, doit regarder un peu plus en direction de ceux qui ont du mal à vivre durement au quotidien. Il en va de la cohésion nationale indispensable à l’Avenir du seul pays Juif.

Nous n’avons entendu aucune plainte et nous avons même plutôt entendu des paroles d’amour, de fraternité et de reconnaissance lors de cette 27e opération. Il n’en demeure pas moins qu’ils méritent tous un peu plus !

La solidarité et la justice sociale sont des valeurs essentielles.

Nous devons agir partout. Une occasion nous est offerte chaque année.
Ici en France à l’occasion de la campagne nationale pour la Tsedaka, participons en nombre à cette action qui est tant attendue par nos frères et sœurs qui ont besoin de chacun de nous.

Gil Taieb

Tagués avec :
Publié dans Israël
9 commentaires pour “La 27ème opération lunettes de l’ASI
  1. Annie dit :

    Merci de ce que vous faites!
    Pour votre question -justifiee-ma reponse,je le crains,ne vous plaira guere:
    il y a BEAUCOUP d’argent en Israel.
    S’il etait utilise pour les services sociaux,la sante…au lieu d’en couvrir les implantations…
    le citoyen israelien vivrait bien mieux.

    • André Mamou dit :

      Il y aurait moins de sécurité et moins d’israéliens Car les familles religieuses ont souvent plus de 6 enfants . Le défi démographique ce sont les habitants des implantations qui le relèvent ! Les besoins en services sociaux sont sans limites mais le but de la prochaine coalition devra être de réduire la fracture sociale ! réduire pas davantage !

  2. Annie dit :

    Je respecte votre opinion mais je suis loin de la partager…Demographie=securite,dans une certaine mesure .
    Frontieres securisees,echanges territoriaux,apres tout,nous vivons tres bien sans le Sinai et la paix avec l’Egypte tient le coup.
    Pour en revenir au sujet,le choix me parait le suivant:pays perpetuellement en conflit-ou calme relatif(je ne suis pas naive) et progres sociaux-et diplomatiques.
    Perso,mon choix est fait.

    • André Mamou dit :

      Vous pensez obtenir un accord avec les palestiniens en acceptant d’évacuer Les territoires disputés et conquis depuis 1967 ? Ehud Olmert l’avait proposé à Arafat : il lui offrait 98 % de la Judée et de la Samarie contre la signature d’un Accord de paix définitif . Arafat lui a dit qu’il rendrait sa réponse pour le lendemain et …il s’est enfui la nuit pour ne rien répondre ! Les Palestiniens veulent récupérer « leurs territoires « et avoir le droit de retour pour les 4 millions de descendants des palestiniens qui avaient fui en 1948 !La solution des deux États , c’est pour les palestiniens la solution des deux étapes : ils réoccupent puis chassent les juifs ! Ne soyez pas dupe et sachez que le mensonge ( takyia) est une arme licite disent les livres religieux arabes !

      • Annie dit :

        Je ne suis dupe de rien.

        Dans la realite actuelle-et personne en Israel ne se l’imagine-il n’est pas question de revenir aux frontieres de 1967,les implantations(et c’est bien leur but) ont cree des etats de fait sur le terrain et il est desormais impossible de deplacer 100000 colons proteges par l’armee israelienne.

        Il faudrait,sous accords bilateraux et garanties internationales,proceder a des echanges de territoires.
        Comme le disait Amos Oz,divorcer du peuple palestinien et habiter chacun dans son propre appartement.

        Pour le bien d’Israel-ou je vis depuis 1965.

        • André Mamou dit :

          Implantations : Huit cent mille israéliens y habitent ! Ce ne sont pas des colons : la Judée et la Samarie tout comme la Galilée font partie des anciens États juifs ! Et il n’y a jamais eu d’Etat palestinien dans la région . Et il n’y a jamais eu de peuple palestinien mais seulement des populations arabes venus de toute la région . Les arabes ont refusé tout partage et il faudra bien sinon jour , dans deux siècles probablement , ils acceptent de partager et de vivre pacifiquement aux côtés des Israéliens!
          Amos OZ avait raison mais il faut être deux pour accepter les conditions de la séparation !

          • Annie dit :

            Alors,800000 colons,ce chiffre me conforte dans mon raisonnement.
            Ne pinaillons pas sur les definitions-peuple palestinien ou populations arabes -ces gens sont bien la et nous aussi.
            Il va bien falloir partager ce sol,selon les realites de 2019.
            Je suis d’accord avec vous que nos voisins ne sont guere encourageants,qu’ils basent leur propagande sur des mythes

            inacceptables(comme le Grand Retour…) mais les choses evoluent dans le monde arabe,voyons le Qatar,l’Arabie Seoudite,par ex.
            Nolens volens,si nous voulons survivre ici,il nous faudra trouver un langage commun avec nos voisins et ce ne sera possible qu’en passant par les Palestiniens.

  3. Liliane Sofer dit :

    bonjour, qui est, ou qu’est ce que l’ASI?

    • André Mamou dit :

      Association de secours aux Israéliens ! Créée et dirigée par Gil Taieb , vice Président du CRIF . Des opticiens juifs de France se rendent chaque année dans une petite ville d’Israël pour examiner la vue des gens désignés par leur mairie et les équiper gratuitement de lunettes : bienfaisance à l’égard de nécessiteux ou de pauvres ! Magnifique solidarité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter
Droits d’auteur des photographies
Nous respectons les droits d’auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d’auteur sur nos photographies. Si vous avez identifié une photo sur laquelle vous possédez des droits, vous pouvez nous contacter et demander de cesser d’utiliser cette photo. Écrivez nous ici
Montgeron
KLARSFELD
Auvergne
Les Lilas
Kavod
Montrouge
Opej
Enghien-les-Bains
MJLF